PPECF -Groupe ALPI- Groupe Rougier: Renforcement des capacités en matière de gestion forestière durable et d’exploitation à faible impact

 

Le Programme de « Promotion de l’exploitation certifiée des forêts » - PPECF  apporte  aux sociétés partenaires ALPI, PALLISCO et ROUGIER, réunies pour la circonstance en un consortium, un appui pour bénéficier d’une capacité de formation permanente en matière d’opérations liées à l’abattage contrôlé  (abattage proprement dit, tronçonnage et façonnage) et contribuer de la sorte à atteindre à l’horizon 2014 l’objectif d’une première certification forestière FSC – FM qu’il vient de relancer malgré la crise persistante

 

 

Bien vouloir télécharger le document complet: Termes de Référence du projet: Projet appui formation abattage contrôlé et élaboration des outils associés pour l’amélioration d’exploitation forestière durable

 

 

Objectifs, modalités et activités du projet

 

La mission d’appui sollicitée auprès du programme PPECF interviendra sur le plan méthodologique afin de répondre au mieux aux exigences de la gestion forestière durable à travers notamment la mise en œuvre d’une action de formation continue dans le domaine de l’Exploitation Forestière à Impact Réduit (EFIR), et par ce biais leur permettre de mieux répondre aux exigences du référentiel FSC (notamment sa nouvelle version). En particulier l’intervention du projet PPECF auprès du consortium bénéficiaire aura pour objectif principal d’apporter aux sociétés partenaires ALPI, PALLISCO et ROUGIER, réunies pour la circonstance en un consortium, un appui pour bénéficier d’une capacité de formation permanente en matière d’opérations liées à l’abattage contrôlé  (abattage proprement dit, tronçonnage et façonnage).

 

En effet, si des formations à l’abattage contrôlé sont proposées depuis plus de 10 ans dans la région, force est de constater que le caractère ponctuel de celles-ci a limité fortement la pleine intégration de ces pratiques au sein des entreprises forestières.

 

C’est pourquoi, pour être cette fois plus efficaces et surtout permettre de mettre en place une véritable dynamique de progrès, d’amélioration continue et enfin pour faire en sorte d’en maintenir les acquis en routine, ces formation devront être pratiques, souvent répétées et régulièrement évaluées. Cette approche de « suivi-évaluation » s’inscrit parfaitement dans une stratégie de gestion durable des forêts et dans un processus de certification de gestion forestière durable de type FSC.

 

Les objectifs du projet sont les suivants :

 

Objectif général:

 

Améliorer les techniques, la qualité et le suivi des opérations d’abattage et de tronçonnage des essences commerciales dans la perspective de la gestion durable des forêts et pour répondre aux exigences du référentiel FSC.

 

Objectifs spécifiques:

 

♦ Améliorer la sécurité et les conditions de travail du personnel ainsi que leur développement professionnel ;

♦ Améliorer les techniques d’abattage

♦ Augmenter le rendement matière et optimiser l’utilisation de la ressource par une meilleure technicité des opérateurs grâce à  une diminution des défauts et des purges (gain de 1 à 2 mètres cubes par arbre abattu) ;

 Diminuer les impacts négatifs sur le peuplement forestier et son environnement (sols, cours d’eaux, biodiversité, peuplement résiduel…) ;

 Faire des évaluations qualitatives et quantitatives de la production à partir d’une zone de référence ainsi que une évaluation sur les impacts environnementaux des activités d’abattage par rapport à une période de référence.

 Mettre en place au sein des entreprises bénéficières du projet des fiches de postes standardisés liés à l’abattage basé sur des incitants (prime/sanction) sans lequel les formations risquent de ne pas produire leurs effets dans le temps, et un système de suivi et d’évaluation efficace;

♦ Développer un réseau de formateurs interne en formant des formateurs au sein des entreprises.

♦ Elaborer un référentiel sur les bonnes pratiques liées à l’abattage en zone tropicale;

 

 

Bien vouloir télécharger le document complet: Termes de Référence du projet: Projet appui formation abattage contrôlé et élaboration des outils associés pour l’amélioration d’exploitation forestière durable

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

La chine se remet au vert !

Pékin joue un rôle incontournable dans le commerce florissant du bois. Après avoir sacrifié toutes ses forêts à la construction pendant la période maoïste, la Chine replante ses arbres pour rendre le pays à nouveau respirable. Comment concilier exigence environnementale et importations massives ?

En savoir plus...

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Vers plus de Co-Management, Partenariat Public et Privé en Afrique centrale

Deux articles scientifiques recommandent des partenariats Public et Privé pour améliorer la conservation de la biodiversité des forêts du Bassin du Congo; la gestion des aires protégées et faciliter un soutien financier et technique à long terme…

En savoir plus...

Le collège de la société civile en marche pour la tenue d’une journée spéciale le 18 décembre 2019

Thème: "Les forêts du Bassin du Congo à la croisée des chemins entre Conservation – Gestion et Développement Durable – Changements Climatiques et Investissements en milieu forestier : Rôle de la société civile et attentes des communautés riveraines"

En savoir plus...

Voaafrique-Le Cameroun et le Nigeria préoccupés par la sécurité de leur frontière commune

Les Gouverneurs des régions du Cameroun et États du Nigeria, des responsables administratifs et de sécurité ont discuté de la sécurité sur leur frontière commune pendant deux jours à Yaoundé mi-juillet.

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N°004

La phase actuelle du projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) mise en œuvre par l’UNESCO, grâce au soutien financier de l’Union européenne s’achèvera en mars en 2020. Un des résultats majeurs attendus à son terme est le lancement du processus d’inscription de nouveaux sites de la sous-région sur la Liste du patrimoine mondial.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019