Publication de OI-AGRECO-CEW: Impact de l'Observation Indépendante au Contrôle Forestier au Cameroun: Voici le 5ème Rapport Technique de l'OI-AGRECO-CEW

 

 De la page 50 à 60, ce rapport présente l'impact des trois (03) phases de l'Observation Indépendante au Cameroun: Global Witness (2000-2005), REM (2005-2009) et AGRECO-CEW (2009-2012).

 

Bien vouloir télécharger le 5ème rapport technique du Projet Observateur Indépendant au Contrôle Forestier et au Suivi des Infractions Forestières au Cameroun.


La méthodologie suivante a été adoptée :


♦ Analyse des 123 rapports de Global Witness (118 rapports de mission et 5 rapports d'activités), des 91 rapports de REM, des 26 rapports de d'AGRECO-CEW et du sommier des infractions forestières et fauniques au Cameroun édition du 31 janvier 2012 ;

♦ Dénombrement des types d'infractions relevées dans chaque rapport et dans le sommier (2010 -2011) ;

♦ Regroupement des données en types d'infractions réprimées par la loi 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la pêche et selon la typologie adoptée par Global Witness et REM pour un effet comparatif;

♦ Analyse de la fréquence d?apparition (en termes de pourcentage) de chaque groupe d?infractions constatées pendant les 3 (trois) périodes d?intervention.

Pour les autres aspects, les conséquences des activités et des recommandations de l'OI-AGRECO-CEW ont été analysés sur la base des résultats obtenus, des résolutions et des décisions prises par le MINFOF et ses partenaires.

La mission de la phase actuelle de l'OI a eu comme impacts à cette date :

1. la réduction de certaines infractions forestières ;
2. l'identification des infractions récurrentes persistant pendant les 3 missions d'OI ;
3. l'amélioration de la qualité du contrôle dans son ensemble ;
4. l'amélioration de la collaboration et des synergies entre les différents services du Ministère en charge des forêts;
5. le financement des activités de contrôle (BNC et BRC) par le Fonds Forestier pour l'exercice 201, suite à l'organisation de 3 ateliers de planification budgétisée des missions de contrôle sur l?ensemble du territoire ;
6. la répression effective des infractions suivie du paiement des amendes et transactions par les contrevenants suite à la publication du sommier des infractions forestières et fauniques et le conditionnement du retrait des documents sécurisés au règlement du contentieux par chaque contrevenant. Au 30 juin 2012, plus de 230 000 000 (deux cents trente millions) de FCFA ont déjà été payés au Trésor public par les auteurs des infractions forestières.
Les chiffres de 2010 et 2011 sont indisponibles ;
7. l'assainissement de la gestion des petits titres à travers une réglementation adaptée offrant les conditions d?un meilleur contrôle et suivi ;

8. l'amélioration des connaissances du public et surtout des exploitants forestiers sur les infractions forestières récurrentes au Cameroun.

Pour tous les autres travaux et résultats de l'OI-AGRECO-CEW, merci de consulter le site web: www.oicameroun.org  ou contacter Patrice Bigombe Logo (patricebigombe@hotmail.com)

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

lemonde : Dans le bassin du Congo, les Pygmées persécutés au nom de la protection de la nature

Il ne s’agit pas de bavures isolées. Les témoignages de Pygmées rassemblés par l’ONG Survival International dans trois pays du bassin du Congo – Cameroun, Centrafrique et Congo-Brazzaville – font la lumière sur les violences infligées aux peuples des forêts pour les tenir à distance des aires naturelles protégées.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/Bulletin mensuel | Août 2017

L'Unité de Gestion du Parc National Nouabalé-Ndoki mets un point d'honneur à appliquer la Loi sur la faune dans le strict respect des Droits de l'Homme, des lois congolaises et du Code de Conduite des écogardes du TNS. Afin de prévenir tous débordements lors des actions de répressions des fraudes, les équipes d'intervention sont sensibilisées à nos règles d'engagement, et des systèmes de traitement d'éventuelles plaintes sont en place, lesquelles connues des populations. Ce mois-ci, nous avons renforcé ces systèmes et conduit plusieurs séances d'informations.

 

En savoir plus...

Rapport Final-Atelier de légitimation des organes dirigeants en vue de la redynamisation du forum national de la CEFDHAC-RCA

L’atelier de légitimation des organes dirigeants du Forum National de la CEFDHAC-RCA en vue de sa redynamisation s’est tenu du 07 au 09 Septembre 2017 dans la salle de Banquet du Restaurant Bar Le Château Bleu sis à Gobongo à Bangui en République Centrafricaine.

En savoir plus...

COMMUNIQUE FINAL : atelier sous régional de préparation des échéances futures sous la CCNUCC.

Du 28 au 30 Août 2017 à l’Hôtel la concorde de Brazzaville en République du Congo, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) a organisé, avec l’appui technique et financier du Fonds pour l’environnement Mondial et la Banque Mondiale à travers le Projet Régional REDD+, du Projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC, de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) et du Gouvernement Congolais, un atelier sous régional de renforcement des capacités et de préparation des échéances futures sous la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

Projet de programme officiel :17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017 Douala, Cameroun, Hôtel Sawa

Bien vouloir télécharger le Projet de programme officiel de la 17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017,  Douala, Cameroun Hôtel Sawa....

 

En savoir plus...

environews-rdc-Conservation : Les marchés domestiques de l’ivoire disparaissent de plus en plus en Afrique centrale

Une étude complète sur le commerce illégal d’ivoire dans cinq pays d’Afrique centrale vient d’être publiée, après près de 20 ans d’enquêtes sur terrain. Réalisé par TRAFFIC, ce rapport dont Environews RDC s’est procuré une copie, présente les résultats des investigations sur les marchés d’ivoire dans les principales villes de cinq pays d’Afrique centrale ( Cameroun, République démocratique du Congo, Congo, République centrafricaine et le Gabon), en 2007, 2009 et 2014 et 2015.

En savoir plus...

Le CBPE en est à sa quatrième session!

La région de l’Adamaoua – château d’eau du Cameroun a été le lieu de la rencontre binationale Cameroun-Tchad  relative à la création et la gestion concertée du Complexe transfrontalier des aires protégées Bouba Ndjidda – Sena Oura (BSB Yamoussa). Cette rencontre organisée par les services de conservation du Complexe BSB Yamoussa a permis au Comité de faire un bilan d’un quinquennat de mise en œuvre de l’Accord binational.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030