RENOI : les OSC planifient les actions d’observation indépendante de l’exploitation forestière en RDC

 

 

Kinshasa/RD Congo- 14 février 2019 : En Afrique centrale, l’observation indépendante des forêts par les organisations de la société civile (OSC) peut améliorer la transparence et aider à renforcer le contrôle de l’illégalité de l’exploitation des ressources naturelles. Dans ce cadre, les OSC, membres du Réseau des observateurs indépendants des ressources naturelles en RDC, en sigle, RENOI-RDC, ont pris part, le 14 février 2019, au centre Loyola de la  Gombe/Kinshasa, à un atelier de planification des activités pour l’année 2019.

 

 

A en croire, Me Essylot Lubala, Coordonnateur de l’Observatoire pour la Gouvernance forestière (OGF) qui assure provisoirement le  Secrétariat du RENOI, « le regroupement des OSC autour du RENOI offre la possibilité à la RDC de faire face à la vulnérabilité des écosystèmes forestiers face aux crimes organisés, à la corruption, bref à la mauvaise gouvernance du secteur forestier et de toutes les ressources naturelles ». Ce qui créé, a-t-il renchéri, la pauvreté généralisée et de tensions sociales. S’appuyant sur le secteur forestier, il a rappelé que les activités illégales exercées, génèrent des sommes importantes et ont contribué à alimenter de longs conflits sanglants en Afrique. Les lois sont peu appliquées en RDC, pays disposant d’une solide législation forestière. Ceci pourrait être contourné par une implication des OSC dans la surveillance et monitoring en vue d’arrêter la déforestation rapide et la perte de revenus issus de l’exploitation de bois d’œuvre, a-t-il recommandé.

 

Dans son intervention, M. André Fache, Attaché de coopération et chargé de programme environnement et agriculture durable de la Délégation de l’Union Européenne en RDC a, à titre de conseil, formuler le vœu de voir les OSC développer des actions d’observation pour freiner l’élan de l’exploitation des ressources naturelles en RDC. Avant de solliciter l’implication des femmes pour renforcer l’équilibre séxospécifique et garantir la participation de toutes les parties prenantes au processus d’amélioration de la gouvernance forestière.

 

 

 

Quatre axes découlant de la stratégie nationale de l’Observation Indépendante adoptée en novembre 2018 ont été retenus par les participants pour mener la planification des activités qui seront mises en œuvre en 2019. Il s’agit, notamment : (i) renforcement des capacités; (ii) monitoring/suivi de l’exploitation forestière; (iii) communication, information et éducation et, (iv) plaidoyer/lobbying.

 

 

Pour votre gouverne, le réseau RENOI-RDC est appuyé par OGF dans le cadre du projet Voix des Citoyens pour le Changement -CV4C- (2017-2020) financé par l’UE, WRI et Université Wolverhampton. Ce projet tente donc de renforcer la contribution des OSC, de populations autochtones et communautés locales à l’amélioration de la gouvernance forestière et à la gestion durable forestière dans 5 pays du bassin du Congo (RDC, Congo, Gabon, RCA & Cameroun).

 

 

Alain Parfait NGULUNGU (Infovertes Afrique/RECEIAC)Renforcer

Email: ngulungu@gmail.com

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Journée internationale des forêts - 21 mars: Apprends à aimer les forêts!

.. Explorer, s'émerveiller et apprendre à aimer les forêts - Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un cahier, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie - et de nombreux autres - sont liés aux forêts, d'une manière ou d'une autre...

En savoir plus...

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Déjeuner de travail de haut niveau entre les Chefs de Missions diplomatiques des pays de l’UE en Guinée Équatoriale et le Facilitateur du PFBC

Le 5 mars 2019, Son Excellence Monsieur Fred CONSTANT, Ambassadeur de France en Guinée Équatoriale a offert un déjeuner de Travail de haut niveau à l’occasion de la visite du Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo à Malabo.

 

En savoir plus...

Les hautes autorités de Malabo (Guinée Équatoriale) mobilisées pour l’organisation de la septième Réunion du Conseil du PFBC en juin 2019

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo a été reçu en audience d’une part par Messieurs Pedro Antonio OLIVEIRA BORUPU et Santiago Francisco ENGONGA OSONO respectivement Secrétaire d’État à l’Agriculture et à l’Élevage et Secrétaire d’État aux Forêts et Environnement. D’autre part, par le Ministre délégué aux Affaires étrangères de la Guinée Équatoriale.

En savoir plus...

Lemonde : En Tanzanie, la « reine de l’ivoire » condamnée à quinze ans de prison

La Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », a été condamnée mardi 19 février à quinze ans de prison par un tribunal tanzanien pour son rôle dans le trafic de 860 défenses d’éléphant entre 2000 et 2014. Agée de 69 ans et présente en Tanzanie depuis les années 1970, elle a été reconnue coupable d’avoir joué, pendant plus de dix ans, le rôle d’intermédiaire entre un réseau de braconnage local et des acheteurs internationaux. 

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Facilitateur rencontre le secteur privé du Gabon

Le Facilitateur du PFBC a eu à échanger avec Mme Jacqueline Van De Pol, représentante de l’ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux) à Libreville et M. Lee White, Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des Parcs nationaux du Gabon.

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Ministre d'état François Xavier de Donnea échange avec les Partenaires Techniques et Financiers

Le Facilitateur du PFBC a eu plusieurs séances de travail entre autres avec : l’Ambassadeur François Fall, Représentant spécial du SG des Nations Unis pour l’Afrique centrale ; la Secrétaire Générale Adjointe de la CEEAC, Mme Marie-Thérèse Mfoula ; l’Ambassadeur Helmut Kulitz, entouré de M. Jean Huchon et Ignacio Sobrino de la DUE et de Mme Muriel Soret de l’Ambassade de France ; des représentants de la BAD, de la Banque Mondiale et de l’UNODC à Libreville.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019