47e REUNION/UNSAC : des avancées dans certains dossiers relatifs à la paix et à la sécurité en Afrique centrale.

 

 

Bien vouloir télécharger le rapport de la 74 e Réunion/UNSAC ci-dessous:

Rapport 47e Reunion UNSAC-N'Djamena 3 au 7 decembre 2018.pdf

 

 

La quarante-septième réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) s’est tenue à N’Djamena, République du Tchad, du 3 décembre au 7 décembre 2018.

 

 

Les Etats membres suivants ont participé à la réunion : la République d’Angola, la République du Burundi, la République du Cameroun, la République Centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, la République Gabonaise, la République de Guinée Equatoriale, la République du Rwanda, la République Démocratique de Sao Tomé-et-Principe et la République du Tchad.

 

 

La piraterie maritime dans le golfe de Guinée, les activités des groupes terroristes comme Boko Haram et l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), le mercenariat et le crime transnational organisé, les menaces sécuritaires liées au pastoralisme et à la transhumance ainsi que les violences en rapport avec les élections font partie des sujets au centre des échanges. 

 

 

Ce sont des sujets qui reviennent à l’ordre du jour depuis plusieurs années. Leur récurrence s’explique essentiellement par « la persistance des défis auxquels la sous-région est confrontée », comme l’a rappelé avec justesse le président sortant du Comité des experts, M. Raymond Serge Balé. « Il nous revient en tant qu’experts et expertes avec l’appui de nos partenaires, d’en tirer les conséquences », a-t-il précisé dans son discours de circonstance. En ouvrant officiellement les travaux, le Lieutenant-colonel Abdelkérim Deby, Coordonnateur militaire au Ministère des Affaires étranges et chef de la délégation des experts tchadiens, a évoqué les mêmes enjeux avant de rappeler « le contexte inédit » dans lequel se déroule la 47e réunion du Comité. Il a en effet fait observer que le contexte géopolitique, économique et sécuritaire est impacté par les crises et conflits qui « empêchent le développement et la prospérité tant recherché des peuples de la sous-région ».

 

Renforcement des mécanismes de lutte contre le terrorisme

 

La lecture du rapport d’activités du bureau sortant présidé par le Congo a été un autre moment important de la rencontre des experts. Ce rapport a permis à tous les participants de faire le point sur le niveau d’exécution des recommandations de la 46ème réunion de l’UNSAC qui s’est tenue à Brazzaville en mai-juin 2018. Le Comité avait notamment demandé aux Etats membres et aux organes compétents de la CEEAC de mettre en œuvre la stratégie de lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes légères et de petit calibre (ALPC). Il a été noté qu’à ce jour, la République centrafricaine (RCA), avec deux décrets de mise en œuvre de la stratégie de lutte contre les APLC, et le Burundi, avec son plan national de lutte contre le terrorisme, ont pris des mesures concrètes pour que cette recommandation de l’UNSAC soit appliquée. Certains Etats membres ont engagé des processus y relatifs.

 

 

En savoir plus…

 

Bien vouloir télécharger le rapport ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Journée internationale des forêts - 21 mars: Apprends à aimer les forêts!

.. Explorer, s'émerveiller et apprendre à aimer les forêts - Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un cahier, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie - et de nombreux autres - sont liés aux forêts, d'une manière ou d'une autre...

En savoir plus...

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Déjeuner de travail de haut niveau entre les Chefs de Missions diplomatiques des pays de l’UE en Guinée Équatoriale et le Facilitateur du PFBC

Le 5 mars 2019, Son Excellence Monsieur Fred CONSTANT, Ambassadeur de France en Guinée Équatoriale a offert un déjeuner de Travail de haut niveau à l’occasion de la visite du Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo à Malabo.

 

En savoir plus...

Les hautes autorités de Malabo (Guinée Équatoriale) mobilisées pour l’organisation de la septième Réunion du Conseil du PFBC en juin 2019

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur Belge du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo a été reçu en audience d’une part par Messieurs Pedro Antonio OLIVEIRA BORUPU et Santiago Francisco ENGONGA OSONO respectivement Secrétaire d’État à l’Agriculture et à l’Élevage et Secrétaire d’État aux Forêts et Environnement. D’autre part, par le Ministre délégué aux Affaires étrangères de la Guinée Équatoriale.

En savoir plus...

Lemonde : En Tanzanie, la « reine de l’ivoire » condamnée à quinze ans de prison

La Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », a été condamnée mardi 19 février à quinze ans de prison par un tribunal tanzanien pour son rôle dans le trafic de 860 défenses d’éléphant entre 2000 et 2014. Agée de 69 ans et présente en Tanzanie depuis les années 1970, elle a été reconnue coupable d’avoir joué, pendant plus de dix ans, le rôle d’intermédiaire entre un réseau de braconnage local et des acheteurs internationaux. 

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Facilitateur rencontre le secteur privé du Gabon

Le Facilitateur du PFBC a eu à échanger avec Mme Jacqueline Van De Pol, représentante de l’ATIBT (Association Technique Internationale des Bois Tropicaux) à Libreville et M. Lee White, Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des Parcs nationaux du Gabon.

En savoir plus...

Mission du PFBC à Libreville : Le Ministre d'état François Xavier de Donnea échange avec les Partenaires Techniques et Financiers

Le Facilitateur du PFBC a eu plusieurs séances de travail entre autres avec : l’Ambassadeur François Fall, Représentant spécial du SG des Nations Unis pour l’Afrique centrale ; la Secrétaire Générale Adjointe de la CEEAC, Mme Marie-Thérèse Mfoula ; l’Ambassadeur Helmut Kulitz, entouré de M. Jean Huchon et Ignacio Sobrino de la DUE et de Mme Muriel Soret de l’Ambassade de France ; des représentants de la BAD, de la Banque Mondiale et de l’UNODC à Libreville.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019