Quotidien Mutations-Matthew Cassetta : « Proposer aux communautés des options de développement sans détruire la forêt »

 

 

 

 

Le regard de l’Américain facilitateur sortant du Partenariat pour les forêts du bassin du Congo à la fin de la 15ème conférence de cette entité tenue du 15 au 19 juin à Yaoundé, proposé dans un interview accordé au Quotidien Mutations.

 

 

Que peut-on retenir de la Conférence de la facilitation tenue à Yaoundé du 15 au 19 juin 2015 ?

 

 

D’abord, je suis très content de voir le travail qui a été effectué par les six groupes techniques et les grandes recommandations qui ont été faites. Chaque équipe a fait une recommandation et dans cette recommandation, il y avait la nécessité de regrouper et de convoquer un dialogue interministériel pour traiter des sujets intergouvernementaux qui peuvent impliquer le ministre des Mines, de l’Agriculture, de l’Environnement, etc.

 

 

La conférence s’est tenue à quelques semaines du Sommet de Paris et un point à l’ordre du jour était de revoir les communications de certains pays. Selon vous, que doit contenir  une bonne communication ?

 

Dans les communications qui doivent être envoyées au secrétariat de la convention, il y a un document qui décrit au plan national comment chaque pays contribue à l’effort international de réduction de la température en dessous de 2 degré. Ainsi, chaque pays dans le document explique quelles sont les différentes mesures qu’il prend sur les questions du changement climatique. Toutefois, il y a le Mexique en Amérique latine et le Gabon dans le bassin du Congo qui ont déjà déposé leurs documents de stratégie nationale de la réduction de la température. Pour les autres pays du bassin du Congo, l’appel a été lancé et nous espérons qu’ils déposeront d’ici octobre leurs documents  auprès du secrétariat de la convention.

 

 

Quels appuis avez-vous apportés à ceux-là pour l’élaboration de bons plans de communication ?

 

Nous avons fait venir pendant la conférence tous les points focaux, tous les négociateurs des climats des dix pays d’Afrique centrale afin de renforcer leur capacité en termes de négociations et la préparation dans le cadre de la stratégie nationale. Et nous espérons qu’au terme de cette conférence, ils  ont été bien outillés pour pouvoir rédiger leur stratégie  nationale.

 

 

Comment a été la facilitation pendant le processus ?

 

Ces deux dernières années, nous avons travaillé sur plusieurs points pendant les différents voyages. Nous avons par exemple utilisé le cadre  des visites de terrain pour non seulement échanger directement avec les partenaires, mais aussi avec les réseaux  de  société civile dans la plupart des pays de la sous-région d’Afrique centrale. L’on a vu par exemple la transition du président en exercice de la Commission pour les forêts d’Afrique centrale (Comifac) passer du Tchad au Burundi en janvier 2015. On a beaucoup travaillé avec la Comifac et la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (Ceeac) pour mieux achever l’harmonisation des programmes du côté technique car il y a une grande synergie de ce côté-là. En outre, le consortium académique vient de lancer un centre de recherche scientifique à Nkolbisson (Yaoundé). Il y aura  beaucoup de laboratoires qui seront au service du Cameroun et plus globalement des chercheurs de la sous-région afin de comparer les données.

 

Pendant la conférence,  huit leaders de la société civile ont reçu des prix d’excellence dans des catégories diverses, car ils sont considérés comme des étoiles pour le changement constructif. Il faut véritablement s’engager aux côtés de la société civile car elle est le vrai gestionnaire sur le terrain pour ce qui est des villages. Nous voyons qu’ils font de vrais changements pour créer des espaces de participation civile en faveur de l’environnement, pour combattre le braconnage...

 

 

Propos recueillis par Adrienne Engono Moussang et Ariane Makamte

Source : Quotidien Mutations 

 

 

 

Pour d’amples informations sur l’interview, bien vouloir consulter la page web du Quotidien Mutations : ICI

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC