ONU-REDD publie une série de cinq études menées sur les causes de la déforestation et de la dégradation des forêts de la République démocratique du Congo (RDC)

 

Le rapport conclut sur les principaux moteurs de la déforestation qui sont le développement de l'agriculture commerciale (à grande échelle), représentant environ 40 pour cent de toute déforestation,  l'agriculture de subsistance , représentant environ 20 pour cent et la collecte de bois de feu, également représentant environ 20 pour cent. En ce qui concerne la dégradation des forêts, le rapport cite les principales causes comme la collecte du bois de feu, qui représente environ 55 pour cent de toute dégradation, l'exploitation forestière industrielle et artisanale, qui représente environ 15 pour cent et l'exploitation forestière illégale, soit autant 14 pour cent


 

Rome (Italie) - 8 Février 2013: Le Programme de collaboration des Nations Unies sur la réduction des émissions liées au déboisement et à la dégradation des forêts dans les pays en développement (ONU-REDD) a publié cinq rapports sur les causes de la déforestation et de la dégradation des forêts de la République démocratique du Congo (RDC), dans le cadre du processus de préparation de REDD+ de la RDC.

 

Ces rapports ont été préparés avec la collaboration de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture des Nations Unies (FAO), le Programme Environnemental des Nations Unies (PNUE) et d'autres. Ils (les rapports) sont une composante de la REDD+  de la  RDC, ceci dans le cadre  du processus de préparation et inclus une analyse des facteurs basés sur des études de terrain, la télédétection,  et les analyses statistiques de la déforestation et de la dégradation des forêts en RDC, pays post-conflit.

 


Ces études, menées entre 2011-2012, ont permis à la RDC d'atteindre un consensus national sur les principaux moteurs de la déforestation. Avant cela, les différents intervenants avaient une compréhension très différente de ce qu’étaient ces moteurs. Ces études sont donc une étape très importante dans l'avancement des efforts du pays dans le processus REDD +. Ces études ont été menées  par différents acteurs, notamment la société civile de la RDC,  la FAO, l’université catholique de Louvain et le PNUE.  Une combinaison de plusieurs outils et méthodologies ont été utilisées pour réaliser ces études, y compris des groupes de discussion, la télédétection et l'analyse statistique. Les résultats ont été comparés afin d'assurer la fiabilité des conclusions définitives.



Dans l'ensemble, les rapports contiennent des informations sur les forêts tropicales humides, les forêts de montagne, forêts de Miombo et la mosaïque forêt-savane. Dans ces types de forêts, les publications concluent que les principaux moteurs de la déforestation sont le développement de l'agriculture commerciale (à grande échelle), représentant environ 40 pour cent de toute déforestation,  l'agriculture de subsistance , représente environ 20 pour cent et la collecte de bois de feu, également représentant environ 20 pour cent. En ce qui concerne la dégradation des forêts, le rapport cite les principales causes comme la collecte du bois de feu, qui représente environ 55 pour cent de toute dégradation, l'exploitation forestière industrielle et artisanale, qui représente environ 15 pour cent et l'exploitation forestière illégale, soit autant 14 pour cent.

 

 

♦ Study 1: Rapport de synthèse présentant et comparant les résultats des différentes études menées sur les causes de la déforestation et de la dégradation des forêts en RDC Dirigé par le Programme ONU-REDD / FAO

Dirigé par: Programme ONU-REDD /FAO  

 


♦ Study 2:  Étude quantitative sur les causes de la Déforestations et de la dégradation des forêts en RDC
Dirigé par: Les Organisations de la Société Civile de RDC, Programme ONU-REDD /FAO

 

♦  Study 3: Etude quantitative des variables explicatives de la déforestation et la dégradation des forêts en RDC: les données issues de la télédétection et de l'analyse historique et statistique
Dirigé par: Université Catholique de Louvain, Programme ONU REDD/FAO 

 

♦ Study 4: Etude quantitative des variables explicatives de la déforestation et la dégradation des forêts en RDC: données sur le terrain

Dirigé par: Les Organisations de la Société Civile de RDC, Programme ONU-REDD /FAO

 

♦ Study 5: Étude qualitative sur les causes et les agents de la déforestation et de la dégradation des forêts en RDC post-conflit


Dirigé par: le PNUE



Source : Climate Change policies and practices: http://climate-l.iisd.org/news/un-redd-outlines-main-drivers-of-deforestation-and-forest-degradation-in-drc/ et UN REDD : Report and Analysis: http://www.un-redd.org/Newsletter35/DRC_Drivers_of_Deforestation/tabid/105802/Default.aspx

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Ecologiste : Guilaume Pitron. La guerre des métaux rares

La face cachée de la transition énergétique et numérique : écologie, économie, géopolitique, voici une enquête saisissante sur les "métaux rares" devenus indispensables dans notre société actuelle.  Préface d'Hubert Védrine. Paru en janvier 2018.

En savoir plus...

Expertisefrance : Un groupe de travail pour mieux mesurer les progrès faits en matière d’ODD en Afrique

Les 5 et 6 janvier 2018, Expertise France, avec l’appui de l’INSEE et d’AFRISTAT a organisé la première réunion du groupe de travail sur les indicateurs de suivi des Objectifs de développement durable (ODD), dans le cadre du projet d’appui au suivi des ODD en Afrique (SODDA) financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Janvier 2018

Ce mois-ci, le parc a connu une augmentation spectaculaire du braconnage ! Deux événements majeurs ont été détectés. Dix carcasses d'éléphants braconnés ont été découvertes dans le parc et sa périphérie, un nombre qui nous stupéfait tous.

En savoir plus...

cop23: La Semaine Africaine du Climat va façonner les stratégies d'actions climatiques

ONU Changements climatiques Infos, 14 fév. 2018 - Organismes publics et entreprises privées sont conviés à la première Semaine Africaine du Climat du 9 au 13 avril 2018, à Nairobi au Kenya, pour aider à concevoir et mener l'action climatique.

En savoir plus...

JOURNÉE MONDIALE DU PANGOLIN 2018

La célébration de la Journée mondiale du Pangolin 2017 (18 février) est un événement international qui se célèbre chaque année le troisième samedi du mois de février. Elle vise à assurer la sensibilisation à l’échelle mondiale sur les pangolins.

En savoir plus...

UICN : Massacre des éléphants à la RFBL

Le grand braconnage (particulièrement pour les ivoires afin d’alimenter la grande demande sur le marché illicite) frappe en ce début d’année 2018 la Réserve de faune de Binder Léré (RFBL) situé dans le Mayo-Kebbi Ouest (Départements de Léré et Binder) avec un bilan très lourd. Pour l’instant, il fait état de 19 éléphants tués entre le 18 et le 30 janvier 2018 dont les carcasses identifiées.

En savoir plus...

Cameroun - Insécurité : Six militaires du BIR et deux civils tués au Parc National de Bouba Ndjidda, région du Nord

Ils sont tombés dans une embuscade tendue par des braconniers dans la nuit du 8 au 9 février 2018. Six militaires du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) et deux villageois qui leur servaient de guides ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi au Parc National de Bouba Ndjidda selon des sources auprès de la 3e région militaire interarmées du Nord.

 

En savoir plus...

environews-rdc-Actualités, Forêt : Forêt : Kinshasa et Brazzaville s’accordent pour promouvoir les tourbières de la cuvette centrale

Le Ministre  de l’Environnement et développement  durable  de la RDC, Amy Ambatobe,  et son homologue  de la République du Congo,  Arlette Soudan  Nonault ont échangé  ce samedi  à  Kinshasa, sur la nécessité  de mettre en place une coordination pour la protection et la valorisation  des tourbières, récemment  découvertes par les scientifiques en RDC et au Congo Brazzaville.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018