Les Ministres de L’OCFSA adopte le plan de relance 2017-2018 en Conférence extraordinaire en marge de la RdP 17 du PFBC à Douala.

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

Communiqué final OCFSA.pdf

RAPPORT DES EXPERTS OCFSA DLA 25.10.17.doc

 

 

Les Ministres ont adopté le plan de relance   2017-2018 dudit Plan de démarrage à hauteur de cent vingt-cinq millions (125 000 000) de FCFA. Ils se sont engagés à faire des efforts pour verser régulièrement leurs cotisations annuelles, ont invité le Secrétariat Général de la CEEAC à explorer les sources de financement pour la mise en œuvre du programme éco sécurité et ont exprimé la nécessité que les missions de l 'OCFSA rentrent dans le cadre de la Stratégie commune africaine portant sur la lutte contre 1'exploitation illégale et le commerce illicite des espèces de faune et de flore sauvages…..

 

Douala, Cameroun, le 26 octobre 2017.  Sur invitation du Ministre des Forêts et de la Faune de la République du Cameroun s'est tenue la Conférence extraordinaire des Ministres de l'Organisation pour la Conservation de la Faune Sauvage en Afrique (OCFSA).

 

Organisée par le Gouvernement du Cameroun, en collaboration avec le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), Cette session de haut niveau a été précédée le 24 octobre 2017 par la réunion des experts.

 

Les pays membres ci-après ont pris part aux travaux de la conférence : Cameroun, Congo, Gabon, République Centrafricaine, Rwanda et Tchad. Ainsi que les agences de coopération, les programmes et les institutions nationales, sous régionales, régionales et internationales ci-après :  CEEAC, COMIFAC BAD, GIZ, JICA, Rainforest Alliance, FTNS, TRAFFIC, UICN-PACO, CIERAD, CEFDHAC, WCS et ZSL.

 

La cérémonie solennelle d'ouverture a été marquée par quatre allocutions :  celle du Secrétaire Exécutif de la Commission des Forêts d 'Afrique Centrale (COMIFAC), de la Secrétaire Général Adjointe de la CEEAC, de la Ministre de l'Economie Forestière du Congo, et le discours d'ouverture du Ministre des Forêts et de la Faune de la République du Cameroun.

 

En séance à huis clos, les Ministres ont examiné les points inscrits à l 'ordre du jour et au terme des échanges fructueux, ils ont formulé les recommandations et pris des résolutions.

 

Concernant les arriérés de contributions des Etats membres,

  1. i) Les Ministres ont adopté le plan de relance 2017-2018 dudit Plan de démarrage à hauteur de cent vingt-cinq millions (125 000 000) de FCFA.
  2. ii) Les Ministres ont décidé du taux de cotisations des Etats membres à vingt­ cinq millions (25 000 000) de FCFA correspondant à quinze millions (15 000 000) de FCFA comme cotisations égalitaires au de titre 1'année 2018 auxquels sont ajoutés dix millions (10 000 000) de FCFA comme règlement des arriérées, en vue de la mise en œuvre de ce plan de relance.

iii) Les Ministres se sont engagés à faire des efforts pour verser régulièrement leurs cotisations annuelles après l 'année de démarrage…

 

Relativement à d'autres sources de financements,

  1. i) Les Ministres ont pris acte des pistes potentielles de financements de l 'OCFSA.
  2. ii) Les Ministres ont invité le Secrétariat Général de la CEEAC à explorer les sources de financement pour la mise en œuvre du programme éco sécurité adopté par les Ministres de la CEEAC à N'Djamena, auprès de l'Union Européenne à travers le 11ème FED et de la BAD. Par ailleurs, les Ministres ont exprimé la nécessité que les missions de l 'OCFSA rentrent dans le cadre de la Stratégie commune africaine portant sur la lutte contre 1'exploitation illégale et le commerce illicite des espèces de faune et de flore sauvages…..

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger les documents ci-dessous :

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Déclaration de Haut niveau - Continuité dans l’engagement des Partenaires

Bien vouloir télécharger les discours et allocutions de la cérémonie d’ouverture de 18ème Réunion des Parties du Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 28 novembre 2018 à Bruxelles…

En savoir plus...

Note d’information : Conférence internationale des Ministres en charge de la Défense, de la sécurité et des aires protégées sur la lutte contre le Braconnage et autres activités criminelles transfrontalières - 23 – 25 janvier 2019, N'Djaména, Tchad

Sous le Haut Patronage de Son Excellence Monsieur Idriss Déby ITNO, Président de la République du Tchad...  Co-Présidence /Co-Chair : Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du PFBC...La Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) assurée par le Royaume de Belgique, en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Tchad...

En savoir plus...

BRIEFING NEWS Observation indépendante : Les résultats de trois années de mise en œuvre du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) au Cameroun.

En trois ans de mise en oeuvre du Système normalisé d’Observation indépendante externe (SNOIE), plus de 50% des rapports de dénonciations produits via cette approche normalisée de l’observation indépendante (OI) au Cameroun, ont entraîné des réactions du ministère en charge de la gestion des forêts et de la faune. En effet, sur les 30 rapports d’OI transmis au MINFOF, les faits d’exploitation forestière présumée illégale ont été avérés sur 18 d’entre eux. Ces cas avérés ont suscité des missions de contrôle de la brigade nationale et régionale de contrôle forestier, des saisis, l’ouverture des contentieux à l’encontre des entreprises incriminées dans les rapports et des suspensions de titres.

En savoir plus...

Afrique centrale : Ndjamena accueille la 47e réunion du Comité sur les questions de sécurité du 3 au 7 décembre

Libreville (Gabon), 30 novembre 2018 – La 47e réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) aura lieu du 3 au 7 décembre 2018 à Ndjamena, la capitale du Tchad. Comme lors des précédentes sessions, elle permettra de faire le point de la situation géopolitique et sécuritaire dans les onze pays membres, notamment l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine (RCA), le Congo, la République démocratique du Congo (RDC), le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et Principe, et le Tchad.

En savoir plus...

RFUK- Aires protégées et droits communautaires : utiliser les cartes participatives pour soutenir la conservation durable dans le bassin du Congo

Les meilleurs projets de conservation commencent avec les Hommes. Cependant, des aires protégées continuent à être établies et gérées dans le Bassin du Congo avec peu de considération envers les droits fonciers et les droits aux ressources des communautés locales, ce qui favorise les conflits et les violations des droits de l’homme.

En savoir plus...

Environews-Bruxelles : Début de la 18ème réunion des parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo

C’est le Musée Royal de l’Afrique Centrale (Tervurin) qui accueille la première journée de la 18ème réunion des parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Les travaux lancés ce mardi doivent déboucher sur de nouveaux engagements afin de préserver ces forêts partagées par une dizaine des pays d’Afrique centrale, et considérés comme un patrimoine de l’humanité.

En savoir plus...

RDP18-Rapport-Stream 1. Gouvernance forestière et aménagement du territoire

Notre stream porte sur les questions toujours d’actualité de la gouvernance forestière et de l’aménagement du territoire. Plus que jamais, ces deux thématiques sont des thématiques clés pour les perspectives d’avenir des forêts du Bassin du Congo. Cependant, la nature vaste des questions de comment aménager l’espace forestier et comment le pouvoir s’exerce dans ces zones nous exigent de prioriser, au sein du stream, nos discussions et interventions.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018

CAWHFI NEWS N° 002
FGF Brazzaville 2018