La 6ème réunion plénière présente le Canada comme prochain membre facilitateur

 

Yaoundé, 11 et 12 novembre 2009 - Les conclusions du facilitateur sortant ont été souscrites par l’unanimité des membres ayant participé à cette 6ème réunion statutaire du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo du 11 au 12 novembre au Palais des Congrès à Yaoundé. « Nous rentrons avec un sentiment optimiste, sachant que deux journées riches et gratifiantes viennent de s’achever et que le nouveau membre facilitateur, le Canada, se prépare à prendre le relais avec l'appui marqué de la facilitation allemande et tous les autres membres du PFBC. »
 
Les formes de dialogue proposées aux participants ont donné lieu à des ateliers thématiques structurés et un marché d’information très animé, qui a su traduire l’image de la plateforme parfois virtuelle en rencontres réelles. Hans Schipulle n’a pas manqué à souligner la présence effective des ministres en charge des forêts de l’Afrique centrale et leur participation engageante au cours des travaux. « Cette volonté manifeste de la part des responsable politiques pour encadrer le débat des parties prenantes du secteur forestier dans le Bassin du Congo reste le noyau constitutif d’un partenariat qui a comme objectif de soutenir un processus intergouvernemental.»
docs/rapports_act/pleniereyaounde/ceremonieouverture.JPG



Le Facilitateur Hans Schipulle présente son mot introductif à la cérémonie d'ouverture au Palais des Congrès

Photo: Serge Njikam Aboucabar

 

 

 

 

 

 

 

 

Les travaux de la réunion plénière ont effectivement été rehaussés par la présence de Emmanuel BIZOT, Ministre en charge des forêts de la RCA et Président en exercice de la COMIFAC; Elvis Ngolle Ngolle, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun; José E.B. ENDUNDO, Ministre de l'Environnement, Conservation de la Nature et du Tourisme de la RDC et Henri Ndjombo, Ministre de l'Economie Forestière du Congo. Ces quatres ministres avaient d'ailleurs accepté la proposition du facilitateur de présider et animer les ateliers de travail concu à l'instar des axes prioritaires de la feuille de route de la Facilitation allemande. Organisés en quatre groupes,les participants ont traité des sujets relatifs au renforcement institutionnel de la COMIFAC, la gouvernance et les conditions cadres dans les pays du Bassin du Congo et le mise en oeuvre équilibré du Plan de Convergence. Un quatriéme atelier présentait la problématique de l'équilibre entre conservation et exploitation durable à l'exemple du Parc Trinational de la Sangha afin d'enrichir davantage la vision des membres PFBC concernant ce sujet conflictuel. Ont également pris part aux travaux François NAOUYAMA, Ministre de l’Environnement et de l’Ecologie de la RCA, et Nana ABOUBAKAR, Ministre Délégué environnement et protection nature du Cameroun. En tout, il y a eu environ trois cents participants rassemblés pour promouvoir, faire avancer et consolider les objectifs du partenariat.

 

Les séances en plénière étaient consacrées à la présentation des rapports généraux du SE COMIFAC,de la Facilitation du PFBC et de l' « Etat des Forêts 2008» publié en septembre 2009. Les propositions affluentes de la part de tous les partenaires, qui avaient exprimé leur souhait de présenter et partager leurs programmes avec les autres membres PFBC ont mené à la conception du fameux marché d'information.  Samuel Makon, la Facilitateur Delégué, rappèle aux participants lors de la lecture des conclusions que les vraies échanges se passent de toute manière dans un contexte non-protocolaire, dans le laboratoire des couloirs. Pourquoi donc ne pas aménager les couloirs afin de mettre à dispositions de tous les participants les supports de communication pour alimenter les réunions spontanées? « La Facilitation se félicite de l'echo très positif qu'a provoqué l'organisation du Salon PFBC et remercie tous les partenaires qui se sont prêtés à l'exercise. »

docs/rapports_act/pleniereyaounde/exursion_concession_wijma.JPG

 

Le Facilitateur et le représentant du Ministère allemand, Daniel Haas, écoutent les explications du délégué de la société Wijma. Photo: Peter Schauerte, GTZ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En dehors de ce programme de la réunion proprement dite,  la Facilitation et le Ministère camerounais des Forêts et de la Faune ont proposé aux participants une excursion dans une concession forestière sous aménagement de la société Wijma, à Ma'an près de Ebolowa. Un autre groupe est parti dans le parc national de Mfou qui est une réserve de gorilles. Ces deux visites ont permis aux participants de voir sur le terrain ces deux modes de gestion des terres forestières que le PFBC encourage à développer dans les pays du Bassin du Congo, et de profiter des moments de convivialité en présence des professionnels de la gestion forestière et de la protection de la faune.

 

Ce que la presse a dit:

« Les pays de l'Afrique centrale prennent de plus en plus conscience de la nécessité d'un positionnement régional :  à moins d'un mois des négociations sur la convention climat à Copenhague, les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo re retrouvent à Yaoundé pour faire entre autres le point sur le financement des terres forestières » (Journal Télé France Ô du 16/11 à 8:10)

« Ouverture à Yaoudé de la 6ème réunion plénière du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo » (Chine Nouvelles, 12/11)

 

 

Pour la documentation intégrale de la réunion plénière bien vouloir consulter la séction des rapports

Le compte-rendu sera disponible d'ici quelques jours.

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

OIBT : Il faut s’attaquer à la dégradation des forêts pour faire avancer la REDD+, selon le Directeur exécutif de l’OIBT

En matière de REDD+, il conviendrait de davantage privilégier la lutte contre la dégradation des forêts, qui est aujourd’hui responsable au premier chef des émissions de gaz à effet de serre dans les forêts tropicales, selon le Directeur exécutif de l’OIBT, M. Gerhard Dieterle.

En savoir plus...

IFR : Les concessions forestières en Afrique Centrale : une introduction au numéro thématique

Actuellement, en Afrique, les concessions sont prises en tenaille entre l’augmentation de la densité de population dans les zones rurales et les investisseurs agro-industriels à la recherche de terres. Elles demeurent un instrument controversé de gestion des ressources forestières, bien que la certification ait joué un rôle déterminant dans l’amélioration des pratiques de gestion, en dépit de contextes de mauvaise gouvernance.

En savoir plus...

Ecologiste : Guilaume Pitron. La guerre des métaux rares

La face cachée de la transition énergétique et numérique : écologie, économie, géopolitique, voici une enquête saisissante sur les "métaux rares" devenus indispensables dans notre société actuelle.  Préface d'Hubert Védrine. Paru en janvier 2018.

En savoir plus...

Expertisefrance : Un groupe de travail pour mieux mesurer les progrès faits en matière d’ODD en Afrique

Les 5 et 6 janvier 2018, Expertise France, avec l’appui de l’INSEE et d’AFRISTAT a organisé la première réunion du groupe de travail sur les indicateurs de suivi des Objectifs de développement durable (ODD), dans le cadre du projet d’appui au suivi des ODD en Afrique (SODDA) financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Janvier 2018

Ce mois-ci, le parc a connu une augmentation spectaculaire du braconnage ! Deux événements majeurs ont été détectés. Dix carcasses d'éléphants braconnés ont été découvertes dans le parc et sa périphérie, un nombre qui nous stupéfait tous.

En savoir plus...

cop23: La Semaine Africaine du Climat va façonner les stratégies d'actions climatiques

ONU Changements climatiques Infos, 14 fév. 2018 - Organismes publics et entreprises privées sont conviés à la première Semaine Africaine du Climat du 9 au 13 avril 2018, à Nairobi au Kenya, pour aider à concevoir et mener l'action climatique.

En savoir plus...

JOURNÉE MONDIALE DU PANGOLIN 2018

La célébration de la Journée mondiale du Pangolin 2017 (18 février) est un événement international qui se célèbre chaque année le troisième samedi du mois de février. Elle vise à assurer la sensibilisation à l’échelle mondiale sur les pangolins.

En savoir plus...

UICN : Massacre des éléphants à la RFBL

Le grand braconnage (particulièrement pour les ivoires afin d’alimenter la grande demande sur le marché illicite) frappe en ce début d’année 2018 la Réserve de faune de Binder Léré (RFBL) situé dans le Mayo-Kebbi Ouest (Départements de Léré et Binder) avec un bilan très lourd. Pour l’instant, il fait état de 19 éléphants tués entre le 18 et le 30 janvier 2018 dont les carcasses identifiées.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018