Rapport général-Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo.

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

 

COMMUNIQUE FINAL FORUM PP GDF DIFF.pdf (255.9 Ko)

 

NOTE DE CONTRIBUTIONS PP DIFF.pdf (124.9 Ko)

 

RAPPORT GENERAL FORUM PARTIES PRENANTES CEFDHAC DIFF.pdf (530.5 Ko)

 

Il s’est tenu à Kinshasa/Gombe, dans la salle de conférence Pierre Claver, du jeudi 06 au samedi 08 décembre 2018, le Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo, sous les auspices du Ministère de l’Environnement et Développement Durable.

 

 

Organisé par le Forum National CEFDHAC RDC avec le support de la CNCEIB (Coalition Nationale contre l’Exploitation Illégale du Bois) et le support pédagogique du GTF avec l’appui financier de WWF/NORAD à travers le programme de Gouvernance Forestière (PGF).

 

Ce Forum a connu la participation de Parties prenantes du secteur Forêts et Environnement, notamment les délégués de l’Administration forestière, de la Société civile nationale et internationale, du Secteur Privé, des Communautés locales et des peuples autochtones. Il a eu pour objectif global de contribuer à la définition des stratégies de Gestion Durable des Forêts  et au consensus  sur les reformes  du secteur forestier en cours en RDC.

En termes d’objectifs spécifiques, il sied de rappeler que le Forum était une occasion, pour les participants-es :

 

  1. de partager les états des lieux des aspects de la Gestion durable et de Gouvernance forestière en RDC ;
  2. de partager et consolider les informations pertinentes sur les initiatives de contributions aux reformes en cours ;
  3. de produire une Note de Contribution en termes de consensus sur base des initiatives de contribution existantes ;
  4. de formuler les recommandations pertinentes dans la perspective de Gestion Durable des Forêts en RDC aux décideurs d’aujourd’hui et futurs.

 

Les travaux de ce forum, d’une durée de trois jours, ont été marqués par trois temps forts, à savoir : la cérémonie d’ouverture, les panels de présentation et les travaux en groupes.

La cérémonie d’ouverture a connu trois allocutions : le mot de bienvenue du Président du Forum National CEFDHAC, M.NGOY ISIKIMO,  le mot du Représentant de WWF-RDC,  M. Jean Marie Bolika et  le mot d’ouverture officielle des travaux par le Secrétaire Général au MEDD[1], M. Benjamin TOIRAMBE.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants ont suivi  au total 10 exposés répartis en 3 panels dans la configuration suivante :

Panel 1 : Etat des lieux GDF[2] et Gouvernance

Panel 2 : Partage des informations sur les initiatives de reformes en cours

Panel 3 : Définition des stratégies de gestion durable des forêts par sous-secteur forestier

A travers ces panels, les exposés suivants ont été présentés, à savoir :

 

  • Etat des lieux de la GDF et de la réforme forestière en RDC par la Direction général des Forêts(DGFor) ;
  • Etat des lieux de l’exploitation forestière industrielle par la FIB ;
  • Etat des lieux de l’aménagement forestier par la DIAF ;
  • La gouvernance des clauses sociales des concessions forestières et les communautés locales par AMAR et AGEDUFOR ;
  • Le Modèle de l’Accord de Clauses Sociales par la DGF ;
  • Etat de la gestion durable des forêts et gouvernance ;
  • Lien entre l’Observation indépendante et la gouvernance forestière  par OGF;
  • Programme d’appui à la formulation de la nouvelle politique forestière en République Démocratique du Congo par CFLEDD ;
  • Levée ou non du moratoire par Avocats verts ;
  • Etat des lieux de la Gouvernance de la conservation de la nature en RDC par l’ICCN.

Et tant d’autres communications en panel et en groupes parallèles.

Chaque série d’exposés du panel a été suivi par un débat et des échanges alimentés par les préoccupations et contributions des participants. A ces préoccupations, les intervenants, dans leur réaction, ont globalement rencontré les attentes des participants-es.

Après ce moment d’échanges, des contributions et de clarification, quatre groupes de travail ont été constitués pour permettre aux participants d’approfondir la réflexion sur la GDF, Gouvernance et initiatives des réformes afin de produire les livrables du Forum, à savoir : la Note des contributions, le Mémorandum de la société civile environnementale et les autres parties prenantes adressé aux différents candidats députés nationaux et président de la République.

A l’issue des travaux en groupe et la mise en commun qui s’en est suivi, le Forum des parties prenantes sur la gestion durable des forêts et le développement des reformes de gouvernance en République Démocratique du Congo a validé la note des contributions et le mémorandum des parties prenantes, assortis des recommandations suivantes appelant :

 

  • A Renforcer l’assainissement du secteur forestier et faunique, à l’élaboration de la politique forestière, à la lutte contre l’exploitation illégale, à la lutte contre l’impunité des criminels forestiers et fauniques, au renforcement des inspecteurs forestiers et des éco-gardes, à l’équipement des services du contrôle forestier et mise en place d’un mécanisme de contrôle efficace dans les frontières ;

 

  •  A redorer l’image du secteur forestier et permettre à celui-ci de contribuer suffisamment au bien être des Congolais et au budget National par une fiscalité transparente et saine ;

 

  • A renforcer la participation de la société civile environnementale comme une des parties prenantes importantes dans la conception , élaboration et mise en œuvre des politiques et programmes du secteur des ressources naturelles, capables de proposer des idées et initiatives allant dans le sens d’améliorer la gouvernance afin que les ressources naturelles contribuent au trésor public et bénéficient réellement aux populations locales et peuples autochtones ;

 

  • A développer des approches innovantes qui valorisent l’économie verte et qui classent la forêt au rang des ressources stratégiques face aux moteurs de déforestation et dégradation des forêts ;

 

  • A promouvoir  des alternatives appropriées et adaptées ,réalisées en faveur des communautés locales et peuples autochtones riveraines des forêts afin de réduire la pression sur les ressources naturelles en général et ressources forestières en particulier, notamment par l’électrification des milieux péri urbains et ruraux, la promotion et  l’utilisation de l’énergie propre, soit renouvelable (énergie solaire) à la place de la carbonisation à outrance ;

 

  • A développer  l’écotourisme dans le cadre du  partenariat  public-privé ;

 

  • A mettre en œuvre les résolutions de la note de contributions des parties prenantes issues du présent Forum

 

  • A Valoriser et domestiquer les PFNL et les ressources génétiques pour le développement de l’industrie alimentaire et de la pharmacopée et sécuriser les espaces de la foresterie communautaire.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019