Alain Karsenty; Aurelie Vogel; Frédéric Castell (2012): La problématique des « droits sur le Carbone » dans REDD+ - Disponible en Français sur le site web du PFBC

 

 

docs/research_docs/Facilitation canadienne 2011/FR-Financement REDD-Image.jpgDans les projets de réduction d’émissions au titre du Mécanisme pour un développement propre (MDP), il est admis que les crédits carbone reviennent aux investisseurs. Pourtant, la question des droits sur le carbone se révèle potentiellement conflictuelle pour le futur mécanisme REDD+. Soulevée à propos du partage des bénéfices par ceux qui supposent que les promoteurs de projets REDD+ vont tirer d’importants profits de la vente de crédits carbone au
détriment des propriétaires ou gestionnaires effectifs de la ressource forestière, cette question est, au mieux, mal posée. Alors que l’architecture comme le financement du mécanisme restent à définir, on peut montrer que la question ne fait sens que dans le cas d’une rémunération de projets, en général à travers la vente de crédits carbone. Elle dépend aussi du modèle économique associé à l’activité REDD+. À une démarche de rémunération des services
environnementaux correspond une rémunération pour la protection d’un stock de carbone forestier par ses propriétaires légaux et/ou coutumiers. Ceci relève alors d’une « rente de conservation », dont l’efficacité est contestée par les économistes. À une démarche de rémunération d’une « contribution active » à un objectif environnemental correspond la création d’un droit distinct de celui sur la ressource. Dans ce cas, l’argument des droits de propriété ne peut être invoqué que pour le partage de la seule « rente carbone », si celle-ci existe. Clarifier le débat relatif aux droits sur le carbone revient aussi à lever la confusion entre les notions de bénéfice et de rente.

 

Bien vouloir télécharger: Alain Karsenty; Aurelie Vogel; Frédéric Castell (2012): La problématique des « droits sur le
Carbone » dans REDD+  

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Projet de programme officiel :17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017 Douala, Cameroun, Hôtel Sawa

Bien vouloir télécharger le Projet de programme officiel de la 17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017,  Douala, Cameroun Hôtel Sawa....

 

En savoir plus...

environews-rdc-Conservation : Les marchés domestiques de l’ivoire disparaissent de plus en plus en Afrique centrale

Une étude complète sur le commerce illégal d’ivoire dans cinq pays d’Afrique centrale vient d’être publiée, après près de 20 ans d’enquêtes sur terrain. Réalisé par TRAFFIC, ce rapport dont Environews RDC s’est procuré une copie, présente les résultats des investigations sur les marchés d’ivoire dans les principales villes de cinq pays d’Afrique centrale ( Cameroun, République démocratique du Congo, Congo, République centrafricaine et le Gabon), en 2007, 2009 et 2014 et 2015.

En savoir plus...

Le CBPE en est à sa quatrième session!

La région de l’Adamaoua – château d’eau du Cameroun a été le lieu de la rencontre binationale Cameroun-Tchad  relative à la création et la gestion concertée du Complexe transfrontalier des aires protégées Bouba Ndjidda – Sena Oura (BSB Yamoussa). Cette rencontre organisée par les services de conservation du Complexe BSB Yamoussa a permis au Comité de faire un bilan d’un quinquennat de mise en œuvre de l’Accord binational.

En savoir plus...

L’histoire retiendra ! N’Gaoundéré abrite la toute première session du CTPE

Organisée par le WWF à travers le Programme PCBAC-SEAC avec l’appui technique de la GIZ (Projet d’appui au Complexe BSB Yamoussa) et de l’UICN, la toute première session du Comité Tripartite de Planification et d’Exécution (CTPE) de l’Accord Tripartite (AT) LAB de N’Djamena concernant le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad, s’inscrit dans la dynamique de l’opérationnalisation dudit Accord signé par les parties en 2013.

En savoir plus...

Eco-sécurité, conflit homme/faune et utilisation des terres au cœur des débats : Tous les chemins mènent à N’Djamena !

Les  Ministres chargés de la Protection de la Faune, des questions de Défense et de Sécurité, de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Administration du Territoire, des Etats membres de la Communauté  Economique  des  Etats  de  l’Afrique  Centrale (CEEAC) se sont retrouvés à N’Djamena pour donner des orientations politico- juridico-diplomatiques et socio-économiques aux questions relatives à l’éco-sécurité, conflit homme/faune et autres conflits liés à l’utilisation des terres en Afrique centrale.

En savoir plus...

Agripo : Publication du livre "Les vergers écologiques, un modèle d’agriculture climato-intelligente responsable et exemplaire "

Les données présentées dans ce livre mettent l’accent sur la nécessité d’une gestion raisonnée des territoires en favorisant les systèmes agricoles durables. Le livre peut être utilisé par les acteurs de développement, les planificateurs et tous ceux qui sont intéressés par les enjeux du développement durable en milieu rural, afin d’impulser la performance des démarches d’accompagnement des communautés et d’identifier les bonnes pratiques.

En savoir plus...

Mise en ligne site web de SEP2D

Le site web de SEP2D, tant attendu, est enfin en ligne. Vous y trouverez des informations relatives au programme SEP2D, mais également la liste des lauréats aux appels à projets.

 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030