Les Peuples Autochtones pour une réforme foncière participative au Cameroun

 

docs/news/avril-mai-13/UICN-Formation-REDD1.jpgDu 26 au 29 mars 2013, s’est tenu à Kribi, le forum national sur les questions des terres et des peuples autochtones dans le cade du processus de la reforme foncière au Cameroun. Ce forum a regroupé les 5 groupes des Peuples Autochtones (PA) présents au Cameroun à savoir les Baka, les Baguieli, les Bakola, les Bedjang et les Mbororo. En prélude à ce forum, un caucus s’est tenu et a été sanctionné par une déclaration. Cette dernière a mis en exergue les différents problèmes que rencontrent les PA en matière du foncier, et des recommandations pour endiguer les inégalités constatées, principalement envers le Ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières (MINDCAF) ont été élaborées. Ces recommandations partent du respect des différents droits internationaux que le Cameroun a eu à ratifier en passant par les particularités de chaque groupe des PA.

 

Le forum en lui-même a été présidé par le Préfet du département de l’Océan assisté de la Directrice du bureau de l’Organisation International du Travail (OIT) à Yaoundé. Le déroulement du forum a permis de faire un état des lieux sur la répartition des terres au Cameroun, d’exposer le cadre international, régional et sous-régional sur le droit foncier vis-à-vis des peuples, d’exposer le cas particulier de chaque groupe de PA, de partager l’expérience de la société civile sur la question foncière et enfin de faire une rétrospection sur les recommandations et perspectives issues du premier Dialogue Parlement-Gouvernement relatives aux problèmes fonciers des PA.

 

A l’issue de l’atelier, plusieurs recommandations ont été faites selon les groupes d’acteurs entre autre :

 

Au MINDCAF :

 

♦ d’organiser des séances d’information et de renforcement de capacité des populations autochtones  sur le processus de reforme de la loi foncière ;

♦  de prendre en compte la spécificité autochtone dans  le processus de reforme de la loi foncière ;

♦  de prendre en compte les intérêts des PA dans le cadre de la constitution des réserves foncières. 

 

A la Commission des droits de l’Homme et des libertés :

 

♦  de s’assurer que le processus de reforme prend en compte les préoccupations des droits des populations autochtones.

 

Au MINAS/ PNDP :

 

♦  de faire un plaidoyer pour que le MINDCAF prenne en compte la spécificité autochtone dans  le processus de réforme.

 

Au MINATD :

 

♦  de Veiller à la prise en compte des spécificités des PA dans le recueil de proposition au niveau local ;

♦  de prendre en compte les intérêts des PA en matière de constitution de chefferies traditionnelles.

 

Au REPAR :

 

♦  de veiller à la prise en compte des intérêts des PA à l’occasion du dialogue parlement gouvernement.

 

Outre les principaux concernés que sont les PA, sus cités, d’autres personnes et structures appartenant à l’administration ou à la société civile ont également intervenus. On a ainsi noté la présence du REPAR, CED,  CEFAID, CERAD, RACOPY, RECODH, etc.

 

Le forum a été cofinancé par l’OIT et l’UICN sous la supervision du Ministère des Affaires Sociales.

 

Pour de plus amples informations sur le contenu de cet article, bien vouloir contacter : bassamacharles@gmail.com; chantal.wandja@iucn.org

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020