RAPPORT FINAL: Projet «Appui à la mise en œuvre d'une Observation Indépendante de la mise en application des lois forestières en Afrique (République Démocratique du Congo, Congo et Côte d'Ivoire) »

 

 

De février 2014 à mai 2015, Field Legality Advisory Group (FLAG) a conduit l'action intitulée « Appui à la mise en œuvre d'une observation indépendante de la mise en application des lois forestières (OIFLEG) en Afrique (RDC, CI, et RoC) ».

 

L'objectif principal de ce projet était d'assurer la continuité de l'observation indépendante en Afrique centrale et de l'Ouest dans un contexte particulie. En effet, le rôle joué par les organisations de la société civile au niveau national dans la mise en œuvre de l'OIFLEG dans la sous-région du bassin du Congo a sensiblement augmenté au cours des années, au point où elle est devenue une partie prenante incontournable dans le processus de l'application des législations forestières et de la gouvernance en Afrique centrale. Ce projet a été rendu possible grâce au financement à hauteur de 400 000 USD octroyé par la Commission Européenne et le DFID à travers le programme UE FAO FLEGT.

 

 

A l'issue de la quatrième année de mise en œuvre de l'observation indépendante de la mise en application des lois et de la gouvernance forestière en RDC, qui coïncide avec la fin du projet financé par la FAO, on peut relever que la RDC est en phase de progression en ce qui concerne l'application des lois et suivi de la gouvernance. Des efforts consentis par l'Etat congolais ont produit quelques résultats même si de véritables améliorations tardent encore à être perceptibles.

 

Les services en charge de contrôle du MEDD sont un peu plus présents sur le terrain, des procès-verbaux de constat d'infractions sont établis, et des amendes sont payées par les sociétés coupables d'irrégularités. Malgré ces résultats sensibles, le niveau d'application des lois reste relativement limité (en comparaison à d'autres pays de la sous-région). Situation qui peut se justifier par l'ampleur des problèmes d'ordres juridique, technique et politique considérables auxquels fait face le MEDD ·notamment :

  •  L'absence de moyens commis au contrôle;

 

  • Les sanctions très peu dissuasives;

 

  • Le non-respect des réglementations par l'administration qui affecte sa performance et sa capacité à faire respecter les lois dont elle s'est dotée;

 

  • Les manquements  des agents de l'administration (contrôles forestiers ma effectués, infractions non constatées ou non punies, taxes et droits non payés) ;

 

  • Le manque de coordination entre les services centraux et provinciaux. Autant de problèmes qui méritent une attention particulière et une réelle volonté politique des autorités du MEDD si elles veulent véritablement résoudre la question de l'exploitation forestière illégale en RDC. ..

 

 

Bien vouloir télécharger ci-dessous :  le rapport final du  Projet «Appui à la mise en œuvre d'une Observation Indépendante de la mise en application des lois forestières en Afrique (République Démocratique du Congo, Congo et Côte d'Ivoire) »

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC