Le Programme de Promotion de l’Exploitation Certifiée des Forêts (PPECF) délivre son premier bilan

 

Pour plus d’information sur le CDO, veillez consulter le communiqué final de la 1ère réunion du comité de décision et d’orientation (CDO) du Programme PPECF 

 

Du 31 juillet au 1er aout 2013 à Yaoundé au Cameroun s’est ténue la 1ère réunion du comité de décision et d’orientation (CDO) du Programme PPECF dont le rôle essentiel est de définir les orientations relatives à la gestion du programme PPECF et veiller à sa bonne performance.

 

Cette importante rencontre à connu la participation d’une dizaine personnes,  représentants, des institutions étatiques comme la Direction des forêts de la République du Cameroun, la Direction générale de l’économie forestière du Congo, la Direction générale des forêts de RCA et la Direction de la gestion forestière de RDC, des organisations sous-régionale comme le PFBC, la CEFDHAC et la COMIFAC, et du secteur privé comme ALPICAM. Par ailleurs, ont répondu présent en qualité d’observateurs à cette rencontre, le représentant du Groupement de la Filière Bois du Cameroun (GFBC) et les représentants des concessionnaires forestiers (PALLISCO, ROUGIER).

 

Sous la présidence de M. Tadoum Martin, Secrétaire Exécutif Adjoint, cette rencontre a connu deux articulations majeures.

 

La cérémonie d’ouverture

 

Ici, une seule allocution de circonstance a été prononcée, celle du  Secrétaire Exécutif Adjoint qui d’entrée de jeux, a exprimé sa profonde gratitude à la COMIFAC et à la KFW pour leur intérêt porté sur la certification du bois des forêts de l’Afrique Centrale, ce qui justifierait toute leur soutient multiforme pour la mise en œuvre du PPECF qui, entre en étroite ligne avec les priorités du Plan de Convergence de la COMIFAC.

 

Dans son allocution Il a reprécisé le rôle central que le CDO doit jouer dans ce Programme. Cette précision était dans le but d’amener les participants à des contributions constructives. A cet effet le CDO devra :

 

♦ Analyser  de manière critique le  les activités réalisées de la première année;

♦ valider le plan d’opération annuel des prochaines  activités;

♦ donner des orientations quant à la sélection des projets de financement;

♦ suivre le déboursement des financements;

♦ suivre des activités sur la base des rapports de suivi – évaluation semestriels.

 

La fin de cette cérémonie d’ouverture a donné la possibilité au participants de passer aux travaux en plénière après une brève présentation à leur sujet.

 

Travaux en plénière

 

 

Il a été question ici, essentiellement des exposés par le gestionnaire du projet, des débats et des recommandations.

 

Les présentations ont porté sur : l’état d’avancement des activités du PPECF pour la période allant d’avril 2012 à avril 2013, les perspectives pour la seconde année 2013/14, et les outils dédiés à la gestion durable (e-learning, Canopée ; logiciel HVC ; rapports publics, etc.). Ces présentations ont donné la possibilité aux participants de réagir dans des échanges très enrichissantes tant sur la forme que sur le fond du travail abattu jusque là. À cet effet, les sujets de discussion ont porté sur :

 

♦le format de présentation du rapport pour une meilleure lisibilité,

♦ l’orientation du programme centré sur le label FSC, excluant des appuis aux certifications intermédiaires de type ISO ou OLB,

♦ les points forts et faibles  du Programme PPECF.

 

Ces discussions ont permis de formuler de recommandations à l’endroit de la COMIFAC, du KFW et de la Cellule de gestion pour l’efficacité du programme au sein des pays bénéficiaires sur le plan méthodologique et le plan opérationnel.

 

Au terme de ces deux jours de travail, où le CDO a été  satisfait du déroulement des activités du projet menées en 2012/13, s’est achevé dans l’espoir de voir les recommandations apportées un meilleur impact du programme.

 

Pour plus d’information sur le CDO, veillez consulter le communiqué final de la 1ère réunion du comité de décision et d’orientation (CDO) du Programme PPECF 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ClientEarth : Le nouveau partenaire du PFBC !!!

Bruxelles, le 6 novembre 2018 ; ClientEarth a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Pour ce faire, ClientEarth a soumis les documents requis et a accepté de respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale.

En savoir plus...

COMPTE RENDU : Atelier préparatoire de la conférence internationale de N’Djamena sur la lutte contre le braconnage a haut niveau

Dans le cadre de sa feuille de route, la Facilitation du PFBC projette d'organiser en Janvier 2019 sous l'égide du Gouvernement de la République du Tchad, une Conférence Internationale sur le braconnage, la sécurité et la stabilité ainsi que le contrôle de la transhumance armée des groupes pastoralismes entre l'Afrique Équatoriale, le Sahel, les deux Soudans et la RDC. Bien vouloir télécharger le compte rendu de l'atelier préparatoire de Douala Cameroun du 12 au 13 novembre 2018.

En savoir plus...

Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu par le ministre Rwandais de l’environnement Dr Vincent Biruta

Kigali, 8 et 9 novembre 2018 : Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) a été reçu à Kigali au cours d’une mission par le ministre Rwandais de l’Environnement Dr Vincent Biruta par ailleurs président en exercice de la Comifac. 

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N° 002

Le projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) est mis en œuvre dans les pays d’Afrique Centrale dans un contexte dominé par un braconnage transfrontalier intensif, notamment celui des éléphants.Les activités du projet se concentrent sur la protection de la biodiversité et contribuent à réduire l’impact du braconnage dans les sites de mise en œuvre. A travers la lutte anti-braconnage qui suit une approche concertée et efficace, impliquant le renforcement des capacités matérielles et humaines, la multiplication des patrouilles, l’utilisation des outils innovants dans la collecte des données et le renforcement du volet judiciaire, la gestion du Dja et du TNS, deux sites fortement soumis aux pressions des braconniers s’améliore.

En savoir plus...

Le PFBC mobilisé à N’Djamena pour préparer la conférence internationale ministérielle sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières

Signature du protocole d’entente concernant l’organisation de la Conférence et ses termes de référence… le Facilitateur du PFBC est reçu par son Excellence Monsieur Idriss Deby, président de la République du Tchad… le Facilitateur du PFBC remet aux diplomates de la sous-région les termes de références de la Conférence… Définition des thèmes de la session des experts des 23/24 janvier 2019 et désignation des chefs de file des 4 thématiques retenues…

En savoir plus...

Sciencesetavenir : Le changement climatique pose un risque "extrême" pour deux tiers des villes africaines

Un rapport émanant d'un cabinet de conseil met en garde sur la vulnérabilité économique au changement climatique, qui concerne tout particulièrement les grandes villes africaines...Bangui, capitale et plus grande ville de la République centrafricaine, est l'une des villes les plus vulnérables au changement climatique selon ce rapport.

En savoir plus...

Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC reçu en audience par le Président Idriss Deby ITNO

N’Djamena, le 23 octobre 2018Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC M. Ndomba Ngoye Raymond et le Co-Facilitateur Maxime Nzita ont été reçus par son Excellence Monsieur Idriss Deby ITNO, Président de la République du Tchad.  

En savoir plus...

UEREDD Facility-Insights sur les chaînes d'approvisionnement en produits présentant des risques pour la forêt

Le mécanisme UEREDD a le plaisir de partager avec vous quelques mises à jour sur l’initiative Transparence pour des économies durables (Trase), qui vise à améliorer la transparence, la clarté et l’accessibilité de l’information sur les chaînes d’approvisionnement en produits de base qui sont à l’origine du déboisement tropical.

 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018

CAWHFI NEWS N° 002
FGF Brazzaville 2018