FNUF : Le Forum sur les forêts achève ses travaux en adoptant une stratégie de communication sur la mise en œuvre du Plan stratégique de l’ONU sur les forêts

 

 

Le Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF) a conclu, cet après-midi, les travaux de sa treizième session en adoptant sans vote une résolution omnibus concernant les activités qu’il mènera à l’appui du Plan stratégique des Nations Unies sur les forêts (2017-2030).  Il lui faudra notamment appliquer une stratégie de communication et de sensibilisation, destinée à mieux faire connaître le Plan du grand public. 

 

 

Ce plan n’est en effet pas suffisamment connu, a admis le Directeur du Secrétariat du FNUF, M. Manoel Sobral-Filho, alors que plusieurs orateurs ont, de leur côté, souligné « le problème d’image de la foresterie ».  « Plus nous en parlerons, plus sa mise en œuvre en sera facilitée », a dit M. Sobral-Filho. 

 

 

Les enjeux de cette mise en œuvre sont de taille, a souligné le Président de la session, M. Shahrul Ikram Yaakob, de la Malaisie, car si les États Membres respectent fidèlement le Plan stratégique, il sera non seulement possible d’inverser les pertes du couvert forestier, mais aussi d’augmenter ce couvert de 3% chaque année.  Créé en 2000 par une résolution du Conseil économique et social (ECOSOC), le Forum est la seule enceinte intergouvernementale au sein des Nations Unies habilitée à discuter de manière globale des questions environnementales et socioéconomiques relatives aux forêts.

 

 

Pendant une semaine, le Forum a examiné, à titre prioritaire, la mise en œuvre du Plan stratégique sur les forêts qui offre un cadre global d’action pour assurer une gestion durable de tous les types de forêts et d’arbres en général, et pour mettre un terme à la déforestation et à la dégradation des forêts.  La planète perd en moyenne 13 millions d’hectares de couvert forestier par an.

 

 

Le Plan stratégique, adopté en avril 2017 par l’Assemblée générale, repose sur six objectifs et 26 cibles, qui sont, comme l’ont rappelé tous les intervenants lors de plusieurs tables rondes, directement liés à ceux du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  Les forêts couvrent plus de 30% de la surface terrestre; environ 1,6 milliard de personnes, soit 25% de la population mondiale, dont 70 millions d’autochtones, en dépendent pour vivre.

 

 

La résolution omnibus a été adoptée telle qu’oralement révisée dans sa version anglaise, après que des amendements ont été proposés par certaines délégations et que le Président du FNUF a tranché.  Cette résolution souligne ainsi l’importance des efforts de communication autour de ce plan, y compris en mettant en lumière et en partageant les bonnes pratiques et succès dans sa mise en œuvre.  Avec ce texte, le Forum adopte la stratégie de communication, contenue en annexe. 

 

 

Cette stratégie vise notamment à renforcer la prise de conscience sur l’importance vitale des forêts pour la vie sur terre et le bien-être humain, à promouvoir une gestion forestière durable et à encourager la mise en œuvre du plan précité.  Les cibles de cette stratégie sont les États Membres, le système de l’ONU, le Partenariat de collaboration sur les forêts, les organisations régionales et internationales, les grands groupes, les leaders d’opinion et enfin le grand public. 

 

 

Les principaux messages de cette campagne consistent à souligner l’idée que la vie quotidienne des peuples dépend des forêts, y compris dans les environnements urbains, ainsi que le rôle central du Forum dans la mise en lumière des forêts pour réaliser les objectifs de développement durable.  Les réseaux sociaux sont l’un des canaux de communication privilégiés envisagés par la campagne.  Le Secrétariat du Forum fera rapport sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre de cette stratégie lors de la prochaine session. 

 

 

S’agissant des moyens de mise en œuvre, le Forum salue notamment les progrès accomplis dans l’opérationnalisation du Réseau mondial de facilitation du financement forestier et adopte les lignes directrices pour les opérations de ce Réseau, lignes directrices qui figurent dans une deuxième annexe à la résolution.  Dans une note orale, le Directeur du Secrétariat du FNUF a chiffré à 312 900 dollars les incidences financières de la résolution.

 

 

Enfin, concernant la réforme du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU s’agissant du Forum, point qui avait été ajouté à l’ordre du jour à la demande de la Suisse, la résolution souligne l’importance de « préserver la capacité actuelle et future » du Forum, afin qu’il puisse s’acquitter de son « important mandat ».  Plusieurs délégations avaient réclamé, lors de cette session, des « garanties » sur les conséquences de cette réforme pour le Forum. 

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le secteur de la pêche du Sénégal et la Guinée-Bissau désormais « Sécurisé »

Le protocole signé lundi à Bissau est la prorogation d’un accord d’avril 2016 prévoyant l’octroi de 300 licences aux pêcheurs artisanaux sénégalais et de 10 licences pour la pêche au thon industrielle, ont indiqué les responsables des deux pays.

En savoir plus...

afrique.lalibre «La gratuité empêche les pays africains de bien se développer»

Deogratias Niyonkuru est l’une des nombreuses personnalités qui dénoncent les effets pervers de l’aide humanitaire, notamment en Afrique. « L’aide humanitaire déconstruit les tissus sociaux, pousse à l’assistanat et, au final, détruit la dignité humaine. C’est ce que nous avons pu constater au Sud Kivu (RDC) et au Burundi. »

En savoir plus...

AICED Rapport-L ’Agroécologie au service de la lutte contre les changements climatiques dans le Parc National des Virunga

L’organisation AICED mène une activité dénommé «  l’Initiative locale à l’Agro-écologie par l’adaptation de l’agriculture familiale au Changement Climatique  pour la gestion du sol  et la protection des écosystèmes  du Parc National des Virunga ». Bien vouloir télécharger son rapport…

En savoir plus...

OSFACO Lettre d'information Janvier 2019

A lire : APPUI CARTOGRAPHIQUE Cameroun Suite à l’atelier de démarrage organisé en juin 2018 à Yaoundé, les opérateurs Camerounais du ST-REDD+ ont réalisé la photo-interprétation des échantillons, qui ont ensuite été utilisés pour l'analyse des changements du couvert forestier dans le sud du Cameroun (zone du Programme de Réduction des Emissions), plus spécifiquement pour l’estimation des données d’activité et leur incertitude….

En savoir plus...

Conférence OSFACO « Des images satellites pour la gestion durable des territoires en Afrique »

L’objectif général de la présente conférence du 11-15 mars 2019 - Hôtel Azalai - Cotonou - Bénin, est d’organiser une rencontre scientifique et technique entre experts, chercheurs, enseignants, acteurs d’ONG ou de bureaux d’études, et services techniques des institutions publiques ayant des intérêts dans l’utilisation des données satellitaires pour la cartographie, le suivi spatial des terres et du couvert forestier ainsi que le développement durable en Afrique Centrale et de l’Ouest.

En savoir plus...

Son Excellence François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année 2018 et vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2019 !

J’ai apprécié, au cours de cette année 2018, vos diverses contributions riches et variées qui ont enrichi notre Partenariat commun. Ensemble, nous avons encore avancé avec d’une part l'adhésion de plusieurs nouveaux membres, portant à 113 le nombre des membres du PFBC et d’autres part, nous disposons d’une « Déclaration de Bruxelles » adoptée au cours de la 18e Réunion des Parties du PFBC, laquelle culmine l’ensemble des efforts de la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC à favoriser le dialogue, impulser l’action pour un leadership politique plus fort et plus adéquat du Partenariat...

En savoir plus...

Les forêts d’Afrique centrale peuvent aider à atténuer la crise globale de l’eau qui pointe à l’horizon selon un rapport de plus de 50 scientifiques de 20 pays.

Une crise globale de l’eau pointe à l’horizon. Exacerbée par la croissance démographique mondiale et le changement climatique dans plusieurs endroits du monde, elle s’approche à grands pas. Plus de 50 scientifiques de 20 pays ont contribué à une étude mondiale des liens entre forêts, eau, climat et êtres humains.

En savoir plus...

UN: Le changement climatique pousse l’Afrique vers le point de non-retour

« L'Afrique est à un tournant. Les nations ont connu une croissance économique, politique et sociale impressionnante au cours des dernières décennies. Mais les disparités entre riches et pauvres sont toujours là. La pauvreté, même si réduite, demeure un problème sérieux pour certains pays. Les changements climatiques, les sécheresses, les inondations, les variations des précipitations et les conflits ont le potentiel de faire échouer les mesures prises pour réduire la faim et  atteindre les objectifs énoncés dans l’Accord de Paris et le Programme de développement durable à l'horizon 2030 » , a déclaré Ahunna Eziakonwa

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC