Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

 

Libreville, le  29 Juillet 2016 - le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» a officiellement rejoint les 82 membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Pour ce faire, le RAPAC a soumis les documents requis et a accepté de respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale.

 

 

Le travail et l'approche du «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale », RAPAC en sigle, épouse le Cadre de coopération du PFBC, parce qu'ils partagent la vision que le patrimoine naturel d’Afrique Centrale doit être conservé, respecté et valorisé par les générations présentes et futures. 

 

 

Le RAPAC est une association sous régionale à but non lucratif, à caractère technique et scientifique et à vocation environnementale, constituée des membres représentant les gouvernements et la société civile de huit (8) pays de la région: Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe ainsi que Tchad. Le processus d’adhésion des représentants d’un 9e pays, le Rwanda,est en cours.

 

 

Ce Réseau fédérateur se veut une plateforme simultanément d'échange et d'appui entre tous les acteurs concernés par les aires protégées à travers l’Afrique Centrale. Depuis 2004, il a le mandat de la COMIFAC (Commission des Forêts d'Afrique Centrale) pour la mise en œuvre de l'axe 4 du plan de convergence sous-régional (devenu l’axe 3 du plan révisé 2015-2025), relatif à la conservation de la biodiversité.

 

 

 La mission essentielle du RAPAC est d'appuyer la conservation dans et autour des aires protégées d'Afrique centrale par le développement d'un réseau efficient et solidaire d’acteurs motivés par la promotion de la gouvernance professionnelle et l'harmonisation des politiques et des instruments de gestion.

 

 

Plus précisément, la stratégie 2016-2020 du RAPAC vise les 3 résultats spécifiques suivants :

 

 

La qualité de la gestion du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les spécialistes (en résumé : « Crédibilité technique ») ;

 

La valeur et la gouvernance du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les décideurs (en résumé : « Légitimité socio-économique et culturelle ») ;

 

L’attachement au réseau et aux Aires Protégées d’Afrique Centrale est élevé au sein du public (en résumé : « Notoriété publique »)

 

 

 

Entre autres interventions concrètes du RAPAC, traditionnelles ou nouvelles depuis la réforme en cours, on citera par exemple les suivantes :

  • Harmonisation des législations et institutions relatives aux aires protégées, notamment transfrontalières (voir publications en partenariat avec la COMIFAC) ;

 

  • Appui à la réalisation des inventaires des ressources dans les sites pilotes pour améliorer et actualiser la connaissance du potentiel;

 

  • Mise en place d’une base des données sur les AP et leurs périphéries, en partenariat avec l’OFAC et les institutions nationales chargées des aires protégées ;

 

  • Appui à la création/réhabilitation des infrastructures d’accès et d’accueil permettant la valorisation des sites ;

 

  • Appui à la valorisation des ressources naturelles pour que les AP contribuent au développement communautaire, à la réduction de la pauvreté, à l’aménagement et à la bonne gouvernance des territoires ;

 

  • Appui à la professionnalisation des gestionnaires et des écogardes (voir l’Appel de Libreville du 09 juillet 2013 à la valorisation du métier de l’écogarde) dans les parcs et réserves pilotes du Réseau, dans une perspective de certification de la bonne gestion.

 

La Facilitation  européenne du Partenariat pour  les Forêts du Bassin du Congo est très heureuse d'accueillir  le RAPAC comme nouveau  membre  du PFBC. Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

Contact :

Monsieur Jean  Damascène HAKUZIMANA, chargé de la notoriété du RAPAC et point focal RAPAC - PFBC.

Email : hakuzadamas@gmail.com

 

 

Pour plus d'informations, bien vouloir consulter le site web du RAPAC 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC