Rapport Annuel Tri-national de la Sangha (TNS) 2016

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

RAPPORT D'ACTIVITES FTNS 2016.pdf (1.6 Mo)

 

 

Ce rapport présente de nombreuses autres réussites sur le plan de l’écodéveloppement, de la coopération transfrontière, de l’encadrement des populations autochtones. Un des mérites importants à mettre au crédit de la FTNS/ KfW est d’avoir permis la stabilisation du TNS en général, et les aires protégées de Dzanga Sangha en particulier, pendant la longue période de guerre civile qui a récemment affecté la RCA.

 

 

QUELQUES ACTIONS DE COMMUNICATION ET DE LEVÉE DE FONDS RÉALISÉES EN 2016

Refonte du site web de la FTNS

Le site Web de la FTNS a fait l’objet d’une refonte en 2016 afin de le rendre plus attrayant et accessible pour les visiteurs et les utilisateurs. Il a été enrichi de plusieurs informations et notamment des productions vidéo sur le TNS et la FTNS.

 

 

Mobilisation de fonds auprès de l’UNESCO/UE pour appuyer la gestion du TNS suivant son statut de site du patrimoine mondial de l’UNESCO

La FTNS a négocié et obtenu auprès de l’UNESCO un financement 420 000 euros sur trois ans pour renforcer la gestion des sites du TNS suivant les standards requis. Un premier accord a été signé en août 2016 et permet de mettre à disposition des sites de moyens supplémentaires pour améliorer l’organisation des opérations transfrontalières et faire un meilleur suivi des recommandations de la convention pour la Protection du patrimoine mondial.

 

 

Mobilisation de fonds auprès du réseau des fonds environnementaux pour le développement d’un mécanisme de financement en lien avec le Paiement des Services Environnementaux dans le TNS

La FTNS a développé dans le cadre de sa collaboration avec le CAFE et le REDLAC un projet pour capter les opportunités de financement dans le marché volontaire de paiement de services environnementaux en faveur des initiatives communautaires de gestion durable des ressources forestières et fauniques dans le TNS. Après examen du projet par un comité mis en place par le REDLAC, un accord de financement de 200 000 USD est en négociation depuis novembre 2016 pour appuyer le processus de mise en place du mécanisme proposé par ce projet sur une période de 16 mois. Ce financement provient du Fonds Français pour l’environnement mondial, du Global Environment Facility et de la Fondation Mava.

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

afriquenvironnementplus: l’Hydrométéorologique bientôt au cœur d’un forum sous-régional

La ville de Libreville, au Gabon, va abriter du 14 au 16 novembre 2018, le 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale, sous l’égide de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD).

En savoir plus...

Burkinademain : La gestion des catastrophes naturelles traitée à Libreville

À l’initiative de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) en partenariat avec le Gouvernement du Gabon, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), la Banque Mondiale (BM) et la Banque Africaine de Développement (BAD), les experts et… vont se retrouver à Libreville, du 14 au 16 novembre 2018, au 1er Forum Hydrométéorologique d’Afrique centrale.

En savoir plus...

CEEAC-BAD : signature de l’aide-mémoire sur la préparation du Programme PACEBco2

Libreville(Rép. Gabonaise), le 25 septembre 2018- Le Secrétaire général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza et le chef de la mission de la Banque Africaine de Développement (BAD) M.  DIOP Amadou Bamba, Environnementaliste à la BAD, ont procédé à la signature ce matin de l’aide-mémoire pour la préparation du Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes et à la Résilience aux changements climatiques en Afrique Centrale (PACEBCo2).

En savoir plus...

CHARTE SUR LES MANGROVES DU GABON

La Charte pour la conservation des mangroves du Gabon a été validée par les parties prenantes le 29 Juin 2018. Cette charte, résultant d'un processus participatif réussi, constitue une base de plaidoyer pour l'engagement de toutes les parties prenantes dans la gestion durable de ce précieux écosystème naturel.

En savoir plus...

OSFACO Lettre d'information Septembre/Octobre 2018

Le projet OSFACO "Observation Spatiale des Forêts d'Afrique Centrale et de l'Ouest" vise à améliorer la connaissance des dynamiques passées et actuelles en matière d’occupation des terres et de changement d’usage des sols dans plusieurs pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest, grâce aux outils d’observation spatiale. Le projet vise à mettre à disposition des images satellitaires et promouvoir leur utilisation à travers des projets de recherche et des appuis aux pays.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus : Son Excellence François-Xavier de DONNEA, Facilitateur Belge pour la PFBC

Brazzaville a accueilli le 1er juin la 4e réunion des collèges du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, PFBC. A cet occasion, AEP  a échangé avec  le Facilitateur Belge à la tête  de ce Partenariat, Son Excellence François-Xavier de DONNEA qui nous livre dans cette entretien sa vision globale sur le fonctionnement de cette institution et nous donne une idée de la feuille de route de la nouvelle sa Facilitation.

En savoir plus...

Biopama: Le programme BIOPAMA lancé en Afrique Centrale

26 septembre 2018, Douala, Cameoun. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN),  le Centre Commun de recherche de la Commission européenne (CCR) et la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) organisent conjointement l’atelier régional de lancement, pour l’Afrique Centrale, de la seconde phase du Programme pour la gestion des aires protégées et la biodiversité (BIOPAMA) du 26 au 28 septembre 2018 à Douala, en République du Cameroun.

En savoir plus...

Unenvironment : Mettre le commerce au service de l'environnement, de la prospérité et de la résilience

Selon la Commission du Commerce et du Développement durable, les nouvelles opportunités d’affaires découlant d’une économie mondiale plus durable pourraient représenter une valeur estimée à 12 milliards USD par année d’ici à 2030.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018