Grandes conclusions de la deuxième réunion du Sous Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage en Afrique Centrale (SGTAPFS)

 

La tenue de la deuxième réunion du Sous Groupe de Travail sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage en Afrique Centrale (SGTAPFS) du 25 au 27 février 2014 à Libreville, République Gabonaise, a mobilité des experts de la faune et des aires protégées venant des Directions en charge de la Faune et/ou des Aires Protégées des des pays de l’espace COMIFAC, des Coordinations Nationales COMIFAC du Congo et du Gabon, du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC), du Secrétariat Général de la CEEAC, des Secrétariats Exécutifs de la COMIFAC et du RAPAC, des partenaires au développement (FAO, GIZ, JICA, ONUDC, UICN, WCS et WWF), des réseaux membres de la CEFDHAC (REFADD, REJEFAC) et des médias (Afrique Environnement Plus et RECEAC).

 

La rencontre s’est déroulée autour des sessions plénière où les participants ont eu droit à des présentations sur :

 

  • Le projet de guide sur la création des aires protégées transfrontalières en Afrique Centrale ;
  • les expériences de JICA en Malaisie sur la gestion des aires protégées ;
  • la boite à outils pour l’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages ;
  • les Perspectives de coopération entre l’ONUDC et les pays de la COMIFAC dans la lutte contre la criminalité aux espèces sauvages ;
  • le projet de Conservation de la Biodiversité en Forêt Tropicale à travers la Coexistence Durable entre l'Homme et l'Animal ;
  • l’état d’avancement de la mise en œuvre de l’Accord LAB TRIDOM entre le Cameroun, Congo et Gabon en vue de l’actualisation de la feuille de route pour la mise en œuvre de cet Accord.

 

et les travaux de groupe, qui ont permis d’approfondir les réflexions sur les sujets suscités.

 

Des échanges entre les participants, cette rencontre a conduit dans un premier temps, à la validation par les participants, du guide de création des APT, du cadre stratégique de la stratégie de gestion durable de la faune sous réserve de l’intégration des amendements et observations apportées et des feuilles de route actualisées pour la mise en œuvre des Accords LAB (TRIDOM et la Tripartite Cameroun-RCA-Tchad), à la reformulation du titre de la stratégie de gestion durable de la faune et à la prise en compte de la boite à outils pour l’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts et des propositions faites pour la participation de la sous région au Congrès Mondial de l’UICN sur les Parcs en Novembre 2014. Dans un deuxième temps, à la formulation d’un certain nombre de recommandations  à l’endroit des différentes parties impliquées dans la question des aires protégées et de la faune en Afrique Centrale. Ces recommandations portent sur :

 

  • la finalisation de la Stratégie sous régionale pour l’utilisation durable de la faune sauvage par les communautés autochtones et locales des pays de l’espace COMIFAC;
  • les dispositions nécessaires à prendre pour favoriser l’appropriation et la mise en œuvre du PAPECALF par les structures existantes qui traitent des questions relatives au renforcement de l’application de la loi faunique ;
  • la célébration conjointement la journée des aires protégées d’Afrique centrale à la date du 3 mars qui vient d’être adoptée comme journée internationale de la vie sauvage ;
  • la participation du Bassin du Congo au prochain Congrès Mondial de l’UICN sur les Parcs ;
  • et l’utilisation de la boite à outils pour l’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages et forêts, auprès du Secrétariat de la CITES avec copie à l’Office des Nations Unies pour la lutte contre la Drogue et le Crime (ONUDC).

 

Au terme de cette rencontre, les participants ont reconnu le succès de la SGTAPFS 2 à travers l’atteinte de ses résultats. Et ont donné tout le mérite à la COMIFAC et au RAPAC pour l’appui organisationnel, et à la GIZ et à la JICA pour leur appui technique et financier.

 

Pour plus de détail sur le déroulement de cette rencontre, veillez consulter le communiqué final ici-dessous.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Deuxième consultation publique relative à la norme de certification de gestion forestière de PAFC bassin du Congo 23 Mai 2020 – 22 Juin 2020

La seconde consultation publique sera ouverte pour une durée de 30 jours à partir du 23 mai 2020 et sera clôturée le lundi 22 juin 2020. La consultation publique est ouverte à toutes les parties prenantes de la gestion forestière dans le Bassin du Congo intéressées à participer au processus d’élaboration des normes de certification PAFC Bassin du Congo.

En savoir plus...

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020