environews-rdc-Biodiversité : signature du protocole d’accord entre la RDC et le Congo Brazza pour la lutte anti-braconnage

 

 

En vue de protéger la biodiversité et les richesses fauniques endémiques à la République démocratique du Congo et au République du Congo, un accord a été signé entre les deux pays en vue d’une lutte commune contre le braconnage dans l’espace binationale Lac télé-Lac Tumba (BILTLT), zone frontalière entre les deux pays. La cérémonie de signature a eu lieu ce vendredi 01 mars à Kinshasa.

 

 

«Cette collaboration existe depuis 2010, l’accord que nous venons de signer va renforcer cette lutte. Nous pensons que cela permettra à ce que toute la  biodiversité contenu dans ce paysage soit important, non seulement pour la population riveraine mais aussi pour l’humanité toute entière.  Etant donné  qu’au-delà de cette biodiversité, ce paysage contient aussi des tourbières qui sont un puis de carbone et cela joue un rôle important dans la règlementation du climat », a déclaré Amy ambatobe,  ministre de l’Environnement et Développement durable de la RDC.

 

 

Selon la ministre de l’Economie forestière de la République du Congo, Rosalie Matondo, la signature de ce jour constitue un moment historique et un signe éloquent de l’importance que les deux gouvernements respectifs accordent à la gestion concertée et durable du patrimoine commun qui est  le paysage binational Lac Télé – Lac Tumba.

 

 

«Nous avons un partage des écosystèmes forestiers destinés à la conservation. Il fallait d’abord affecter ses paysages à la conservation, donc créer les parcs du côté de la RDC et Congo Brazzaville, il faut d’abord créer les institutions qui sont les parcs nationaux », a-t-elle indiqué. « La deuxième étape c’est celle dont nous venons de suivre, de signer un accord de coopération pour la gestion de ces espaces en relation avec les braconnages de la faune ».

 

 

La ministre de l’Economie Forestière a suggéré par ailleurs, qu’un travail d’équipe soit effectué afin de suivre l’évolution de cette grande décision prise entre les deux pays voisins, pour la bonne gestion de ce patrimoine international.

 

 

« Nous avons remarqué que les braconniers utilisent les voies d’accès pour aller du Congo vers la RDC, pour nous c’est important de travailler ensemble avec les défenses nationales, le ministère concernés,  la Police,  la gendarmerie, afin de traquer ces braconniers. La communauté internationale avait besoin de cette signature, afin d’apporter sa contribution à la gestion de ces espaces en tant que parcs nationaux ». A-t-elle ajoutée.

 

Pour le représentant du PNUD à cette cérémonie, Laurent Rudasingwa, cet espace prend de plus en plus d’importance avec l’existence des tourbières, l’un des plus importantes au monde qui amplifie l’intérêt de la communauté internationale pour cette Zone écologique très particulière.

 

En savoir plus...

Nelphie MIE

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Planification opérationnelle 2019 du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC

Nkolandom – Sud Cameroun, 27 février au 1er mars 2019-  L’atelier de planification opérationnelle 2019 du Secrétariat Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale( SECOMIFAC) s’est tenu dans la salle de réunions du Centre touristique de Nkolandom.

En savoir plus...

Gabon : Le Vice-Président de la République reçoit une délégation de la COMIFAC

Libreville-Gabon, 07 Mars 2019- Une Délégation de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) conduite par Monsieur Raymond Ndomba Ngoye, Secrétaire Exécutif de cette institution qu’accompagnait le Ministre d’Etat belge, membre honoraire de la Chambre des Représentants, et par ailleurs Facilitateur du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), Monsieur François –Xavier DE DONNEA, a été reçue par le Vice-président de la République Gabonaise, son Excellence Monsieur Pierre-Claver MAGANGA MASSAVOU.

 

En savoir plus...

afrik21-KENYA : les investissements du fonds carbone Livelihoods passent à 8 millions €

Soutenu par des groupes comme Veolia, Danone, Hermes, Schneider…, le Fonds Livelihoods s’engage à doubler sa participation dans le projet de distribution des foyers de cuisson améliorés au Kenya, pour atteindre un total de 8 millions d'euros. Ce projet d’efficacité énergétique vise à améliorer les conditions de vie de 600 000 villageois tout en préservant 2 400 ha de forêt.

En savoir plus...

Journée internationale des forêts - 21 mars: Apprends à aimer les forêts!

.. Explorer, s'émerveiller et apprendre à aimer les forêts - Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un cahier, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie - et de nombreux autres - sont liés aux forêts, d'une manière ou d'une autre...

En savoir plus...

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019