La COMIFAC et le PFBC main dans la main en faveur du Bassin du Congo : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu en audience par le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, M. Ndomba Ngoye Raymond

 

 

Yaoundé, le 20 novembre 2019 : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea reçu en audience par le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, M. Ndomba Ngoye Raymond.  Dans son mot introductif, le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC a remercié le Facilitateur pour son Engagement, l’énergie investie en faveur du Bassin du Congo et du PFBC, le partenariat demeure dynamique.   Le Facilitateur a de même remercié la COMIFAC de sa collaboration au cours de sa Facilitation. Il a souligné son vœu de voir la COMIFAC devenir Co-Facilitateur du PFBC avec l’appui des partenaires du PFBC. Toutefois, il releva que ce sera à la prochaine Facilitation de poursuivre ces discussions, notamment les modalités de mise en œuvre.

 

Ensuite, le Facilitateur a expliqué la raison pour laquelle, au cours de son mandat, la Facilitation du PFBC n’a organisé qu’une réunion des parties.  Il a souligné l’importance de l’économie d’une réunion des parties du PFBC en rappelant qu’elle permet à la Facilitation de concentrer ses efforts sur les thématiques urgentes pour la région, notamment l’organisation de la conférence internationale des ministres de N’Djaména et la réunion de suivi de Douala.   Le Facilitateur a souligné sa disponibilité à mettre son expertise au service de la prochaine Facilitation du PFBC, en précisant que ce sera à son successeur de définir les priorités.  En outre, le Facilitateur a de son point de vue relevé trois axes stratégiques qu’il recommanderait à la prochaine Facilitation du PFBC à savoir :

 

  • Promouvoir la gestion durable/gouvernance des forêts plus spécifiquement la nécessité de poursuivre le dialogue avec la Chine .
  • L’appui aux populations locales et riveraines des aires protégées et forêts. Mettre L’accent sur les projets qui profitent aux populations forestières.
  • La Thématique de la transhumance et la circulation des bandes armées entre le sahel et le nord de l’Afrique équatoriale.

 

Le Facilitateur a informé le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC de sa dernière mission à réserve naturelle de Shinko et dans le parc national de la Garamba. Il a relevé l’importance des accords transfrontaliers entre les pays pour adresser les grandes menaces.  C’est dans ce contexte que le Facilitateur et le Secrétaire Exécutif ont échangé sur les protocoles spécifiques signés du BSB et la Tripartite entre la RCA, Cameroun et Tchad. Ils ont souligné le pas important vers des MoU au niveau opérationnel par exemple des droits de poursuites, des brigades mixtes, le renseignement/partage d’information, etc. La date du 18 décembre servira de cadre pour abriter le CBSA et le CTSA.

 

Le SE COMIFAC a informé le Facilitateur de la signature imminente de l’accord de coopération entre l’Allemagne et la COMIFAC.  Il a de même informé de la tenue récente du Conseil d’administration du FTNS. Le SE COMIFAC a rappelé au Facilitateur la tenue à Douala d’un atelier sur la finance qui regroupera l’ensemble des points focaux des mécanismes financiers et les directeurs des Fonds forestiers et environnementaux dans l’optique de lancer une task Force finance pour l’Afrique centrale.

 

Le SE COMIFAC a relevé trois chantiers pour lesquels lui et son équipe sont engagés à savoir :

 

  • Chantier 1 : Financement de la COMIFAC.
  • Chantier 2 : Plan D’Opérationnalisation du Plan de Convergence de la COMIFAC
  • Chantier 3 Troisième Sommet des Chefs d’État de la COMIFAC

 

Poursuivant dans les discussions, le Facilitateur et le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC ont échangé sur les résultats des réunions préparatoires de la réunion des experts de suivi de la conférence de N’Djaména. Ils ont recommandé que les documents issus de ces réunions soient envoyés dans les pays pour commentaires avant la réunion des experts de Douala, soulignant de ce fait, l’exigence de l’appropriation du processus par les pays.

 

Le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC a été briefé sur l’état de préparation de la journée de la société civile (OSC) du PFBC du 18 décembre.  Il a été rappelé que l'accent a été accordé en ce qui concerne la journée OSC du PFBC sur les outils de lancement d’alerte, les outils de suivi des thématiques au niveau national et régional. Un encrage entre les travaux préparatoire de la journée des OSC et la réunion des experts a été discuté. Les participants OSC ayant travaillé sur le groupe restreint de la transhumance seront invités à Douala. En tout, une dizaine d’OSC y participeront.

 

 

En ce qui concerne la réunion des experts de Douala. Le Portage institutionnel et organisationnel du cadre logique programmatique a été discuté. Les quatre organisations régionales impliquées se coordonneront pour le portage du programme. La COMIFAC ayant déjà l’expérience d’un MOU avec le CILSS pourrait de même envisager un MOU avec IGAD, sur ce programme.  L'encrage institutionnel et organisationnel du processus de N’Djaména notamment de la Déclaration et du cadre Programmatique au paysage institutionnel régional est indispensable et doit être bien clarifié.

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020