Projet BSB YAMOUSSA : Promotion de l’apiculture : de la collecte illégale et destructive à la production durable

 

 

22 collecteurs de miel issus de 7 villages riverains du Parc National de Bouba-Ndjidda (PNBN) ont été formés sur les techniques améliorées de production de miel et les techniques de fabrication des ruches, 20 ruches et 20 ruchettes ont été fabriquées et remises à ces apiculteurs

 

 

Dans sa politique d’amélioration des bases économiques des populations riveraines du Parc National de Bouba-Ndjidda, le Projet d’appui au complexe binational Sena Oura-Bouba Ndjidda (BSB Yamoussa) a engagé un ensemble de mesures pilotes dans le but de renforcer la sécurité alimentaire et de développer des activités génératrices de revenus (AGR) des ménages bénéficiaires. C’est dans cette optique que vingt-deux (22) collecteurs de miel dont une femme issus des villages Batao, Gongouri, Rey-manga, Mbilla, Mbissiri, Djablang et Djibao ont été formés à Rey-Bouba, du 25 février au 02 mars 2017 sur les techniques améliorées de production du miel. Cette formation dispensée par le centre régional d’appui à la professionnalisation agropastorale (CRPA) consistait à initier ceux-ci sur les techniques de production de miel et les techniques de fabrication des ruches de type kenyane.

 

 

A l’issue de cette formation, 20 ruches et 20 ruchettes ont été fabriquées et remises solennellement à ces apiculteurs par le représentant du Lamido de Rey-Bouba. Il faut rappeler que cette formation intervient dans un contexte marqué par des multiples infractions causées par les communautés riveraines qui collectaient illégalement les produits mellifères dans les aires protégées avec pour méfaits la coupe des arbres et les feux de brousse anarchiques lors de la récolte du miel.

 

 

De plus, le reste du stock de matériel ayant servis à la fabrication desdites ruches leur a également été remis afin que ceux-ci puissent en fabriquer d’autres ruches. Cela s’est vérifié du 03 au 06 avril 2017 lors de la mission de suivi, où l’on a pu apprécier l’installation de 06 nouvelles ruches dans les différents sites ainsi que leur taux de colonisation. Par ailleurs, l’introduction des techniques améliorées de production à travers des ruches kenyanes aura pour but non seulement de booster la production apicoles grâce au transfert de technologie (technique de fabrication de ruche et de production de miel) et d’augmenter le revenu des paysans engagés sur cette voie, mais surtout réduire la déforestation, car les bénéficiaires ont pris conscience de la place prépondérante des arbres qui grâce à leur fleurs fournissent du pollen, matière première nécessaire à la fabrication du miel et de ses produits dérivés. L’apiculture aura donc pour défi de concilier le développement local et la protection de l’environnement.

Constantino Nguivoum

 

Pour plus de détails veuillez contacter :

Bernadette Chantal, Edoa Epse WANDJA

Projet GIZ d’appui à la COMIFAC

bernadette.wandja@giz.de

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

afriquenvironnementplus: l’Hydrométéorologique bientôt au cœur d’un forum sous-régional

La ville de Libreville, au Gabon, va abriter du 14 au 16 novembre 2018, le 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale, sous l’égide de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD).

En savoir plus...

Burkinademain : La gestion des catastrophes naturelles traitée à Libreville

À l’initiative de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD), les experts et… vont se retrouver à Libreville, du 14 au 16 novembre 2018, au 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale.

En savoir plus...

CEEAC-BAD : signature de l’aide-mémoire sur la préparation du Programme PACEBco2

Libreville(Rép. Gabonaise), le 25 septembre 2018- Le Secrétaire général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza et le chef de la mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) M.  DIOP Amadou Bamba, Environnementaliste à la BAD, ont procédé à la signature ce matin de l’aide-mémoire pour la préparation du Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes et à la Résilience aux changements climatiques en Afrique Centrale (PACEBCo2).

En savoir plus...

CHARTE SUR LES MANGROVES DU GABON

La Charte pour la conservation des mangroves du Gabon a été validée par les parties prenantes le 29 Juin 2018. Cette charte, résultant d'un processus participatif réussi, constitue une base de plaidoyer pour l'engagement de toutes les parties prenantes dans la gestion durable de ce précieux écosystème naturel.

En savoir plus...

OSFACO Lettre d'information Septembre/Octobre 2018

Le projet OSFACO "Observation Spatiale des Forêts d'Afrique Centrale et de l'Ouest" vise à améliorer la connaissance des dynamiques passées et actuelles en matière d’occupation des terres et de changement d’usage des sols dans plusieurs pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest, grâce aux outils d’observation spatiale. Le projet vise à mettre à disposition des images satellitaires et promouvoir leur utilisation à travers des projets de recherche et des appuis aux pays.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus : Son Excellence François-Xavier de DONNEA, Facilitateur Belge pour la PFBC

Brazzaville a accueilli le 1er juin la 4e réunion des collèges du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, PFBC. A cet occasion, AEP  a échangé avec  le Facilitateur Belge à la tête  de ce Partenariat, Son Excellence François-Xavier de DONNEA qui nous livre dans cette entretien sa vision globale sur le fonctionnement de cette institution et nous donne une idée de la feuille de route de la nouvelle sa Facilitation.

En savoir plus...

Biopama: Le programme BIOPAMA lancé en Afrique Centrale

26 septembre 2018, Douala, Cameoun. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN),  le Centre Commun de recherche de la Commission européenne (CCR) et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) organisent conjointement l’atelier régional de lancement, pour l’Afrique Centrale, de la seconde phase du Programme pour la gestion des aires protégées et la biodiversité (BIOPAMA) du 26 au 28 septembre 2018 à Douala, en République du Cameroun.

En savoir plus...

Unenvironment : Mettre le commerce au service de l'environnement, de la prospérité et de la résilience

Selon la Commission du Commerce et du Développement durable, les nouvelles opportunités d’affaires découlant d’une économie mondiale plus durable pourraient représenter une valeur estimée à 12 milliards USD par année d’ici à 2030.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018