REPAR : Problème foncier au Cameroun : Assemblée Nationale et Ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières s’accordent

 

Les participants relèvent un certain nombre d’insuffisances sur : la politique foncière au Cameroun, l’instrument juridique avec la vétusté et l’obsolescence de certains textes, et l’accaparement des terres dont les conséquences graves sur le plan social n’est plus à démontrer... 

 

Bien vouloir télécharger le Communiqué final

 

Du 11 et  12 juin 2013 au siège du Parlement à Yaoundé-Cameroun, s’est ténue le Dialogue Parlement-Gouvernement sur la problématique de la réforme foncière au Cameroun. La réunion a été organisée par le Réseau des Parlementaires pour la Gestion durable des Ecosystèmes de Forêts denses et Humides d’Afrique Centrale (REPAR) avec le soutien des partenaires techniques et financiers suivants: la GIZ, l’UICN, le RRI.

 

Cette rencontre dont l’objectif général était de favoriser un cadre d’échanges et de discussions entre le Gouvernement et le Parlement autour de la problématique de la réforme foncière, visait à enrichir la réflexion encours sur le processus de réforme foncière au Cameroun, à travers des propositions et des recommandations susceptibles d’informer, d’inspirer ou d’éclairer le Gouvernement Camerounais.

 

Plusieurs personnalités politiques et experts étaient présents à cette importante rencontre, à savoir: des Sénateurs, des Députés, des Maires, des membres du Corps Diplomatique, des organisations internationales, des Chefs traditionnels, des Universitaires, des Chercheurs, des représentants de la Société civile, des Peuples autochtones et d’une importante délégation de Députés et de Sénateurs gabonais.

 

Trois temps forts ont marqué cette rencontre capitale.

 

La cérémonie d’ouverture :

 

Ici, les allocutions prononcées par l’Honorable Jean-Jacques ZAM, Coordonnateur du REPAR, le Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Son Excellence Jacqueline KOUNG A BESSIKE et l’Honorable Hilarion ETONG, Premier Vice-Président de l’Assemblée nationale, Représentant du Président empêché, ont relevé les enjeux démographiques, sociaux, environnementaux et économiques qui gravitent autour de la question foncière au Cameroun, et la nécessité d’entreprendre des reformes juridique et institutionnelle dans le domaine, avec la participation de tous les acteurs, pour accompagner le Cameroun vers l’émergence à l’Horizon 2035.

 

Les Exposées et les débats en plénière :

 

Les participants ont été édifiés à travers une série d’exposés sur les thèmes: l’historique des ordonnance du 06 juillet 1974 ; les enjeux et les défis de la gouvernance foncière à l’échelle mondiale et régionale ; le régime de la propriété et les institutions de gestion foncière au Cameroun ; la problématique de l’accès à la terre, la sécurité foncière et la protection des couches spécifiques ; le règlement des conflits et des litiges fonciers et la nouvelle gouvernance foncière au Cameroun.

 

Ces exposés ont donné l’occasion aux participants de poursuivre avec des discussions édifiantes. Ce qui leurs ont permis de relever un certain nombre d’insuffisances sur : la politique foncière au Cameroun, l’instrument juridique avec la vétusté et l’obsolescence de certains textes, et l’accaparement des terres dont les conséquences graves sur le plan social n’est plus à démontrer.

 

Ces remarques et faiblesses relevées ont donné l’occasion aux participants de formuler une série de recommandations pour une politique foncière qui protège les intérêts de l’état et de ses peuples.

 

La cérémonie de clôture :

 

Les participants ont tout simplement exprimé leur reconnaissance, au Président de l’Assemblée nationale, le Très Honorable Cavaye YEGUIE DJIBRIL, à Madame le Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncière, Son Excellence Jacqueline KOUNG A BESSIKE et aux partenaires de développement pour leurs soutiens multiformes à cette initiative.

 

C’est sur une note de satisfaction que les participants se sont séparés.

 

Les détails sont à lire dans le communiqué final ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020