Réunion des partenaires de la plateforme des partenaires REDD+

 

Yaoundé (Cameroun) -  31 mars 2014 – S’est tenue au siège du Projet sous régional MNV de la FAO-FFBC-COMIFAC, une réunion des partenaires de la plateforme REDD+ du PFBC. Présidée par le Facilitateur Délégué du PFBC ( Dr André KamdemToham), la réunion de la plateforme REDD+ du PFBC a rassemblé 7 participants dont : (1)  les représentants du CIFOR (Dr Anne Marie Tiani, Dr Denis Sonwa) (2)  le représentant du  Projet MNV  de la FAO-FFBC-COMIFAC (M. ClétoNdikumagenge) (3)  le représentant du  Projet REDD+  de FEM-Banque Mondiale-COMIFAC (Hervé Maïdou) et le représentant de l’UICN  (Remi JIAGHO), et Dr Dany Pokem (Chargé de communication du PFBC).

 

Cette  réunion était structurée autour de 08  points majeurs à savoir :

 

♦ État de mise en œuvre des projets/programmes régionaux sur la REDD+ / MNV,

♦ Compte rendu du marché des idées sur la REDD+/MNV de Libreville : Leçons apprises,

♦ Briefing de l’étude sur l’état de mise en œuvre de la déclaration d’intention de Durban ,

♦ Briefing sur les résultats majeurs de l’atelier des points focaux climats de Douala (19-20 mars 2014) ,

♦ Briefing sur l’agenda de la 14ième RDP du PFBC sur la REDD+, Gouvernance et « Land Use »,

♦ Briefing sur la 15ième RDP du PFBC sur les services éco systémiques,

♦ Fonctionnement de la plateforme REDD+

♦ Feuille de route - Prochaine étapes.

 

Dans le  mot d’ouverture prononcé par  le Facilitateur Délégué du PFBC, Dr André Kamdem, il d’abord souhaité la bienvenue à tous les participants, et ensuite rappelé le contexte en rapport à la feuille de route de la Facilitation des Etats-Unis du PFBC et  relevé la pertinence de la plateforme REDD+ des partenaires du PFBC dans le paysage institutionnel sous régional. Ce mot introductif a encouragé les participants a plus d’implication dans les différents points à aborder pour l’atteinte des résultats à la fin de cette réunion.

 

1.  État de mise en œuvre des projets/programmes régionaux sur la REDD+ / MNV

 

Ici, les participants ont tour à tour décliné les points saillants de leur projet REDD+/MNV à savoirs, les résultats novateurs et défis dans la mise en œuvre de leurs programmes et projets respectifs.

 

1.1. USFS:

US Forest service a souligné le lancement en janvier 2015 d’un programme master au Cameroun sur la REDD+/MNV. Et qu’il met en œuvre un programme d’appui au développement à faible émission au Gabon – En RDC et au Cameroun, apporte un appui sur la REDD +, le développement des MNV, les méthodologies d’inventaires, d’estimation des stocks de carbone. Il apporte également  un appui transversal avec la COMIFAC.

 

1.2.   UICN  (avec l’appui de  DANIDA, FFBC, Banque mondiale, ACDI)

 

Les actions de l’UICN dans le cadre de la REDD+ sont focalisées sur quatre axes:

[nbsp

 

♦ L’appui institutionnel aux coordinations nationales REDD+ pour l’élaboration des RPP ou stratégies REDD+.

♦ l’appui technique ou logistique (équipement matériel,…) aux pays comme le Cameroun, le Gabon et laRCA

♦ l’appui à la CEFDHAC et aux Organisations de la société civile (OSC). Il s’agit d’appuyer les  plateformes REDD+ des OSC pour qu’elle participe aux processus REDD, aux plaidoyers via les notes politiques, les chartes d’engagement, la structuration des réseaux, les stratégies de communications, etc ;

♦ et la Connaissance  intégrant les aspects liés à la collecte et dissémination des connaissances afin de rehausser les messages de la REDD+ au niveau local avec entre autre le RERAC,  des études pour nourrir la réflexion sur la REDD+ ,

♦ Enfin, l’UICN travaille sur un volet sous régional qui aborde la contribution au processus de révision du Plan de convergence et le document d’élaboration d’une directive sur la REDD+, ainsi que l’appui au Groupe de Travail Climat .

 

1.3. Projet sous régional MNV : FAO-FFBC-COMIFAC :

 

Il ressort 7 axes d’interventions :

 

♦ au niveau national il est question d’appuyer les pays qui ne disposent pas de RPP.  A cet effet, 4 pays se sont engagés dans le processus  et au cours du mois de mai 2014,les  RPP de ces pays seront disponibles. En ce qui concerne, les pays ne disposant pas de RPP, les appuis ont été orientés dans la mise en place des systèmes nationaux de surveillances, un plan national de MNV. 

♦ Au niveau sous-régional, une  convention a été signée avec le CIRAD pour la mise en place d’un réseau de placettes permanentes d’inventaires couvrant les pays du Bassin du Congo. Le projet accompagne l’OFAC dans la dynamisation des groupes nationaux et les consultants sont déjà recrutés à cet effet.

 

En collaboration avec le RIFFEAC, le Projet analysera les curricula, ainsi qu’une  proposition de nouveau module sur  la MRV : Télédétection, inventaires et Cartographie. Pour cette année une université d’été sera organisée au cours de la première semaine de juillet 2014 afin de former les cadres des administrations, environ 10 par pays.

 

♦ En prospective  la réflexion pendant cette présentationa porté sur :(1) comment les pays pourraient utiliser efficacement la  COMIFAC pour attirer des nouveaux financements ? Toutefois, la FAO a mobilisé un projet en collaboration avec le Brésil afin d’appuyer les pays de la COMIFAC en matière de MRV et la convention pourrait être signée au mois de juin 2014. Ce projet comprendra une antenne satellitaire qui couvrirait la sous région, un centre d’excellence de formation et un Laboratoire, le financement est disponible et  le FFBC a été  rapproché pour financer la second phase du projet MRV.

 

1.4. CIFOR :

 

On retient de la présentation de Anne Marie et de Denis que le CIFOR a plusieurs projets en lien avec le changement climatique :

 

♦ COBAM (Synergie entre l’adaptation et l’atténuation). Ce projet comprend deux volets : un volet consacré à la recherche et un autre pour l’accompagnement des projets pilotes. L’analyse des politiques d’adaptation et de REDD+ a été faite dans quatre pays du Bassin du Congo que sont le Cameroun, la RCA, le Congo et la Guinée équatoriale. Celle de la RDC est en cours. Une étude est en cours pour faire l’inventaire des informations sur les changements climatiques qui circulent dans la sous-région et une autre qui fait la synthèse des connaissances sur la déforestation et la dégradation des forêts. 5 projets pilotes tenant compte de la synergie adaptation et atténuation sont entrain de commencer dans les paysages CARPE/PACEBCo.

♦ FORAFAMA aborde le lien entre la REDD et Exploitation du bois.

♦ le   Projet SWAMP couvre les mangroves et son action dans la sous region vat pour un debut porter sur l’évaluation des stocks de carbone (au Gabon et probablement au Cameroun)

♦ le GCS (Global Comparison Study) a 3 modules actifs dans le basin du Congo.: (a) Le module 1 porte sur  la Gouvernance  dans la mise en œuvre par le Cameroun et la RDC. Iciles profils des pays ont été élaborés, la place du REDD+ dans les media evalue, les conflits potentiel liés au REDD+ identifies et en fin une analyse du partage des benefice isssue de la REDD+ est entrain de commencer au Cameroun. (b) Le Module 2 porte au niveau terrain sur l’analyse de deux initiatives REDD+ au Cameroun pour voir les conditions dans les villages avant et après la mise en place de l’initiative. (c) Le module 3 concerne les MNV et se focalise sur le Cameroun.  Les stocks de carbones sont entrain d’etre evalues sur  différentes types d’utilisation des terres a l’Extreme-Nord Cameroun (partie semi-aride du pays). Les équations allométriques sont entrain d’etre rescence et le laboratoire de IITA est en train d’etre update pour etre a mesure de mesure les flux de GHG (avec accent sur les non-CO2 qui n’ont pas encore fait l’objet de beaucoup d’etudes en Afrique Centrale).

 

1.5. Projet REDD+ de FEM-BM-COMIFAC

 

Dans ce projet, il a été question de :

 

♦ la préparation des différentes soumissions et négociations. une collaboration entre UICN, FAO, GIZ et WWF pour élargir le champ des  bénéficiaires du Projet aux autres pays d’Afrique centrale. Ainsi, - les soumissions des pays du Bassin du Congo en vue de l’inter session est disponible et seront partagées dans les meilleurs délais.

♦ L’appui aux OSC : cette sous composante a été déléguée à l’UICN

♦ L’appui aux pays concernés par le projet dans le cadre de la mise en œuvre de leur RPP. Le projet ne couvre que 6 pays et nécessite une  collaboration  avec les autres partenaires pour couvrir les 10 pays de l’espace COMIFAC par rapport aux préparations pour les négociations.

♦ L’élaboration des équations allométriques  en vue de la constitution d’une base de données.  Une évolution vers une méthodologie sous régionale à été lancée et un atelier sous régional de validation de la méthodologie sous régionale des équations allométrique sera organisé à Brazzaville les 23 et 24 Avril 2014.

♦ Développement des lignes directrices pour les projets REDD+. Cette activité qui est exécutée par le consortium ONFI, WI, WWF, WCS dans le cadre de l’une des sous composantes du projet est en train d’identifier les projets REDD+ à partir desquels le  recensement des leçons apprises sont en cours de réalisation. Ces leçons apprises devront orienter le choix des lignes directrices pour le développement des projets REDD+

♦  Une  étude portant sur l’Evaluation environnementale et sociale régionale du REDD+ a été réalisée dans le cadre de mise en œuvre du projet par le bureau d’étude BRLi. Le rapport devra faire l’objet d’une relecture finale la semaine prochaine en vue de sa diffusion aux partenaires.

 

2.  Compte rendu du marché des idées sur la REDD+/MNV de Libreville : Leçons apprises

 

 

Il est ressorti de ce point que les grandes conclusions du marchés des idées sur la REDD+/MNV  organisé au cours de la 13ième RDP du PFBC est disponible. Ceci  dans le document intitulé : ♦ Les Grandes conclusions de la 13ième Réunion des Partenaires du PFBC - http://ccr-rac.pfbc-cbfp.org/actualites-ccr-2011-reader/items/MOP13-en.html?file=docs/news/Nov-Dec-13/RDP13-Libreville/Fin-RdP13-Grandes%20conclusions%20de%20la_RdP13-Fin.pdf

 

 

3.  Briefing de l’étude sur l’état de mise en œuvre de la déclaration d’intention de Durban

 

La présentation sur l’état d’avancement du processus  de lancement de l’étude, qui a été faite ici, a amené les membres de la plateforme à s’accorder  que la Facilitation du PFBC devra inclure les partenaires de la plateforme REDD+ du PFBC dans la révision des termes de référence de la dite étude avant sa mise en œuvre. Par ailleurs, il y a lieu de noter que sur le financement l’adéquation entre les déclarations primaires et ce que relève du terrain, une implication du Programme ONU REDD en charge de la constitution de la base de données des financements est recommandée.

 

4.  Briefing sur les résultats majeurs de l’atelier des points focaux climat  de Douala (19-20 mars 2014)

 

On retient de ce briefing que les pays du Bassin du Congo disposent de deux soumissions : (1) la soumission relative aux  directives méthodologiques des bénéfices non liés au carbone  et (2) la soumission relative aux directives méthodologiques des approches non fondées sur le marché.

 Pour plus d’informations sur la question bien vouloir consulter ce lien : http://pfbc-cbfp.org/actualites/items/GTC-Comifac-fr.html

 

5. Briefing sur l’agenda de la 14ième RDP du PFBC sur la REDD+, Gouvernance et Land Use,

 

Suite à la présentation de l’agenda draft 0 de la 14ième Réunion des partenaires du PFBC, les membres de la plateforme REDD+ ont pris acte et ont recommandé une plus grande implication de la plateforme dans son développement ce qui faciliterait un meilleur reflet des réalités opérationnelles dans le programme.

Après discussions intenses, les participants de la plateforme ont proposé de réviser l’agenda afin d’inclure les aspects de :

 

♦ la viande de brousse et de la faune, en s’inspirant des résultats d’un projet  CIFOR – CIRAD – FAO pour enfin établir le lien entre la viande brousse, la sécurité alimentaire  et la stratégie sous régionale sur la Faune

♦ la gouvernance qui est un prérequis pour le succès de REDD+ ;

♦ l’aménagement du territoire qui inclurait tous les secteurs, tout en  ressortant les recommandations concrètes pour une approche multisectorielle en Afrique centrale et  dans le Bassin du Congo, ainsi que les causes de la déforestation en dehors de la forêt

♦ La présentation de la vision stratégique du Projet MNV de la FAO-FFBC-COMIFAC et les principaux résultats  et leçons apprises la stratégie  de haut niveau avec les  discussions sur le Sommet des Chefs d’État

♦ la séquestration du Carbone dans les mangroves. A cet effet un side event pour discuter des mangroves et les zones humides pourra être organisé 

♦ l’adaptation : il sera question de promouvoir une déclaration commune des ministres de la COMIFAC sur l’adaptation, ce qui rehausserait la visibilité de l’adaptation dans l’agenda. Un side event sur les aspects de l’adaptation incluant, entre autres, les initiatives PNUD et la GIZ pourrait être organisé pour mieux réfléchir et donner une plus grande importance à l’adaptation. L’USAID en collaboration avec d’autres partenaires actifs dans la sous-région pourrait aider à mettre en place une initiative sous regionale sur l’adaptation : Le lien suivant donne un rapport sur les financements changement climatique : file:///C:/Users/dsonwa.CIFOR-NT/Downloads/CCD_GM_ecosecurity-v7-french-1.pdf    - GESTION DES TERRES ET  OPTIONS DE FINANCEMENT  - LIES AUX CHANGEMENTS  CLIMATIQUES EN  AFRIQUE CENTRALE  - Activités d'atténuation et d'adaptation aux changements climatiques en Afrique centrale et options pour améliorer  l'accès aux financements liés aux changements climatiques  et pertinents pour la CCD 

♦ L’urgence des grandes déclarations des partenaires financiers du Bassin du Congo en matière de REDD+ -  La Facilitation est appelée à rencontrer les partenaires signataires de la Déclaration pour suivi

♦  l’opportunité qu’offre le sommet des Chefs d’État à Washington  pour faire avancer certains grands dossiers sous régionaux et promouvoir un side event à Washington ;

♦ La vulnérabilité de la forêt et des populations

♦  l’économie verte

♦ la recherche et la formation forestières suite aux recommandations de l’atelier scientifique organisé en marge de la réunion du PFBC en mars 2013 à Libreville.

 

6.  Briefing sur la 15ième RDP du PFBC sur les services éco systémiques

 

Il ressort que ;

 

♦ la préparation devrait commencer maintenant, et pour cela on devrait encourager les pays à commanditer l’étude sur les contributions sociales et économiques des forêts à l’exemple du Cameroun. Pour cela, la Facilitation du PFBC et le CIFOR travailleront à la mobilisation des partenaires financiers en vue de ces études dans les pays du Bassin du Congo

 

7. Fonctionnement de la plateforme REDD+ et prochaines étapes.

 

Une plate forme des partenaires REDD+ du PFBC est indispensable pour une meilleure coordination, et harmonisation des interventions.  Elle devra se charger de  partager les informations aux membres de la plate forme, de  développer des synergies  pour plus d’efficacité de leurs  contributions pour ce qui est  du REDD+ / MNV.

Pour le fonctionnement, la Facilitation des Etats-Unis du PFBC devra discuter avec la COMIFAC afin qu’un membre de son personnel intervienne dans cette  plateforme REDD+ qu’à cela ne tienne, il est de la responsabilité de la COMIFAC et de la Facilitation d’assurer la coordination des interventions REDD+. Pour cela la plateforme peut s’inspirer  des expériences nationales et sous régionales et de trouver un mécanisme pour greffer la plateforme REDD+  à la COMIFAC ou au GT climat. Ce qui nécessite nécessairement  une connexion entre l’administration et les partenaires.

La nécessité d’avoir un document qui guiderait les principes et règles en ce qui concerne les interventions an matière de REDD, en vue de favoriser une meilleure coordination des partenaires de la COMIFAC sur la question.

Dans le cadre de la mise en place de cette plate forme, il sera utile d’inclure les nouvelles initiatives comme  le RECA REDD de l’UE sur le renforcement des capacités, IIASSA (REDDPAC) formaliser les principes et règles qui régissent la mise en œuvre du R-PP

 

8.  Feuille de route - Prochaine étapes :

Le tableau ci-dessous présente les actions à mener dans les prochains jours avec les responsables et délais.

Activités

responsables

délais

Rencontrer la COMIFAC, et les briefer sur la plateforme des partenaires REDD+  - Produire une page, un document d’orientation sur la plateforme

Facilitation du PFBC

15 avril 2014

Agenda en draft pour l’atelier  renforcement des capacités des OSC des 8 et 9 septembre 2014

UICN

15 avril 2014

Agenda Draft0 de l’atelier des négociateurs REDD/ Climat des 8 et 9 septembre 2014

Projet REDD+ Banque Mondiale

15 avril 2014

Version amendée Agenda de la Réunion des partenaires du PFBC  et Agenda du segment de haut niveau

Facilitation du PFBC

15 avril 2014

Plaidoyer en faveur d’un engagement plus concret des partenaires financiers sur la déclaration de Durban

Facilitation du PFBC

Juin 2014

 

 

 

La prochaine rencontre de la plateforme des partenaires REDD+ avec vidéo/télé conférence : se tiendra le Mercredi 30 avril 2014 à 15h00 -  Heure du Cameroun

 

Revenir

Actualités du PFBC

Actualités

Réunion des Partenaires du PFBC: Rapport - Marché des idées No. 4 - Adaptation et atténuation

Thème central: Opportunités et défis des thèmes émergents sur les changements climatiques en Afrique centrale» - Première partie: présentations: La production du bois et la REDD + en Afrique centrale (Richard Eba'a Atyi, CIFOR) - Les synergies entre l'adaptation et l'atténuation en Afrique centrale: Les réalités de la forêt communautaire et des projets pilotes. (Eugene Chia & Alba Saray Perez Teran, CIFOR) -Agriculture et réponses au changement climatique en Afrique centrale (Rachid Hanna, IITA) - Mangroves et terres basses dans le contexte du changement climatique en Afrique centrale (Jason Ko, USFS) - MRV dans les zones arides et semi-arides d'Afrique centrale (Cleto Ndikumagenge & Hervé Maidou, la FAO et la Banque Mondiale) - ensemble des messages clés issus des discussions en groupe et des séances ...

En savoir plus...

PFBC Partenaire du mois d'octobre 2014: Rainforest Alliance - Rainforest Alliance dans le Bassin du Congo et dans la région des Grands Lacs

Des grandes multinationales aux petites et moyennes entreprises, Rainforest Alliance  implique les producteurs, les entreprises et les consommateurs tout le long de la chaîne de valeur dans le but de véhiculer les produits et services produits de façon responsable sur un marché mondial où l’exigence de la durabilité est augmente constamment. Depuis nos premières interventions en Amérique Centrale près de 30 ans dans le passé, nous sommes devenus un innovateur mondial de solutions basées sur le marché en faveur de la conservation et du développement économique, et sommes désormais présents dans plus de 80 pays.

En savoir plus...

DECLARATION DE LA SOCIETE CIVILE REGROUPEE AU SEIN DE LA CEFDHAC SUR LES REFORMES FONCIÈRES ET LE PROCESSUS REDD+ EN AFRIQUE CENTRALE

Nous, organisations de la Société Civile d’Afrique Centrale regroupées au sein de la Conférence pour les Ecosystèmes des Forêts Denses et Humides d’Afrique Centrale ( CEFDHAC) ayant participé aux ateliers de renforcement des capacités sur la REDD+ du 6 au 7 octobre 2014 à Brazzaville en prélude de la réunion du PFBC et au Marché des idées à la session 6 des travaux du PFBC, rendons public la déclaration dont la teneur suit...

En savoir plus...

Gabon : le Forum national CEFDHAC s’implique dans les processus REDD+ et le changement climatiques

Il s'est tenu à Libreville du 24 au 26 septembre 2014, l’atelier national d’information sur les activités de l’UICN sur les changements climatiques, l’élaboration de la stratégie d’engagement et du plan de communication de la société civile sur les changements climatiques et la REDD+ au Gabon...

En savoir plus...

Parc National de Bouba Ndjida : les acteurs étatiques unis contre la criminalité faunique

La ville de Garoua au Cameroun a abrité un important atelier de formation des acteurs étatiques sur les textes légaux et réglementaires relatifs à la lutte anti-braconnage, organisé par l’UICN du 27 au 28 août 2014, dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Renforcement des Capacités / Sensibilisation des Acteurs des Écosystèmes de Savanes Nord d’Afrique Centrale en Matière de Lutte Anti-braconnage » financé par la CEEAC/UE.

En savoir plus...

REDD+ : le REFADD renforce ses capacités sur le développement des projets pilotes

Dans le cadre de la mise en œuvre d'une sous composante du Projet Régional REDD+ de la COMIFAC et du projet « d’appui à la participation de la société civile à la gestion durable des écosystèmes forestiers à travers les plateformes de concertation dans les paysages, les réseaux d’acteurs, les fora nationaux et sous-régional de la CEFDHAC », le Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) a organisé  avec l'appui l'UICN un atelier de formation des formatrices sur le développement des projets pilotes REDD+ du 15 au 18 septembre 2014 à Douala au Cameroun... 

En savoir plus...

Une stratégie genre en matière de REDD+ et adaptation aux Changements Climatiques en Afrique Centrale

Le Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) vient de développer une stratégie régionale sur le genre en matière de REDD+ et adaptation, avec l’appui technique et financier de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), et l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI). Cette stratégie est un outil de référence permettant aux parties prenantes du Bassin du Congo d’intégrer la dimension genre dans les politiques et programmes et de garantir la participation active des femmes dans les processus.

En savoir plus...

On parlera de lui au passé composé, si rien n'est fait..

D'après une récente étude de TRAFFIC sur l'espèce, son niveau de vulnérabilité a atteint la cote d'alerte à cause de sa surexploitation pour des aliments, des métiers de la médecine traditionnelle et comme animal de compagnie. cette étude révèle que entre 1,5 et 2 millions d'œufs sont collectés chaque année et que sur 30 saisies ont été réalisées  entre 2003 et 2013 plus de 80 000 individus ont été concernés. Récemment, 8368 animaux ont été découverts dans plusieurs valises saisies en Papouasie et à Jakarta en Janvier 2014

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2014

Burundi-COMIFAC