Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

 

Libreville, le  29 Juillet 2016 - le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» a officiellement rejoint les 82 membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Pour ce faire, le RAPAC a soumis les documents requis et a accepté de respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale.

 

 

Le travail et l'approche du «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale », RAPAC en sigle, épouse le Cadre de coopération du PFBC, parce qu'ils partagent la vision que le patrimoine naturel d’Afrique Centrale doit être conservé, respecté et valorisé par les générations présentes et futures. 

 

 

Le RAPAC est une association sous régionale à but non lucratif, à caractère technique et scientifique et à vocation environnementale, constituée des membres représentant les gouvernements et la société civile de huit (8) pays de la région: Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe ainsi que Tchad. Le processus d’adhésion des représentants d’un 9e pays, le Rwanda,est en cours.

 

 

Ce Réseau fédérateur se veut une plateforme simultanément d'échange et d'appui entre tous les acteurs concernés par les aires protégées à travers l’Afrique Centrale. Depuis 2004, il a le mandat de la COMIFAC (Commission des Forêts d'Afrique Centrale) pour la mise en œuvre de l'axe 4 du plan de convergence sous-régional (devenu l’axe 3 du plan révisé 2015-2025), relatif à la conservation de la biodiversité.

 

 

 La mission essentielle du RAPAC est d'appuyer la conservation dans et autour des aires protégées d'Afrique centrale par le développement d'un réseau efficient et solidaire d’acteurs motivés par la promotion de la gouvernance professionnelle et l'harmonisation des politiques et des instruments de gestion.

 

 

Plus précisément, la stratégie 2016-2020 du RAPAC vise les 3 résultats spécifiques suivants :

 

 

La qualité de la gestion du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les spécialistes (en résumé : « Crédibilité technique ») ;

 

La valeur et la gouvernance du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les décideurs (en résumé : « Légitimité socio-économique et culturelle ») ;

 

L’attachement au réseau et aux Aires Protégées d’Afrique Centrale est élevé au sein du public (en résumé : « Notoriété publique »)

 

 

 

Entre autres interventions concrètes du RAPAC, traditionnelles ou nouvelles depuis la réforme en cours, on citera par exemple les suivantes :

  • Harmonisation des législations et institutions relatives aux aires protégées, notamment transfrontalières (voir publications en partenariat avec la COMIFAC) ;

 

  • Appui à la réalisation des inventaires des ressources dans les sites pilotes pour améliorer et actualiser la connaissance du potentiel;

 

  • Mise en place d’une base des données sur les AP et leurs périphéries, en partenariat avec l’OFAC et les institutions nationales chargées des aires protégées ;

 

  • Appui à la création/réhabilitation des infrastructures d’accès et d’accueil permettant la valorisation des sites ;

 

  • Appui à la valorisation des ressources naturelles pour que les AP contribuent au développement communautaire, à la réduction de la pauvreté, à l’aménagement et à la bonne gouvernance des territoires ;

 

  • Appui à la professionnalisation des gestionnaires et des écogardes (voir l’Appel de Libreville du 09 juillet 2013 à la valorisation du métier de l’écogarde) dans les parcs et réserves pilotes du Réseau, dans une perspective de certification de la bonne gestion.

 

La Facilitation  européenne du Partenariat pour  les Forêts du Bassin du Congo est très heureuse d'accueillir  le RAPAC comme nouveau  membre  du PFBC. Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

Contact :

Monsieur Jean  Damascène HAKUZIMANA, chargé de la notoriété du RAPAC et point focal RAPAC - PFBC.

Email : hakuzadamas@gmail.com

 

 

Pour plus d'informations, bien vouloir consulter le site web du RAPAC 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

COVID 19 – Corona Virus - Prenez toutes les mesures nécessaires afin de protéger votre santé et celles et ceux qui vous sont chers

Cher(e) Partenaire, j’espère sincèrement que vous vous portez bien, ainsi que vos proches en ces temps difficiles de Pandémie du Covid-19. Cette crise globale qui affecte nos pays, nos communautés, nos familles a de même un impact sur l’ensemble des partenaires du PFBC dans leurs interventions...

En savoir plus...

L’irruption du Covid-19 pourrait occulter et aggraver une crise alimentaire et nutritionnelle majeure. De dizaines de millions de personnes sont menacées. La stabilité́ de la région pourrait être en jeu - CSAO/RPCA

Relève de conclusions - Réunion restreinte du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) - 2 avril 2020 ... Les membres du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) appellent à agir dès maintenant pour venir en aide aux 17 millions de personnes en crise alimentaire et nutritionnelle et aux 50 millions de personnes actuellement sous pression qui risquent de basculer en phase de crise d’ici juin-aout 2020. Il est urgent de mobiliser les énergies pour soutenir les pays dans la mise en œuvre de leurs plans nationaux de réponse.

En savoir plus...

L’empreinte de la Chine sur les forêts : il est temps d’agir - FERN

Christian Mounzéo et Essylot C. Lubala se penchent sur les nouvelles dispositions de la loi forestière chinoise et leur impact dans les pays forestiers comme ceux du bassin du Congo.

En savoir plus...

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020