Réseau des Parlementaires pour la Gestion Durable des. Ecosystèmes Forestiers d'Afrique Centrale (REPAR) à l’école de l’APA

 

Bujumbura (Burundi),  2 au 4 avril 2013 – S’est tenu un atelier sous régional de réflexion de sensibilisation des parlementaires sur la problématique de l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des revenus issus de leur utilisation dénommé ‘’APA’’.

 

docs/news/avril-mai-13/REPAR-APA.jpgIl a regroupé les parlementaires du Burundi, du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la RDC, du Tchad et les représentants de la COMIFAC, les partenaires au développement et les personnes ressources. Cet atelier appuyé techniquement et financièrement par l’UICN et la GIZ avait pour objectif principal de sensibiliser et renforcer les capacités des parlementaires sur l’APA et les engager dans les processus y relatifs au niveau national.

 

Cet atelier, présidé par la Première-vice Présidente de l'Assemblée Nationale du Burundi, était modéré par les formateurs Mme Galega Prudence, Conseillère technique au MINEPDEP et M. Chouaibou NCHOUTPOUEN, Expert Biodiversité et Désertification de la COMIFAC.

 

En effet, 193 pays y compris les pays de l’espace COMIFAC ont ratifié la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) qui est un instrument juridique international contraignant adoptée en juin 1992 pour mettre un terme à l’érosion de la biodiversité. Les Parties à cette Convention s’engagent à atteindre trois objectifs : la conservation de la diversité biologique ; l’utilisation durable de ses éléments ; et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques, notamment grâce à un accès satisfaisant aux ressources génétiques et un transfert approprié des techniques pertinentes, compte tenu de tous les droits sur ces ressources et aux techniques, et grâce à un financement adéquat ».


Les négociations engagées dans le cadre de la Conférence des Parties à la Convention ont abouti à la signature du Protocole de Nagoya. Pour favoriser la mise en œuvre de ce protocole, des initiatives ont été engagées dans le cadre de l’Afrique Centrale. Les Parlementaires ont été identifiés parmi les acteurs susceptibles de mieux influencer ce processus afin qu’ils fassent un plaidoyer en vue de la ratification du Protocole et de la mise en œuvre effective de l’APA dans les pays de l’espace COMIFAC.


A l’issue de la formation, les rôles des parlementaires en matière d’APA, les stratégies à mettre en place pour qu’ils jouent pleinement leurs rôles, ainsi que les besoins en renforcement des capacités sur la base des enjeux et les défis liés à la mise en œuvre du Processus APA dans les pays de l’espace COMIFAC, ont été identifiés. Les plans d’action ont été élaborés par chaque coordination nationale et le bureau régional.

 

Bien vouloir télécharger  le rapport final de l'atelier REPAR sur l'APA

 

Pour de plus amples informations complémentaires, bien vouloir contacter Mme Wandja Chantal: chantal.wandja@iucn.org

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020