Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD)» !

 

 

Yaoundé, le 29 Juillet 2016 - La Facilitation européenne du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo à officiellement accepté la candidature du  Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) en vue de son adhésion au Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

 

 

Le REFADD compte désormais parmi les 82 pays et organisations membres du PFBC qui travaillent ensemble en Afrique Centrale pour y promouvoir la gestion durable des ressources, l'amélioration des conditions de vie des  populations et la protection de la biodiversité unique des forêts humides de la sous-région.

 

 

Le REFADD est un réseau sous régional constitué des  Organisations de la Société civile majoritairement féminines, œuvrant dans la gestion durable des ressources naturelles. Il est par ailleurs préoccupé par des questions liées au genre et à l'autonomisation des femmes.

 

 

Le REFADD a été créé en juin  1998 à Bata en Guinée  Equatoriale, en marge de la deuxième édition de la Conférence sur les Ecosystèmes de forêts Denses et Humides d'Afrique Centrale«CEFDHAC ». Il couvre dix pays d'Afrique Centrale, et pourrait s'étendre dans tous les pays de l'Union Africaine. Ces dix pays sont membres de l'espace COMIFAC (Commission des Forêts d'Afrique Centrale); Ces sont  : le Burundi, le Cameroun, le Gabon, la Guinée  Equatoriale, la République Centrafricaine, la République du Congo, la République Démocratique du Congo, le Rwanda, Sao Tomé & Principe et Tchad.

 

 

Le REFADD est l'un des réseaux spécialisés de la CEFDHAC, qui elle, est une structure subsidiaire de la COMIFAC, focalisée sur la thématique genre et l'autonomisation des femmes dans la gestion durable des ressources naturelles en Afrique Centrale.

 

 

Sachant que le Genre est un Axe transversal du Plan de Convergence 2 de la COMIFAC, les priorités d'action du REFADD s'inscrivent dans le cadre de sa mission qui est celle de la promotion du genre, et la participation des femmes africaines en générale, et des femmes du  Bassin du Congo en particulier, aux processus de développement durable. Ceci à travers leur implication effective dans les programmes de gestion durable des  ressources naturelles en Afrique Centrale.

 

 

Le travail et l'approche du REFADD épouse le Cadre de coopération du PFBC, parce qu'ils partagent la conviction que le bien-être des populations locales et la protection et la gestion durable de la forêt tropicale du Bassin du Congo sont inextricablement liés.

 

 

La Facilitation européenne du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo est très heureuse d'accueillir le «Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD) comme nouveau membre du PFBC.

 

 

Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD)! »

 

 

Pour plus d'informations, veuillez joindre les personnes de contact qui ont été désignées pour le suivi de cette question au REFADD, à savoir :

  • Madame BISSECK Epse YIGBEDEK Monique Catherine

Coordinatrice Régionale du REFADD

E.mail : coreginaleREFADD015@yahoo.com ou moniqueyigbedek@yahoo.fr

  • Madame MUKAKAMARI Dancilla

Coordinatrice Régionale Adjointe

E.mail  :  mukakamari@yahoo.fr; refaddrwa@arecorwandanziza.org

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Planification et gestion du tourisme dans les aires protégées. Séminaire Mobile du 7 au 23 septembre 2017. Date limite d'inscription : 15 mai 2017

Le séminaire débutera sur le campus de l'Université d'État du Colorado à Fort Collins, au Colorado, à côté des majestueuses Montagnes Rocheuses. La majeure partie du séminaire se dérouera sur le terrain et sur la route dans le cadre de visites des aires protégées gérées par les gouvernements fédéral, étatiques et locaux, les ONG et les propriétaires fonciers privés.

En savoir plus...

CCNUCC : Le changement climatique et l'épuisement des ressources naturelles compromettent de plus en plus la durabilité, la stabilité et la sécurité en Afrique

Le cumul de l'insécurité croissante des aliments et de l'eau, les mouvements massifs de population et les catastrophes naturelles plus extrêmes minent les efforts visant à réduire la pauvreté et à stimuler la prospérité. Les conflits d'utilisation des terres et de l'eau augmentent, de même que les flux migratoires et le nombre de personnes vulnérables. Les pertes économiques liées aux catastrophes ont augmenté de façon constante depuis 1990, atteignant une moyenne annuelle estimée à 200 milliards de dollars USD.

En savoir plus...

Mécanisme global : Appui aux pays pour fixer des cibles de neutralité en matière de dégradation des terres

L'Objectif de développement durable (ODD) 15.3 stipule : « D’ici à 2030, lutter contre la désertification, restaurer les terres et sols dégradés, notamment les terres touchées par la désertification, la sécheresse et les inondations, et s’efforcer de parvenir à un monde sans dégradation des sols ».

En savoir plus...

Mécanisme global : Qu'est-ce que la Grande Muraille Verte pour l'Initiative Sahara et Sahel ?

La Grande Muraille Verte est une initiative majeure menée par les Africains avec l'ambition audacieuse de restaurer la productivité et la vitalité de la région du Sahel tout en offrant des « solutions croissantes » aux défis de développement les plus urgents du Continent.

En savoir plus...

Mécanisme global : Fonds pour l'impact de l'investissement pour la neutralité de la dégradation des terres

Qu'est-ce que le Fonds pour la neutralité de la dégradation des terres ? Que fera le Fonds pour la neutralité de la dégradation des terres ? Qu'est-ce que le Fonds pour la neutralité de la dégradation des terres ?

En savoir plus...

banquemondiale-Forêts : leur rôle est essentiel pour stabiliser le climat et soutenir le développement

Ce programme formera sur une durée de deux ans 20 000 cultivateurs de café aux normes de production et de transformation durables ; il fournira également une aide pour améliorer le fonctionnement de 77 unités de fermentation (là où les cerises de café sont triées par immersion dans l’eau). Cet accord historique sera complété par un prêt de 3 millions de dollars financé par IFC.

En savoir plus...

Ouverture à la consultation publique du draft 2-0 de la norme FSC Cameroun

Ce document est en conformité avec le document final des Indicateurs Génériques Internationaux (joint au présent courriel), de la version 5 des Principes et Critères du FSC, et du Cahier des Charges FSC propre au fonctionnement de chaque Groupe d’Elaboration des Normes.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo à la COP 13 - Son évènement parallèle mobilise autour des progrès dans la mise en oeuvre du Protocole de Nagoya sur l'APA en Afrique Centrale

Cancun (Mexique) – S’est tenu un évènement parallèle à la Conférence des Parties (COP) 13 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) portant sur « Les progrès dans la mise en oeuvre du Protocole de Nagoya sur l'APA en Afrique Centrale : Défis, opportunités et perspectives ».

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC