Grandes conclusions de la deuxième réunion du Sous Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage en Afrique Centrale (SGTAPFS)

 

La tenue de la deuxième réunion du Sous Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage en Afrique Centrale (SGTAPFS) du 25 au 27 février 2014 à Libreville, République Gabonaise, a mobilité des experts de la faune et des aires protégées venant des Directions en charge de la Faune et/ou des Aires Protégées des des pays de l’espace COMIFAC, des Coordinations Nationales COMIFAC du Congo et du Gabon, du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC), du Secrétariat Général de la CEEAC, des Secrétariats Exécutifs de la COMIFAC et du RAPAC, des partenaires au développement (FAO, GIZ, JICA, ONUDC, UICN, WCS et WWF), des réseaux membres de la CEFDHAC (REFADD, REJEFAC) et des médias (Afrique Environnement Plus et RECEAC).

 

La rencontre s’est déroulée autour des sessions plénière où les participants ont eu droit à des présentations sur :

 

  • Le projet de guide sur la création des aires protégées transfrontalières en Afrique Centrale ;
  • les expériences de JICA en Malaisie sur la gestion des aires protégées ;
  • la boite à outils pour l’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages ;
  • les Perspectives de coopération entre l’ONUDC et les pays de la COMIFAC dans la lutte contre la criminalité aux espèces sauvages ;
  • le projet de Conservation de la Biodiversité en Forêt Tropicale à travers la Coexistence Durable entre l'Homme et l'Animal ;
  • l’état d’avancement de la mise en œuvre de l’Accord LAB TRIDOM entre le Cameroun, Congo et Gabon en vue de l’actualisation de la feuille de route pour la mise en œuvre de cet Accord.

 

et les travaux de groupe, qui ont permis d’approfondir les réflexions sur les sujets suscités.

 

Des échanges entre les participants, cette rencontre a conduit dans un premier temps, à la validation par les participants, du guide de création des APT, du cadre stratégique de la stratégie de gestion durable de la faune sous réserve de l’intégration des amendements et observations apportées et des feuilles de route actualisées pour la mise en œuvre des Accords LAB (TRIDOM et la Tripartite Cameroun-RCA-Tchad), à la reformulation du titre de la stratégie de gestion durable de la faune et à la prise en compte de la boite à outils pour l’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts et des propositions faites pour la participation de la sous région au Congrès Mondial de l’UICN sur les Parcs en Novembre 2014. Dans un deuxième temps, à la formulation d’un certain nombre de recommandations  à l’endroit des différentes parties impliquées dans la question des aires protégées et de la faune en Afrique Centrale. Ces recommandations portent sur :

 

  • la finalisation de la Stratégie sous régionale pour l’utilisation durable de la faune sauvage par les communautés autochtones et locales des pays de l’espace COMIFAC;
  • les dispositions nécessaires à prendre pour favoriser l’appropriation et la mise en œuvre du PAPECALF par les structures existantes qui traitent des questions relatives au renforcement de l’application de la loi faunique ;
  • la célébration conjointement la journée des aires protégées d’Afrique centrale à la date du 3 mars qui vient d’être adoptée comme journée internationale de la vie sauvage ;
  • la participation du Bassin du Congo au prochain Congrès Mondial de l’UICN sur les Parcs ;
  • et l’utilisation de la boite à outils pour l’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages et forêts, auprès du Secrétariat de la CITES avec copie à l’Office des Nations Unies pour la lutte contre la Drogue et le Crime (ONUDC).

 

Au terme de cette rencontre, les participants ont reconnu le succès de la SGTAPFS 2 à travers l’atteinte de ses résultats. Et ont donné tout le mérite à la COMIFAC et au RAPAC pour l’appui organisationnel, et à la GIZ et à la JICA pour leur appui technique et financier.

 

Pour plus de détail sur le déroulement de cette rencontre, veillez consulter le communiqué final ici-dessous.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Proposition de plan d’action pour l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+

Dans l’optique de contribuer à l’amélioration de la transparence dans les processus APV FLEGT et REDD+, un plan d’action triennal (2018-2020) a été proposé par les acteurs du secteur forêt et environnement, réunis à un atelier pour l'évaluation de la transparence dans les deux processus (APV et REDD+).

En savoir plus...

Conférence Internationale « La recherche pour la conservation de la Biodiversité et des Services Ecosystémiques (CIBES 18)

Aux lendemains de la publication des résultats de la première évaluation Afrique de l’IPBES, s’est tenue à Kinshasa du 24 au 26 juillet 2018, une conférence internationale sur le thème : « la recherche pour la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques. Etat des lieux, enjeux et solutions pour la RDC », CIBES 18 en sigle. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

COMMUNIQUE FINAL : Atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun

Du 03 au 04 juillet 2018, s'est tenu dans la salle de conférence Chalet Bantu de l’hôtel Le Paradis à Kribi, un atelier d’évaluation participative de la transparence dans le secteur forestier et environnemental au Cameroun.

En savoir plus...

Rapport annuel 2017 de la Fondation pour le Trinational de la Sangha-FTNS

Du 1er janvier au 31 décembre 2017, le bilan risque d’être long à dresser, tellement les actions menées sont nombreuses et variées ! Que retenir donc parmi la multitude de projets mis en œuvre dans le complexe transfrontalier du TNS ?

En savoir plus...

Radiookapi-Haut-Uele : la délégation chargée d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens à Dungu

La délégation déployée lundi 23 juillet dans le territoire de Dungu pour le lancement de l’opération d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens et éprouve d’énormes difficultés pour remplir sa mission.

En savoir plus...

Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux, Belgique devient le 108e membre du PFBC

C’est avec beaucoup de plaisir que la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC et l'ensemble des partenaires du PFBC accueillent chaleureusement l’adhésion de Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux qui s’engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC.

En savoir plus...

REDD+ au Cameroun : 850 millions de Fcfa pour cinq projets développés au sein des Communes/Groupements de communes par Le PNDP

Dans le cadre de l’implémentation du processus REDD+ et de la lutte contre les changements climatiques au Cameroun, le Programme National de Développement Participatif (PNDP) participe comme acteur majeur, au niveau national avec la mise en œuvre des projets pilotes REDD+ et accompagne le gouvernement à travers le Secrétariat Technique REDD+ à la réalisation des études et réflexions, à l’élaboration des outils et documents de stratégie pour l’implémentation du processus REDD+ au Cameroun.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier national de lancement de la Composante CAMEROUN du projet régional CBSP-Partenariats pour la conservation de la biodiversité : financement durable des systèmes d’aires protégées dans le Bassin du Congo-PIMS 3447

L’atelier national de lancement de la composante Cameroun du Projet Régional s’est tenu le 5 juillet 2018 à l’Hôtel Djeuga Palace à Yaoundé. Au terme des présentations et des échanges, les participants ont formulé les recommandations suivantes :A l’endroit du PNUD: Prendre le « lead » en vue de coordonner le plaidoyer en vue de la signature et la mise en place de l’agence de gestion des aires protégées...A l’endroit du MINFOF: Relancer le projet de création de l’agence de gestion des aires protégées...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018