Unep : Déclaration de l'ONU Environnement sur la décision des États-Unis de se retirer de l'Accord de Paris

 

 

Déclaration du chef de l'ONU Environnement, Erik Solheim, suite à la décision des États-Unis de se retirer de l'Accord de Paris sur les changements climatiques.

 

 

"La science relative au changement climatique est parfaitement claire : nous avons besoin de plus d'actions, pas moins. C'est un défi mondial. Chaque nation a la responsabilité d'agir et d'agir maintenant.

 


La décision des États-Unis de se retirer de l'Accord de Paris ne permet en aucun cas de mettre fin à cet effort imparable. La Chine, l'Inde, l'Union européenne et d'autres États ou groupe d'États ont déjà fait preuve d'un leadership fort. 190 nations manifestent une forte détermination à travailler ensemble pour protéger cette génération et les générations futures.

 

 

Les États, les villes, le secteur privé et les citoyens ont déjà démontré une dynamique incroyable en ce qui concerne l'action climatique. Une décision politique unique ne détruit pas cet effort inégalé. L'ONU Environnement invite toutes les parties à redoubler d'efforts. Nous travaillerons avec toutes les personnes prêtes à faire une différence.

 

 

L'action climatique n'est pas un fardeau, mais une opportunité sans précédent. La transition vers les énergies renouvelables crée plus d'emplois, mieux rémunérés et de meilleure qualité. Diminuer notre dépendance à l'égard des combustibles fossiles permettra de construire des économies plus ouvertes et plus solides. Cela permettra de sauver des millions de vies et de réduire les énormes coûts de santé liés à la pollution.

 

S'engager dans l'action climatique, c'est aider des pays comme l'Irak et la Somalie sur le front de l'extrémisme et du terrorisme. Cela signifie aider les communautés côtières de la Louisiane ou des îles Salomon. Cela signifie protéger la sécurité alimentaire et renforcer la stabilité afin d'éviter de continuer à faire croître le nombre de réfugiés, une crise humanitaire mondiale sans précédent.

 

 

L'accord de Paris est fondé sur des preuves claires, des connaissances solides et une collaboration internationale incroyable. Cet accord mettra de côté les différences pour s'attaquer à un défi commun et monumental. L'inversion des dommages causés à la couche d'ozone prouve qu'un tel effort mondial peut être couronné de réussite. En fin de compte, il s'agit d'un investissement dans notre propre survie que personne ne peut se permettre d'abandonner. "

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Etude sur la valorisation durable de la faune dans le bassin du Congo occidental : avant qu’il ne soit trop tard !

Le bassin du Congo occidental se vide rapidement de sa faune. Le bassin du Congo occidental (défini ici comme regroupant le Cameroun, le Gabon, la République centrafricaine, et la République du Congo) perd rapidement une grande partie de ses animaux sauvages à cause du braconnage et de la chasse non durable. Cette tendance touche de nombreuses espèces qui subissent la pression de la chasse pour la viande de brousse et pour l’exportation commerciale, pour des produits animaliers de haute valeur, ainsi que la dégradation de l’habitat.

En savoir plus...

Enregistrer la date : 18ème Réunion des Parties du PFBC - Bruxelles, Royaume de Belgique, 27 au 28 novembre 2018

La 18ème Réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) aura lieu les 27 et 28 novembre 2018 à Bruxelles en Belgique. Thème central : « Vers un avenir durable pour les forêts du bassin du Congo, leurs habitants, leur flore et leur faune »

En savoir plus...

ATIBT-Aux arbres : l’ATIBT intervient au 1er événement de sensibilisation grand public aux forêts

15.06.2018 C’est une première ! Vendredi et samedi derniers était organisé par la Fondation Maisons du Monde un événement grand public autour de la préservation des forêts, du climat et de la biodiversité, à Nantes.

En savoir plus...

ATIBT : Nouvelle édition du Racewood au sein du Gabon WoodShow

Les 21 et 22 juin, l’ATIBT a organisé le Racewood à Libreville, dans le cadre plus large du Gabon WoodShow, premier salon du bois dans le bassin du Congo. L’ATIBT a décidé de profiter du lancement du premier salon du bois et de la technologie au Gabon cette année, le Gabon WoodShow, pour s’associer à l’événement et y tenir une nouvelle édition du Racewood.

En savoir plus...

L’ATIBT et la COMIFAC signent une convention de collaboration lors du Racewood

 L’ATIBT et la COMIFAC ont signé une convention de collaboration lors du Racewood le 21 juin, à Libreville (Gabon). Le Racewood de l’ATIBT demeure l’un des évènements essentiels de la filière bois tropicaux. Il représente une occasion majeure sur le continent africain de mise en relation multi-partenaire. Pendant deux jours, les acteurs clefs de la filière se rencontrent et échangent : bailleurs, agences de développement, décideurs politiques, ONG, société civile, représentants des pays, chercheurs, scientifiques, organismes de formation, syndicats, producteurs, aménagistes, importateurs et industriels.

En savoir plus...

UICN: La France accueillera le Congrès mondial de la nature de l'UICN 2020

Marseille, France - Le ministère français de la Transition écologique et solidaire et l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) ont signé aujourd’hui un accord afin d’organiser conjointement le prochain Congrès mondial de la nature de l’UICN, qui se tiendra en 2020 à Marseille.

En savoir plus...

UICN : Dire « non » à l’huile de palme ne ferait que déplacer la perte des espèces, sans y mettre un terme - le rapport de l’UICN

Paris, 26 juin 2018 (UICN) - Interdire l’huile de palme augmenterait très certainement la production d’autres cultures oléagineuses pour répondre à la demande d’huile, et ne ferait ainsi que déplacer, sans arrêter, l’appauvrissement significatif de la biodiversité à l’échelle mondiale causé par l’huile de palme, met en garde un rapport de l’UICN publié aujourd’hui.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo au cœur de l'Assemblée générale du FEM - Secrétariat du FEM: Table-Ronde de Haut Niveau sur les Paysages du Bassin du Congo, 28 Juin 2018, Assemblée du FEM, Da Nang, Viet Nam

GEF - Secrétariat : Résumé de la Table ronde de haut niveau sur les Paysages du Bassin du Congo du 28 juin 2018, Salle de bal Ariyana, Assemblée GEF, Da Nang, Viet Nam - Environ 70 personnes ont participé à cette table ronde de haut niveau modérée par Mme Cyriaque Sendashonga, Directrice Globale des Programmes et Politiques à l’UICN. Les discussions ont porté sur la protection de la biodiversité mondiale importante dans les aires protégées, la gestion de la biodiversité hors des aires protégées à travers des approches paysages à grande échelle, l'importance des communautés dépendantes des forêts et des connaissances traditionnelles ...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018