La Norvège cherche à réduire la déforestation en « premiers secours » aux changements climatiques – Planet Ark

 

La Norvège qui tient le haut du pavé des pays développés en investissant des milliards de dollars pour réduire la déforestation tropicale, a annoncé mercredi son intention d’intensifier ses efforts en guise de « premiers secours » face aux changements climatiques.

 

Le Premier Ministre Jens Stoltenberg, dont le pays est riche en gaz et en pétrole, a indiqué que de nouvelles mesures visant à réduire le réchauffement planétaire sont nécessaires maintenant, étant donné qu’un nouvel accord relatif au climat et dirigé par les Nations Unies n’interviendra qu’en 2015, avec effet à partir de 2020.

 

 « Pour l’instant, nous devons administrer des premiers soins au climat » a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

 

 « Le gouvernement va intensifier ses efforts pour réduire la déforestation et les émissions qui affectent le climat le plus rapidement, » a-t-il ajouté. Stoltenberg n’a cependant pas annoncé de nouveaux investissements ou de nouvelles cibles.

 

La déforestation, souvent pour des raisons agricoles, représente environ 17 pour cent des émissions de gaz à effet de serre de sources humaines. Les forêts, du Congo à l’Amazonie, absorbent le dioxyde de carbone de l’atmosphère au fur et à mesure qu’ils poussent et le libèrent lorsqu’ils pourrissent ou brûlent.

 

La Norvège a été la nation la plus généreuse en termes de dons destinés à réduire la déforestation tropicale avec des investissements annuels à hauteur de 500 millions de dollars ces dernières années, financés à partir de ses abondantes ressources en énergies fossiles.

 

Elle met en œuvre des programmes d’une valeur d'un milliard de dollars au Brésil et en Indonésie et des projets de moindre envergure dans des pays tels que la Guyane et la Tanzanie.

 

Stoltenberg a souligné que d’autres mesures d’urgence qu’on peut qualifier de premiers soins comprennent des réductions d’émissions industrielles de suie et de méthane, un puissant gaz à effet de serre, ainsi que des réductions de subventions aux combustibles fossiles.

 

Oil Change International, un groupe environnemental qui milite en faveur du passage à des énergies plus propres telles que le solaire et l'éolienne, estime que les subventions aux combustibles fossiles dans le monde entier atteindra 775 milliards de dollars en 2012.

Il estime également que la Norvège seule a octroyé presque 700 millions de dollars de subventions aux combustibles fossiles l’année dernière.

 

´Veuillez consulter l’article complet sur le site Internet official de Planet Ark

 

 (Reportage d'Alister Doyle, Correspondant environnemental ; Édité par Michael Roddy)

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020