Le PFBC mobilisé à N’Djamena pour préparer la conférence internationale ministérielle sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières

 

 

Signature du protocole d’entente concernant l’organisation de la Conférence et ses termes de référence… le Facilitateur du PFBC est reçu par son Excellence Monsieur Idriss Deby, président de la République du Tchad… le Facilitateur du PFBC remet aux diplomates de la sous-région les termes de références de la Conférence… Définition des thèmes de la session des experts des 23/24 janvier 2019 et désignation des chefs de file des 4 thématiques retenues…

 

 

Du 22 au 24 octobre 2018, N’Djamena à accueillit S.E Monsieur François-Xavier de Donnea, Ministre d’État et Facilitateur du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) et sa délégation, venus pour préparer la conférence internationale ministérielle sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières qui se tiendra à N’Djamena du 23 au 25 janvier 2019.

 

 

Accompagné par M. Edwin Keijzer, chargé d’Affaires a.i. à l’ambassade de Belgique à Yaoundé et par M. Maxime Nzita, Co-facilitateur du PFBC, l’équipe a eu à rencontrer les ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Environnement, de l’Élevage et de la Sécurité publique. Cette rencontre a permis de mettre en exergue le grand intérêt et la forte appropriation de la conférence ministérielle, organisée par la Facilitation belge du PFBC et la COMIFAC avec l’appui du Tchad.

 

 

Les ministres tchadiens ont formulé le souhait que la Conférence de N’Djamena débouche sur un plan opérationnel très concret pour la lutte contre les groupes armés sévissant dans l’espace des sept pays invités à la Conférence (Tchad, Niger, Cameroun, RDC, Soudan, Sud Soudan et RCA). Ils ont tous souligné l’importance cruciale de collaborations transfrontalières et régionales pour contrer les groupes armés transnationaux de plus en plus mobiles et lourdement armés.

 

 

La journée du 23 octobre de cette mission de la délégation du PFBC au Tchad a été marqué par la signature du protocole d’entente concernant l’organisation de la Conférence et ses termes de référence, par le Facilitateur du PFBC S.E Monsieur François-Xavier de Donnea, le ministre de l’Environnement et le Secrétaire exécutif de la COMIFAC, M. Ngoye.

 

 

Le même jour, le Facilitateur du PFBC a été reçu par son Excellence Monsieur Idriss Deby, président de la République du Tchad. Le président Deby a exprimé son intérêt pour la conférence et souhaite qu’elle débouche sur des propositions de collaborations trains-frontalières et des projets opérationnels à l’échelle de la sous-région concernée. Il est disposé à apporter tout le soutien nécessaire pour la réussite de cette grande rencontre.

 

 

À la demande du facilitateur du PFBC la question précaire des villages dans le parc de Sena Oura, situé à la frontière avec le Cameroun a été évoqué. Le président Déby a souligné les efforts déployés et la nécessité d’un accord de coopération avec le Cameroun pour la bonne gestion des deux aires protégées.

 

 

Pour la dernière journée de cette délégation du PFBC au Tchad, lors d’un petit-déjeuner de travail qui a réuni entre autres, le SE de la COMIFAC, les ambassadeurs de la RDC et du Niger, le chef de mission adjoint de l’ambassade du Soudan, le chargé d’Affaires du Cameroun et l’ambassadeur du Gabon à Yaoundé, le Facilitateur du PFBC a remis aux différents diplomates présents les termes de références de la Conférence et d’insister sur l’importance de la participation de leurs pays

 

 

Dans L’après-midi midi du 24 le facilitateur a eu à présider une réunion au siège d’African Parks qui gère les parcs de Zakouma (Tchad), Chinko (RCA) et Garamba (RDC). L’objectif de cette rencontre était de définir les thèmes de la session des experts des 23/24 janvier 2019 et de désigner un chef de file pour les 4 thématiques retenues à savoir :

  • L’encadrement des transhumances : chef de file : African Parks
  • L’inventaire des accords trans-frontaliers concernant la lutte contre le braconnage : chef de file : GIZ à N’Djamena.
  • La stratégie opérationnelle à mettre en œuvre : chef de file : African Parks
  • La coordination des bailleurs de fonds et des financements : chef de file : la délégation de l’Union européenne à N’Djamena.

 

 

Chaque thématique devra occuper une demi-journée et les recommandations adressées aux ministres réunis le 25/1 devront être concrètes et opérationnelles. Leur coût devra être estimé. Chaque chef de file devra identifier un ou deux experts qui feront un exposé introductif pour cadrer les quatre sessions d’une demi-journée les 23 et 24/1 2019.

 

 

C’est sur ces appuis qu’a pris fin la mission du 22 au 24 octobre 2018 à N’Djamena de S.E Monsieur François-Xavier de Donnea, Ministre d’État et Facilitateur du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) et son équipe, dans l'optique de préparer la conférence internationale ministérielle sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières du qui se tiendra à N’Djamena du 23 au 25 janvier 2019.

 

 

Lire aussi:

Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu en audience par le Président Idriss Deby ITNO

 

Pour de plus amples informations, bien vouloir télécharger ci-dessous:  les Termes de référence de la conférence.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Cinq priorités pour les lois relatives à la foresterie communautaire en République du Congo

La foresterie communautaire peut avoir des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques en améliorant la gestion des forêts et les moyens de subsistance des communautés locales. Tanja Venisnik, conseillère en droit et politique publique à ClientEarth, explique que des lois claires et cohérentes sont indispensables au succès de la foresterie communautaire.

En savoir plus...

Alwihdainfo-Innovation environnementale : la tchadienne Hindou Oumarou remporte le prix Pritzker de 100 000 dollars

Native du Tchad, Hindou Oumarou reçoit 100 000 dollars pour un travail d'unification des cultures autour d'une ressource en eau qui se raréfie et qui dessert quatre pays africains.

En savoir plus...

mediaterre-Participation de la Francophonie à la CdP - COP25

À chaque Conférence des Parties négociant sur le climat depuis la CdP21 en 2015, la Francophonie a réservé et aménagé un Pavillon pour les acteurs francophones. Le pavillon mis à disposition permet durant deux semaines de la CdP permet d'abriter des événements, totalisant une participation de près de 2000 personnes à chaque édition. Cette expérience a toujours été couronnée de succès et beaucoup appréciée par les États et Gouvernements membres de la Francophonie ainsi que par les acteurs de la société civile et du privé!

En savoir plus...

SNOIE* I Note d’information I Numéro 8

Deux entreprises forestières dénoncées pour exploitation forestière illégale par le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) suspendues.

En savoir plus...

Lemonde-Après le désistement du Chili, la COP25 sur le climat sera organisée en Espagne en décembre

Après le renoncement du président chilien, Sebastian Piñera, en raison des troubles dans le pays, l’Espagne organisera la conférence aux dates prévues, du 2 au 13 décembre.

En savoir plus...

Lemonde-L’Afrique incontournable pour conduire la transition énergétique mondiale

L’Afrique subsaharienne consomme à peine plus d’électricité que l’Espagne. C’est pourtant sur le continent que se joue une importante bataille contre le dérèglement climatique. A quelques semaines de la 25e conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP25), l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publie, vendredi 8 novembre, un rapport que les négociateurs africains auraient tort de ne pas mettre dans leurs valises avant de s’acheminer vers Madrid. Ils y trouveront de solides arguments pour faire entendre leurs voix à côté des pays gros émetteurs de gaz à effet de serre. « La façon dont l’Afrique parviendra à satisfaire ses besoins énergétiques est cruciale pour l’avenir du continent, et du monde », posent d’emblée les auteurs de cette deuxième édition des Perspectives économiques de l’Afrique, une somme de près de 300 pages.

En savoir plus...

SWM Programme - Bulletin d'information numéro 3 - juillet - octobre 2019

Le troisième bulletin d’information du Programme de gestion durable de la faune sauvage (de l’anglais Sustainable Wildlife Management «SWM» Programme) vient tout juste de paraître. Ce troisième numéro présente les dernières avancées de la mise en œuvre du programme entre juillet et octobre 2019, à travers treize pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Il est disponible....

En savoir plus...

Trentième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC) : Une position commune adoptée.

Cette réunion a été organisée du 11 au 13 novembre 2019, à Kigali (Rwanda), dans la salle de réunion de l’hôtel CHEZ LANDO, en prélude de la onzième réunion du Groupe de Travail sur l’Article 8 (j) et les dispositions connexes (WG8J 11) et à la 23ème réunion de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (OSASTT-23) qui se tiendront du 20 au 22 et du 25 au 29 novembre 2019 à Montréal au Canada. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019