La 6ème réunion plénière présente le Canada comme prochain membre facilitateur

 

Yaoundé, 11 et 12 novembre 2009 - Les conclusions du facilitateur sortant ont été souscrites par l’unanimité des membres ayant participé à cette 6ème réunion statutaire du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo du 11 au 12 novembre au Palais des Congrès à Yaoundé. « Nous rentrons avec un sentiment optimiste, sachant que deux journées riches et gratifiantes viennent de s’achever et que le nouveau membre facilitateur, le Canada, se prépare à prendre le relais avec l'appui marqué de la facilitation allemande et tous les autres membres du PFBC. »
 
Les formes de dialogue proposées aux participants ont donné lieu à des ateliers thématiques structurés et un marché d’information très animé, qui a su traduire l’image de la plateforme parfois virtuelle en rencontres réelles. Hans Schipulle n’a pas manqué à souligner la présence effective des ministres en charge des forêts de l’Afrique centrale et leur participation engageante au cours des travaux. « Cette volonté manifeste de la part des responsable politiques pour encadrer le débat des parties prenantes du secteur forestier dans le Bassin du Congo reste le noyau constitutif d’un partenariat qui a comme objectif de soutenir un processus intergouvernemental.»
docs/rapports_act/pleniereyaounde/ceremonieouverture.JPG



Le Facilitateur Hans Schipulle présente son mot introductif à la cérémonie d'ouverture au Palais des Congrès

Photo: Serge Njikam Aboucabar

 

 

 

 

 

 

 

 

Les travaux de la réunion plénière ont effectivement été rehaussés par la présence de Emmanuel BIZOT, Ministre en charge des forêts de la RCA et Président en exercice de la COMIFAC; Elvis Ngolle Ngolle, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun; José E.B. ENDUNDO, Ministre de l'Environnement, Conservation de la Nature et du Tourisme de la RDC et Henri Ndjombo, Ministre de l'Economie Forestière du Congo. Ces quatres ministres avaient d'ailleurs accepté la proposition du facilitateur de présider et animer les ateliers de travail concu à l'instar des axes prioritaires de la feuille de route de la Facilitation allemande. Organisés en quatre groupes,les participants ont traité des sujets relatifs au renforcement institutionnel de la COMIFAC, la gouvernance et les conditions cadres dans les pays du Bassin du Congo et le mise en oeuvre équilibré du Plan de Convergence. Un quatriéme atelier présentait la problématique de l'équilibre entre conservation et exploitation durable à l'exemple du Parc Trinational de la Sangha afin d'enrichir davantage la vision des membres PFBC concernant ce sujet conflictuel. Ont également pris part aux travaux François NAOUYAMA, Ministre de l’Environnement et de l’Ecologie de la RCA, et Nana ABOUBAKAR, Ministre Délégué environnement et protection nature du Cameroun. En tout, il y a eu environ trois cents participants rassemblés pour promouvoir, faire avancer et consolider les objectifs du partenariat.

 

Les séances en plénière étaient consacrées à la présentation des rapports généraux du SE COMIFAC,de la Facilitation du PFBC et de l' « Etat des Forêts 2008» publié en septembre 2009. Les propositions affluentes de la part de tous les partenaires, qui avaient exprimé leur souhait de présenter et partager leurs programmes avec les autres membres PFBC ont mené à la conception du fameux marché d'information.  Samuel Makon, la Facilitateur Delégué, rappèle aux participants lors de la lecture des conclusions que les vraies échanges se passent de toute manière dans un contexte non-protocolaire, dans le laboratoire des couloirs. Pourquoi donc ne pas aménager les couloirs afin de mettre à dispositions de tous les participants les supports de communication pour alimenter les réunions spontanées? « La Facilitation se félicite de l'echo très positif qu'a provoqué l'organisation du Salon PFBC et remercie tous les partenaires qui se sont prêtés à l'exercise. »

docs/rapports_act/pleniereyaounde/exursion_concession_wijma.JPG

 

Le Facilitateur et le représentant du Ministère allemand, Daniel Haas, écoutent les explications du délégué de la société Wijma. Photo: Peter Schauerte, GTZ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En dehors de ce programme de la réunion proprement dite,  la Facilitation et le Ministère camerounais des Forêts et de la Faune ont proposé aux participants une excursion dans une concession forestière sous aménagement de la société Wijma, à Ma'an près de Ebolowa. Un autre groupe est parti dans le parc national de Mfou qui est une réserve de gorilles. Ces deux visites ont permis aux participants de voir sur le terrain ces deux modes de gestion des terres forestières que le PFBC encourage à développer dans les pays du Bassin du Congo, et de profiter des moments de convivialité en présence des professionnels de la gestion forestière et de la protection de la faune.

 

Ce que la presse a dit:

« Les pays de l'Afrique centrale prennent de plus en plus conscience de la nécessité d'un positionnement régional :  à moins d'un mois des négociations sur la convention climat à Copenhague, les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo re retrouvent à Yaoundé pour faire entre autres le point sur le financement des terres forestières » (Journal Télé France Ô du 16/11 à 8:10)

« Ouverture à Yaoudé de la 6ème réunion plénière du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo » (Chine Nouvelles, 12/11)

 

 

Pour la documentation intégrale de la réunion plénière bien vouloir consulter la séction des rapports

Le compte-rendu sera disponible d'ici quelques jours.

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Declaration: London Conference on the Illegal Wildlife Trade 2018

Nous, les représentants des Gouvernements, réunis à Londres les 11 et 12 octobre 2018, reconnaissant l’ampleur des effets néfastes sur l’économie, l’environnement, la sécurité et la société du commerce illicite d’espèces sauvages, prenons l’engagement politique suivant et appelons la communauté internationale à se mobiliser pour soutenir et mettre en place des mesures collectives urgentes pour combattre le commerce illicite d’espèces sauvages comme un crime grave commis par des criminels organisés, et fermer les marchés des espèces de faune et de flore victimes de ce commerce illicite....

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel Septembre 2018

En septembre, l'équipe du Parc National de Nouabalé-Ndoki a fait ses adieux à Mr Nicholas Radford, qui a servi comme Chef du Service Administratif et Financier durant ces deux dernières années, et a accueilli Mme Camille Raynaud, qui arrivera bientôt à Bomassa pour assumer ce rôle important. La tâche est ingrate car souvent l'œuvre des services d'appui comme le Service administratif ou le Service logistique du parc n'est visible que dans les coulisses. Pourtant, ces services d'appui sont essentiels pour garantir le bon fonctionnement des opérations du parc.

En savoir plus...

afriquenvironnementplus: l’Hydrométéorologique bientôt au cœur d’un forum sous-régional

La ville de Libreville, au Gabon, va abriter du 14 au 16 novembre 2018, le 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale, sous l’égide de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD).

En savoir plus...

Burkinademain : La gestion des catastrophes naturelles traitée à Libreville

À l’initiative de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD), les experts et… vont se retrouver à Libreville, du 14 au 16 novembre 2018, au 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale.

En savoir plus...

CEEAC-BAD : signature de l’aide-mémoire sur la préparation du Programme PACEBco2

Libreville(Rép. Gabonaise), le 25 septembre 2018- Le Secrétaire général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza et le chef de la mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) M.  DIOP Amadou Bamba, Environnementaliste à la BAD, ont procédé à la signature ce matin de l’aide-mémoire pour la préparation du Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes et à la Résilience aux changements climatiques en Afrique Centrale (PACEBCo2).

En savoir plus...

CHARTE SUR LES MANGROVES DU GABON

La Charte pour la conservation des mangroves du Gabon a été validée par les parties prenantes le 29 Juin 2018. Cette charte, résultant d'un processus participatif réussi, constitue une base de plaidoyer pour l'engagement de toutes les parties prenantes dans la gestion durable de ce précieux écosystème naturel.

En savoir plus...

OSFACO Lettre d'information Septembre/Octobre 2018

Le projet OSFACO "Observation Spatiale des Forêts d'Afrique Centrale et de l'Ouest" vise à améliorer la connaissance des dynamiques passées et actuelles en matière d’occupation des terres et de changement d’usage des sols dans plusieurs pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest, grâce aux outils d’observation spatiale. Le projet vise à mettre à disposition des images satellitaires et promouvoir leur utilisation à travers des projets de recherche et des appuis aux pays.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus : Son Excellence François-Xavier de DONNEA, Facilitateur Belge pour la PFBC

Brazzaville a accueilli le 1er juin la 4e réunion des collèges du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, PFBC. A cet occasion, AEP  a échangé avec  le Facilitateur Belge à la tête  de ce Partenariat, Son Excellence François-Xavier de DONNEA qui nous livre dans cette entretien sa vision globale sur le fonctionnement de cette institution et nous donne une idée de la feuille de route de la nouvelle sa Facilitation.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018