Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

 

Libreville, le  29 Juillet 2016 - le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» a officiellement rejoint les 82 membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Pour ce faire, le RAPAC a soumis les documents requis et a accepté de respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale.

 

 

Le travail et l'approche du «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale », RAPAC en sigle, épouse le Cadre de coopération du PFBC, parce qu'ils partagent la vision que le patrimoine naturel d’Afrique Centrale doit être conservé, respecté et valorisé par les générations présentes et futures. 

 

 

Le RAPAC est une association sous régionale à but non lucratif, à caractère technique et scientifique et à vocation environnementale, constituée des membres représentant les gouvernements et la société civile de huit (8) pays de la région: Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe ainsi que Tchad. Le processus d’adhésion des représentants d’un 9e pays, le Rwanda,est en cours.

 

 

Ce Réseau fédérateur se veut une plateforme simultanément d'échange et d'appui entre tous les acteurs concernés par les aires protégées à travers l’Afrique Centrale. Depuis 2004, il a le mandat de la COMIFAC (Commission des Forêts d'Afrique Centrale) pour la mise en œuvre de l'axe 4 du plan de convergence sous-régional (devenu l’axe 3 du plan révisé 2015-2025), relatif à la conservation de la biodiversité.

 

 

 La mission essentielle du RAPAC est d'appuyer la conservation dans et autour des aires protégées d'Afrique centrale par le développement d'un réseau efficient et solidaire d’acteurs motivés par la promotion de la gouvernance professionnelle et l'harmonisation des politiques et des instruments de gestion.

 

 

Plus précisément, la stratégie 2016-2020 du RAPAC vise les 3 résultats spécifiques suivants :

 

 

La qualité de la gestion du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les spécialistes (en résumé : « Crédibilité technique ») ;

 

La valeur et la gouvernance du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les décideurs (en résumé : « Légitimité socio-économique et culturelle ») ;

 

L’attachement au réseau et aux Aires Protégées d’Afrique Centrale est élevé au sein du public (en résumé : « Notoriété publique »)

 

 

 

Entre autres interventions concrètes du RAPAC, traditionnelles ou nouvelles depuis la réforme en cours, on citera par exemple les suivantes :

  • Harmonisation des législations et institutions relatives aux aires protégées, notamment transfrontalières (voir publications en partenariat avec la COMIFAC) ;

 

  • Appui à la réalisation des inventaires des ressources dans les sites pilotes pour améliorer et actualiser la connaissance du potentiel;

 

  • Mise en place d’une base des données sur les AP et leurs périphéries, en partenariat avec l’OFAC et les institutions nationales chargées des aires protégées ;

 

  • Appui à la création/réhabilitation des infrastructures d’accès et d’accueil permettant la valorisation des sites ;

 

  • Appui à la valorisation des ressources naturelles pour que les AP contribuent au développement communautaire, à la réduction de la pauvreté, à l’aménagement et à la bonne gouvernance des territoires ;

 

  • Appui à la professionnalisation des gestionnaires et des écogardes (voir l’Appel de Libreville du 09 juillet 2013 à la valorisation du métier de l’écogarde) dans les parcs et réserves pilotes du Réseau, dans une perspective de certification de la bonne gestion.

 

La Facilitation  européenne du Partenariat pour  les Forêts du Bassin du Congo est très heureuse d'accueillir  le RAPAC comme nouveau  membre  du PFBC. Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

Contact :

Monsieur Jean  Damascène HAKUZIMANA, chargé de la notoriété du RAPAC et point focal RAPAC - PFBC.

Email : hakuzadamas@gmail.com

 

 

Pour plus d'informations, bien vouloir consulter le site web du RAPAC 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

WWF-UE Atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom

L’atelier de réflexion stratégique sur la gestion du massif forestier de Ngoyla-Mintom et de clôture du Projet WWF-UE de Ngoyla-Mintom s’est tenu le 28 mars 2017, à l’Hôtel Hilton, à Yaoundé, au Cameroun. Il a été organisé à l’initiative du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), en partenariat avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) et avec l’appui financier de l’Union Européenne.

En savoir plus...

Les acteurs de la protection des droits des populations autochtones se concertent à Yaoundé

L’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé a servi de cadre les jeudi 06 et vendredi 07 avril 2017 à l’atelier de renforcement des capacités des acteurs intersectoriels sur la protection des droits des Populations Autochtones (PA) dans la mise en œuvre des programmes et projets de conservation de la biodiversité.

 

En savoir plus...

Fonds Vert pour le Climat : Vacances de postes

Le FVC valorise la diversité et encourage les applications de personnes de toutes les origines, quel que soit leur âge, race, sexe, orientation sexuelle, citoyenneté, religion, handicap ou autres attributs similaires. Si vous êtes motivé par notre mandat et pensez que votre profil peut intéresser le Fonds, veuillez consulter les offres ci-après. 

En savoir plus...

ONU-REDD : Une réussite congolaise : Deuxième partie - Persévérance et appropriation par le gouvernement

La République du Congo a récemment achevé une analyse économique des coûts et avantages de ses options stratégiques pour REDD+ et un examen des sources de financement pour la mise en œuvre de sa stratégie nationale REDD+. Emelyne Cheney et Jonathan Gheyssens de l'ONU Environnement discutent dans cette deuxième partie de la conversation leur expérience de soutien au pays avec ce travail difficile mais finalement décisif.

En savoir plus...

ONU-REDD : Numéro d'avril/mai de REDD+ Resource désormais disponible !

Cette édition de The REDD+ Resource comprend une étude de la véritable valeur des forêts, de l'efficacité des interdictions d'exploitation forestière, de la croissance écologique intégrée de l'agriculture, des mises à jour de nos pays partenaires et bien plus encore.

 

En savoir plus...

FAO : Des défis de taille, des objectifs clairs : les forêts et les ODD

5 avril 2017, Rome - Les forêts contribuent à la réalisation de la plupart des Objectifs de Développement Durable (ODD) et doivent avoir une plus grande priorité dans les programmes de développement, a déclaré Eva Müller, Directrice de la Division des ressources et des forêts de la FAO, à la 19ième Conférence forestière du Commonwealth (CFC) aujourd'hui.

En savoir plus...

FAO : Mesures pratiques pour renforcer le commerce légal du bois à l'ordre du jour de la réunion de Rome

05/04/2017 Les experts réunis à Rome cette semaine discutent des règles d'importation du bois et des méthodes pratiques pour s'assurer que le bois et les produits ligneux qui entrent dans l'Union européenne, aux États-Unis et en Australie proviennent d'une production légale.

En savoir plus...

FAO : Nouveau module de collecte de données pour améliorer la compréhension de la consommation de combustibles ligneux

7 avril 2017, Rome - Les experts finalisent un nouveau module de collecte de données qui permettra aux pays en développement de mieux comprendre la dépendance de leur population des combustibles ligneux pour des revenus et les besoins ménagers de base cette semaine à Rome.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030