Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

 

 

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

 

 

  La rencontre du était placée sous le patronage de Monsieur Jules Doret NDONGO, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun, Président en exercice de la COMIFAC. Elle avait pour objectif général de créer des conditions cadre de collaboration entre les deux parties. Spécifiquement il s’est agi de : (i) présenter les progrès réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya (ii) d’échanger les expériences en matière d’exploitation des ressources génétiques (iii) d’ identifier les conditions à remplir par les chercheurs et les laboratoires de recherche sur les ressources génétiques des chercheurs des pays de l’espace COMIFAC pour une collaboration effective avec le secteur privé Japonais (iv) d’identifier les possibilités de collaboration entre les laboratoires sur les ressources génétiques des pays de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

 

 

Lire : COMIFAC : La biodiversité africaine valorisée lors du forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais

 

Douala, Cameroun, 30 Septembre -1er Octobre 2019  « Le plan de convergence sous-régional projette une augmentation de 25% en valeur absolue de la contribution du secteur forêts environnement dans le PIB dans pays de l’espace COMIFAC à l’horizon 2025 »  a déclaré Monsieur Ludovic ITSOUA MADZOUS, Secrétaire Exécutif adjoint de la COMIFAC dans se félicitant de la tenue de la première rencontre entre un pays développé et les chercheurs des pays de l’Afrique centrale.

 

 

La rencontre était placée sous le patronage de Monsieur Jules Doret NDONGO, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun, Président en exercice de la COMIFAC. Elle avait pour objectif général de créer des conditions cadre de collaboration entre les deux parties. Spécifiquement il s’est agi de : (i) présenter les progrès réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya (ii) d’échanger les expériences en matière d’exploitation des ressources génétiques (iii) d’ identifier les conditions à remplir par les chercheurs et les laboratoires de recherche sur les ressources génétiques des chercheurs des pays de l’espace COMIFAC pour une collaboration effective avec le secteur privé Japonais (iv) d’identifier les possibilités de collaboration entre les laboratoires sur les ressources génétiques des pays de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

 

 

Dans son mot de circonstance, Madame MASUDA JUNKO, représentante de la JICA au Cameroun, après avoir exprimé son plaisir de participer à ce forum, a indiqué que celui-ci est l’un des résultats importants des activités menées par le Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique centrale (GTBAC) dans le cadre du projet JICA d’appui à la COMIFAC.

 

 

Elle a précisé que le Gouvernement japonais s’est activement impliqué dans le processus de protection et de l’utilisation judicieuse de l’information génétique sur les ressources génétiques au niveau international et, aussi la collaboration de la JICA avec tous les pays de la COMIFAC en matière de gestion et d’analyse des laboratoires à travers les formations qui ont eu lieu au Rwanda en 2017 et 2018.

 

 

Pour terminer son allocution, Mme MASUDA a souligné la contribution du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et du Projet GIZ d’appui à la COMIFAC, en vue de réunir les représentants de tous les pays au même endroit et de discuter pendant deux jours.

 

 

En ouvrant les travaux, Monsieur Landry NGONO TSIMI, Conseiller Technique, représentant le Président en Exercice de la COMIFAC, Monsieur Jules Doret NDONGO, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun empêché, a au nom du Gouvernement camerounais souhaité la bienvenue aux participants ayant fait le voyage de Douala. Il a relevé la Biodiversité exceptionnelle dont regorgent les pays de l’espace de la COMIFAC, laquelle constitue un potentiel inestimable pour le développement socio-économique de la sous-région.

 

En savoir plus...

 

 

COMIFAC-Congo : le manuel de procédures APA, la stratégie et plan d’action de communication relatif à la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA examinés

 

Brazzaville, République du Congo, 08 -10 Octobre 2019- L'atelier de validation du  manuel de procédures APA, la stratégie et plan d’action de communication relatif à la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA s’est tenue à l’Hôtel Mikhael’s. Y ont pris part : Les Représentants des administrations publiques sectoriels ; Les Acteurs de la recherche scientifique ; Les Juristes, Les représentants de la société civile ; Les Tradipraticiens et chefs traditionnels ; Les Représentants des populations autochtones et communautés locales ; Les autres acteurs identifiés pour leur compétence. L’objectif général de la rencontre était de permettre au gouvernement de disposer d’un cadre réglementaire complet et d’un outil de communication relatif à la mise en œuvre du Protocole de Nagoya sur APA.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Afriquenvironnementplus- Adaptation aux changements climatiques : le Fonds d’Adaptation octroi le Congo une enveloppe de 5 milliards francs CFA

La République du Congo bénéficie du Fonds d’adaptation une enveloppe de 5 milliards de FCFA pour matérialiser le projet de renforcement des capacités d’adaptation au changement climatique des communautés vulnérables du Bassin du fleuve Congo, en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM).

En savoir plus...

La boucle est bouclée: Le Cameroun emboite le pas à la RCA et au Tchad et signe les Protocoles Spécifiques !

Tout commence en décembre 2016 à Douala au Cameroun avec la 1ère Réunion des Experts Pays du Cameroun, de la RCA et du Tchad relative à l’élaboration des Protocoles Spécifiques (PS) aux Accords binational BSB et tripartite de Lutte Anti Braconnage Transfrontalier, notamment, le Protocole Spécifique de Lutte Anti Braconnage relatif à l’Accord de Coopération Tripartite Cameroun-RCA-Tchad de N’Djamena et le Protocole Spécifique Ecodéveloppement relatif à l’Accord de Coopération Binational Cameroun–Tchad.

En savoir plus...

AFORPOLIS A ne pas manquer - Appel à résumés

Cette conférence est organisée en collaboration avec l'Université de Göttingen en Allemagne et l'Union internationale des instituts de recherche forestière (IUFRO). La conférence se tiendra à Accra, au Ghana, du 14 au 17 septembre 2020.

En savoir plus...

Synthèse numéro 6 des rapports d'Observation Indépendante Externe du Système Normalisé d'Observation Indépendante Externe (SNOIE)

De Juin à Août 2019, six (6) missions de vérification d’allégations d’activités forestières illégales ont été réalisées dans les régions de l’Est et du Sud. Les rapports de ces missions produits ont été soumis au Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), aux délégations régionales du Sud et du Littoral au Cameroun. Au cours des missions, des infractions présumées ont été relevées par ces OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015. Trouvez la liste des infractions présumées et les auteurs présumés en téléchargeant la synthèse de ces rapports de dénonciation....

En savoir plus...

Le PFBC mobilise à Shanghai, Chine : Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea Facilitateur du PFBC renforce le dialogue du Bassin du Congo avec les principaux acteurs chinois du secteur Forêt-Bois

Du 21 au 15 octobre 2019, Shanghai (Chine), le Ministre d'État Francois-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC, a participé au Forum international sur les chaînes d’approvisionnement vertes des produits de l’industrie forestière., en anglais : “Together towards Global Green Supply Chains - A Forest Products Industry Initiative”. (Flyer disponible en téléchargement). Le Conseil d’Administration et l’Assemblée de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT) se sont tenus en marge du Forum.

En savoir plus...

Forestnews.cifor - Malgré sa taille, le Bassin du Congo attire moins de fonds que les autres grandes zones forestières.

L'étude montre que les forêts d'Afrique centrale ont reçu 2 milliards de dollars de sources bilatérales (52,5 %) et multilatérales (47,5 %), l'Allemagne représentant 25 % du financement, suivie par l'Union européenne et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La plupart des fonds sont allés à la République Démocratique du Congo (40 %), au Tchad (17 %) et au Cameroun (14 %).

En savoir plus...

Woodbois : 115ième membre du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo !

Bruxelles, Belgique, le 30 septembre 2019 : Woodbois Ltd. rejoint officiellement le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d'adhésion, Woodbois a présenté les documents requis et s'est engagée à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Communique final des travaux de la dixième réunion du SGTAPFS

Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la Coopération allemande à travers le projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC, a organisé du 05 au 09 Novembre 2019 à Kigali au Rwanda, la dixième réunion du Sous- Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage (SGTAPFS). Bien vouloir télécharger le communiqué final de la réunion…

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019