Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

 

Libreville, le  29 Juillet 2016 - le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» a officiellement rejoint les 82 membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Pour ce faire, le RAPAC a soumis les documents requis et a accepté de respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale.

 

 

Le travail et l'approche du «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale », RAPAC en sigle, épouse le Cadre de coopération du PFBC, parce qu'ils partagent la vision que le patrimoine naturel d’Afrique Centrale doit être conservé, respecté et valorisé par les générations présentes et futures. 

 

 

Le RAPAC est une association sous régionale à but non lucratif, à caractère technique et scientifique et à vocation environnementale, constituée des membres représentant les gouvernements et la société civile de huit (8) pays de la région: Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe ainsi que Tchad. Le processus d’adhésion des représentants d’un 9e pays, le Rwanda,est en cours.

 

 

Ce Réseau fédérateur se veut une plateforme simultanément d'échange et d'appui entre tous les acteurs concernés par les aires protégées à travers l’Afrique Centrale. Depuis 2004, il a le mandat de la COMIFAC (Commission des Forêts d'Afrique Centrale) pour la mise en œuvre de l'axe 4 du plan de convergence sous-régional (devenu l’axe 3 du plan révisé 2015-2025), relatif à la conservation de la biodiversité.

 

 

 La mission essentielle du RAPAC est d'appuyer la conservation dans et autour des aires protégées d'Afrique centrale par le développement d'un réseau efficient et solidaire d’acteurs motivés par la promotion de la gouvernance professionnelle et l'harmonisation des politiques et des instruments de gestion.

 

 

Plus précisément, la stratégie 2016-2020 du RAPAC vise les 3 résultats spécifiques suivants :

 

 

La qualité de la gestion du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les spécialistes (en résumé : « Crédibilité technique ») ;

 

La valeur et la gouvernance du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les décideurs (en résumé : « Légitimité socio-économique et culturelle ») ;

 

L’attachement au réseau et aux Aires Protégées d’Afrique Centrale est élevé au sein du public (en résumé : « Notoriété publique »)

 

 

 

Entre autres interventions concrètes du RAPAC, traditionnelles ou nouvelles depuis la réforme en cours, on citera par exemple les suivantes :

  • Harmonisation des législations et institutions relatives aux aires protégées, notamment transfrontalières (voir publications en partenariat avec la COMIFAC) ;

 

  • Appui à la réalisation des inventaires des ressources dans les sites pilotes pour améliorer et actualiser la connaissance du potentiel;

 

  • Mise en place d’une base des données sur les AP et leurs périphéries, en partenariat avec l’OFAC et les institutions nationales chargées des aires protégées ;

 

  • Appui à la création/réhabilitation des infrastructures d’accès et d’accueil permettant la valorisation des sites ;

 

  • Appui à la valorisation des ressources naturelles pour que les AP contribuent au développement communautaire, à la réduction de la pauvreté, à l’aménagement et à la bonne gouvernance des territoires ;

 

  • Appui à la professionnalisation des gestionnaires et des écogardes (voir l’Appel de Libreville du 09 juillet 2013 à la valorisation du métier de l’écogarde) dans les parcs et réserves pilotes du Réseau, dans une perspective de certification de la bonne gestion.

 

La Facilitation  européenne du Partenariat pour  les Forêts du Bassin du Congo est très heureuse d'accueillir  le RAPAC comme nouveau  membre  du PFBC. Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

Contact :

Monsieur Jean  Damascène HAKUZIMANA, chargé de la notoriété du RAPAC et point focal RAPAC - PFBC.

Email : hakuzadamas@gmail.com

 

 

Pour plus d'informations, bien vouloir consulter le site web du RAPAC 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le PREFOCAD est une initiative résolument participative

Le Projet de Préservation des Ecosystèmes Forestiers gérés par Les Communautés villageoises et les peuples Autochtones de la commune de Dimako en abrégé PREFOCAD est une initiative d’Alternatives Durables pour le Développement (ADD). Elle s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet lancé par le GEF/SGP en octobre 2012. Approuvé par Le Comité National de Pilotage, ce dernier prend corps avec la signature le 10 juillet 2013 du Mémorandum d’Accord entre le GEF/SGP et ADD, pour l’octroi d’un subside de 14.304 500 F CFA pour sa mise en œuvre sur la période de Juillet 2013  au 31 Décembre 2014.

En savoir plus...

Vers un modèle original de concessions communautaires en RDC. C. Vermeulen et A. Karsenty

Cet article vise à analyser ce cadre réglementaire au regard de la gestion participative des forêts. La reconnaissance explicite de la dualité entre une réalité coutumière de fait – la forêt des communautés locales – et une entité légale nouvelle – la concession communautaire – constitue une innovation.

En savoir plus...

Déclaration : Hommages aux illustres Héros environnementales morts armes à la main pour la cause du lac Edourd et la protection des écosystèmes du Parc national des Virunga

Communique des ONGs De La Société Civile Environnementale Du Nord Kivu. Nous, Organisation de la société civile environnementale du Nord Kivu, avons appris avec tristesse la disparation tragique des héros du Patrimoine Mondiale de l’humanité à la suite du naufrage sur le Lac Edouard survenu en date du 16 Février 2017 entre KISAKA et MURAMBA de vaillants Militants Défenseurs Environnementaux (3 Eco-gardes et 1 observateur/TGAL /site ENANGA) , mort les uns au combat pour sauver le PNVi les autres pour protéger les premiers en risque dans le travail de défense de l’Environnement.

En savoir plus...

Projet Voix citoyennes de l'UE pour le changement

Ce projet de quatre ans vise à renforcer la contribution des acteurs non étatiques, tels que la société civile, les peuples autochtones et les organisations communautaires, à l'amélioration de la gouvernance forestière, la gestion durable des forêts et de la contribution des forêts au développement dans cinq pays du Bassin du Congo.

En savoir plus...

UE Forest Watch Novembre 2017

A lire : L'heure de décision : La société civile souligne les avancées réalisées par le VPA Cameroun, et son potentiel ... Le changement climatique lié aux produits d'origine animale : L'Allemagne propose des actions, l'UE détourne ses propres objectifs ... Les plantations d'huile de palme au Cameroun « accaparent les terres agricoles et les cimetières des familles », les participants à l'Assemblée parlementaire de l'UE entendent ... Nouvelles en bref.

En savoir plus...

IIDD : Événement spécial : Contribution de la biodiversité à l'alimentation et l'agriculture et à la résilience et 16ième session de la Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture de la FAO (CGRFA 16)

La plénière de clôture de la CRGAA 16 s'est réunie vendredi après-midi où les délégués ont adopté le rapport de la réunion et ont réfléchi aux délibérations de la réunion, y compris sur ses décisions. Les délégués ont apporté de nombreux amendements pour s'assurer que le rapport reflète de manière adéquate les résultats des travaux tenues au cours de la semaine, notamment sur les séquences numériques relatives aux ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture, les ressources zoogénétiques et le PTPA.

En savoir plus...

Transparency International : récentes actualités

Corruption, forêts et ce que l'UE peut faire ... Récap : TI @ COP22 : Une sélection de réactions et de ressources de la participation de TI à la COP22 .... Rencontre mondiale d'Action en faveur du climat... Partenariat gouvernemental ouvert ... Conférence internationale contre la corruption ...

En savoir plus...

IIDD : Groupe de travail et session spéciale du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF)

Vendredi 20 janvier 2017, le Forum des Nations Unies sur les Forêts a clôturé les discussions du Groupe de travail au siège de l'ONU à New York et a adopté, lors d'une session spéciale, le premier plan stratégique des Nations Unies pour les forêts.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

L'AIF et l'Agenda 2030