Gabonactu : Le Rwanda inaugure 7 écoles et un centre multifonctionnel construits avec le concours de la CEEAC et la BAD

 

 

Libreville, 24 juin (Gabonactu.com) – Le Secrétaire général Adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), chargé du Département de l’Intégration Physique, Economique et Monétaire (DIPEM), Marie Thérèse Chantal Mfoula a inauguré, samedi au Rwanda, sept écoles et un centre multifonctionnel construits dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes du bassin du Congo(PACEBco), rapporte un communiqué de la CEEAC.

 

 

Les cérémonies se sont déroulées en présence du Représentant de la Banque africaine de Développement (BAD), Monsieur Jean Louis Moubamba, du Coordonnateur du PACEBco monsieur Sem Nditifei Domana, des Experts du PACEBco et de la CEEAC, des autorités politiques et administratives de la province du Nord et du district de Burera sans oublier les bénéficiaires des ouvrages.

 

 

Des sept écoles construites au Rwanda (écoles de Maya 1, de NYABITSINDE, de MUGARAMA, de KABATWA, de BUGESHI, de KANYOVE et de KABUMBA), deux ont reçu la visite de Madame MFOULA qui a procédé à la coupure des rubans symboliques et visité les équipements des différents ouvrages pour s’assurer de leur fiabilité.

 

 

Egrainant les réalisations de la CEEAC en République du Rwanda par le biais de son projet PACEBco, Mme le Secrétaire général Adjoint s’est félicitée des résultats et produits du Programme, tels que :

 

 

Les bâtiments du Centre Multifonctionnel de BURERA réalisés et équipés aussi bien des mobiliers de bureau que du matériel informatique et d’un système réseau d’accès à Internet VSAT, d’une technologie de dernière génération ;

 

 

Trois (3) Postes de gardes ont été construits pour le Parc National des Volcans dans le paysage Virunga ; un Poste de garde à KAMPANDE ; un Poste de garde à KANYIRAREBE ; un Poste de garde à KABATWA.

 

 

La gestion durable de la Biodiversité a été renforcée, en particulier à travers diverses formations des cadres spécialisés, des écogardes et la dotation d’équipements aux institutions nationales en charge de la gestion des écosystèmes ;Les populations riveraines ont été appuyées en matière d’adaptation aux changements climatiques par la mise en œuvre des projets pilotes REDD+;La construction de Sept (7) Ecoles composées de Six (6) salles de classes équipées en table bancs, en micro ordinateurs pour l’initiation des écoliers à l’usage de l’outil informatique, des blocs administratifs et des blocs latrines, des impluviums pour les écoles.

 

 

Pour Mme Mfoula, à travers ces réalisations, Il s’est agit  d’accroitre les capacités du système éducatif dans les zones autour du parc national des Volcans.

 

 

Le Secrétaire général adjoint de la CEEAC a également réitéré sa profonde gratitude à la BAD pour son appui indéfectible et au gouvernement rwandais pour toutes les facilités accordées au Projet PACBco dans sa mise en œuvre. Pour la CEEAC, a déclaré Mme Mfoula, « ce programme, de par son caractère innovant, a été grâce à ses nombreux succès, à la hauteur des nombreuses attentes portées sur lui. Il devient de ce fait la matérialisation concrète de l’engagement pris par la BAD en février 2005 lors du deuxième Sommet des Chefs d’Etat d’Afrique Centrale sur les forêts, d’accompagner notre institution dans la mise en œuvre de son Plan de convergence et de toutes initiatives sous-régionales et nationales permettant de réduire la pauvreté en Afrique Centrale. Au demeurant, les résultats du PACEBCo sont en adéquation avec la politique  et la vision de la CEEAC en matière de gestion durable de l’environnement », a-t-elle conclut.

 

 

Les bénéficiaires qui ont réservé un accueil délirant à leurs hôtes, ont exprimé leur entière satisfaction aux ouvrages reçus et souhaité que la CEEAC et la BAD fassent encore d’avantage, afin de renforcer leur assistance au Rwanda dans les divers secteurs de développement. « Nous sommes très contents de recevoir ces ouvrages flambants neufs et espérons que la coopération entre la CEEAC et la BAD va se poursuivre, afin qu’elles nous accompagnent dans le processus de modernisation de nos structures scolaires… » a déclaré Madame Astérie MUKADEREVA, directrice de l’école de MAYA 1.

 

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

cop23.unfccc : La conférence climat de Bonn, tremplin pour de plus hautes ambitions

Dynamique de nouveaux engagements financiers sur l'assurance et les forêts pour intensifier l’action des gouvernements, villes et entreprises...ONU Changements Climatiques Infos, 18 nov. 2017 - Les pays se sont mis d'accord aujourd'hui pour mettre en œuvre les prochaines étapes en vue d’une plus grande ambition en matière d'action climatique avant 2020, à l'issue de la conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui s'est tenue dans la ville allemande de Bonn.

En savoir plus...

La FAO a mis en avant les avancées de la foresterie participative en Afrique centrale réalisées par trois projets financés par le Fonds pour l’Environnement Mondial et les défis qui restent à relever.

En droite ligne avec les engagements internationaux et politiques des Etats d’Afrique centrale en matière de conservation de la biodiversité et de sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations qui dépendent des produits forestiers pour leurs moyens d’existence, quelques pays d’Afrique centrale se sont engagés dans des tests pilotes pour démontrer que la gestion participative peut être une option viable pour conserver la fonction, l’intégrité et la biodiversité des écosystèmes forestiers dans le bassin du Congo.

En savoir plus...

CV4C Newsletter : Surveillance des forêts dans le Bassin du Congo

« Bienvenue au premier numéro de la Newsletter trimestrielle CV4C. Nous avons été très occupés avec la mise au point ce projet et les évaluations des besoins en capacités, ainsi que dans les activités liées à la phase initiale de la formation, le renforcement des capacités et la surveillance des forêts. Cette correspondance vous propose un aperçu des étapes franchies dans le cadre de cet important projet. Veuillez partager ce message avec vos collègues et contacts. »

En savoir plus...

Événement de haut – Niveau - COP 23: Qui paierait pour la préservation des forêts du Bassin du Congo pour sa contribution à l'équilibre du système climatique mondial! - Meeting Room de Brum - BULA ZONE 3 - 14 Novembre 2017 à 18 à 19h30

L’objectif de cette session parallèle de haut niveau qui regroupera les ministres des pays membres de la COMIFAC et des autres pays partis, la CEEAC et les représentants des organisations internationales, est de présenter les efforts des pays en matière de conservation, de gestion durable et sa contribution à la lutte contre les changements climatiques.  

En savoir plus...

Le Bassin du Congo mobilise à la COP 23 autour de son Pavillon

Message du Secrétariat Exécutif de la COMIFACLa COMIFAC vous remercie pour votre visite à son stand (D.03 – Zone Bonn) mais aussi à tous ceux qui ont été présents lors des réunions matinales quotidiennes de la COMIFAC qui ont été organisées à la salle Montréal durant la première semaine de la COP23.  Ce fut un plaisir d'échanger avec vous. 

En savoir plus...

Douala (Cameroun) a accueilli le 24 octobre 2017 la 3e Réunion du Conseil du PFBC

Bien vouloir télécharger le Compte Rendu de la troisième Réunion du Conseil du PFBC, tenue à Douala le 24 octobre 2017 (La version anglaise sera disponible sous peu)

En savoir plus...

Facilitation UE du PFBC: Communiqué Final de la 17e Réunion des Parties (RdP) du PFBC

La 17e RdP du PFBC consolide le renforcement de la gouvernance du PFBC engagé sous la Facilitation européenne, adopte les priorités à moyen terme (2018-2022), à titre pilote un système de priorités annuelles du PFBC… Bien vouloir télécharger le communiqué final y compris les recommandations des streams…

En savoir plus...

10 ans du Fonds d’adaptation - Pionnier de la finance d’adaptation et d’actions concrètes

À qui profite le Fonds d’Adaptation ? Quelle est la part de l’Afrique centrale ? L’analyse des pays bénéficiaires du Fonds d’adaptation présente une récolte assez maigre pour l’Afrique centrale. Il est temps de nous questionner sur les goulots d’étranglement de cette absence accrue de la sous-région dans le cadre de la mobilisation de ces ressources. Il ne se fait pas tard et un sursaut est encore possible à travers le Direct Access !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030