L’ « Ecole des Forêts Modèles » : Des actions bien menées grâce aux partenaires bien formés

 

Une série de formations pratiques en gestion de conflits, suivi évaluation participatif et création et conduite d’entreprises pour les acteurs des deux Forêts Modèles camerounaises

Par Julie Gagoé et Gabriel Sarasin (Secrétariat du Réseau africain des forêts modèles (SRAFM))

 

docs/news/Aout-Septembre 11/SRAFM-Photo1.jpgDepuis plus d’un mois, le Secrétariat du RAFM et ses partenaires UICN, VSO et Agro-PME organisent avec les acteurs des deux Forêts Modèles du Cameroun (CAMAMF et FOMOD) l’« Ecole des Forêts Modèles ». Cette école a pour but principal de promouvoir le développement de l’entreprenariat au niveau local en respect avec les préoccupations de la gouvernance économique et de la durabilité écologique. Un autre but de l’école est d’élaborer de manière participative un dispositif d’apprentissage, de correction et de gestion des conflits à travers le Suivi Evaluation Participatif (SEP) des Forêts Modèles. Ces activités s’inscrivent en droite ligne de la stratégie du Secrétariat du RAFM de consolidation des Forêts Modèles de Campo Ma’an et Dja et Mpomo. Commencées en fin d’année budgétaire 2010-2011, ces activités se poursuivent tout au long de cette année 2011-2012 avec des articulations bien définies de concertation et de renforcement des capacités des acteurs locaux sur des thématiques précises : la gestion des conflits, la création et la conduite des micro et petites entreprises, le suivi-évaluation participatif (SEP), la labellisation des produits issus des Forêts Modèles pour un respect des principes et valeurs fondamentales des Forêts Modèles. Les formations se dérouleront sur 6 à 8 mois et seront basées sur des séquences séparées par des travaux pratiques.

 

Par ces séries de formation et avec la construction d’une « Ecole des Forêts Modèles », le Secrétariat du RAFM voudrait :

 

♦ Développer les capacités des acteurs locaux à comprendre leurs conflits et à expérimenter les stratégies indispensables à leur résolution dans un contexte de concertation, de négociation et de communication ;

 

♦ Mettre en place des conseillers locaux en entreprenariat ou des Experts Facilitateurs Locaux (EFL) pour le suivi des projets issus de la formation ;

 

♦ Constituer un comité local de Suivi Evaluation Participatif pour chacune des Forêts Modèles qui travaillera en étroite collaboration avec les partenaires stratégiques (RAFM, UICN, VSO et Agro-PME).

 

Rôles des intervenants


Trois partenaires principaux accompagnent le Secrétariat du RAFM dans ce programme de création d’une « Ecole des Forêts Modèles » :


♦ UICN : le Secrétariat du RAFM a signé depuis 2009, un protocole d’entente avec l’UICN pour la mise en place d’un système de suivi - évaluation participatif, ou SEP multipartenaire. Grâce à sa grande expérience en suivi-évaluation et en formulation  des théories de changement, il devra suivre les impdocs/news/Aout-Septembre 11/SRAFM-Photo5.jpgacts des changements au niveau des paysages forestiers et les incidences dans les sites de Forêts Modèles.

 

♦ CUSO-VSO : chargé du volet suivi du développement organisationnel. L’outil développé par CUSO-VSO fera le lien avec les ménages, paysage, projets, industries, gestion des conflits et permettra par conséquent d’évaluer les changements dans les attitudes, habitudes et comportements à partir de la méthode K/A/B (Knowedge, Attitudes and Behaviours).

 

♦ Secrétariat du RAFM : apporte son appui à la mise en place d’une unité d’observation des incidences ou système autocorrectif à base d’indicateurs simplifiés visant à analyser les changements observés dans les paysages de Forêts Modèles ;

 

♦ Agro-PME : Chargé du programme de formations en développement de plans d’affaire et en création et conduite d’entreprises en vue de relancer l’économie locale dans les sites de FM du Cameroun.

 

Phase préparatoire


Pour l’opérationnalisation et la mise en place effective de l’« Ecole des Forêts Modèles », les quatre partenaires ont adopté une démarche fondée sur une dynamique intense d’échange de courriels, de réunions internes et d’ateliers d’intégration méthodologique. Des outils de base de la formation ont ainsi été élaborés, des séquences de formations organisées (avec des phases de cours et des phases de travaux pratiques dans lesquelles les participants appliquent les leçons apprises à leurs propres projets et à leur évaluation autocorrective) et un chronogramme d’ensemble défini. Cette phase préparatoire a permis de bien adapter les outils ainsi développés aux paramètres de participation, d’équité, de pertinence, de faisabilité et de durabilité de chacune des étapes et les modules de formation élaborés sur la base des critères d’efficacité et de performance.

 

Premières formations


docs/news/Aout-Septembre 11/SRAFM-photo2.jpgDu 03 au 05 Août et du 11 au 13 Août 2011, les premières formations ont été organisées à la FOMOD et la CAMAMF respectivement. L’objectif global de ces premiers cours de formation était d’informer les participants sur les activités en cours, d’élaborer de manière participative un dispositif d’apprentissage, de correction et de gestion des conflits à travers le SEP des Forêts Modèles ; de renforcer les capacités dans la compréhension des concepts de base de la communication et des jeux de rôle et études diagnostiques des situations conflictuelles ; d’aider les bénéficiaires à sélectionner des idées de projet d’entreprise ayant un bon potentiel de développement ; de renforcer les capacités des entrepreneurs sur les bonnes pratiques de gestion des petites entreprises en démarrage et de donner aux acteurs de la FM les moyens de faire leur propre monitoring auto correctif à court moyen et long terme.

 

Les communications présentées dans chacune des Forêts Modèles sont les suivantes :

 

docs/news/Aout-Septembre 11/SRAFM-Photo3.jpg♦ Introduction à la conduite et création d’entreprise ;

♦ Approche de suivi et évaluation participative (SEP) des paysages ;

♦ Système autocorrectif d’indicateurs simplifié ;

♦ Label Forêt Modèle ;

♦ Conduite et Création d’Entreprise (CCE) ;

♦ Accroitre l’influence des bénéficiaires sur la planification et la revue de nos programmes

♦ Approche d’identification et suivi des indicateurs de performance du paysage ;

♦ Méthode et outil de SEP des principes et valeurs des Forêts Modèles.

 

La méthodologie adopté a consisté en une série d’activités incluant : présentation des communications sur les thématiques ci-dessous spécifiées, débats interactifs, analyses de cas concrets proposés par les participants, exercices, autodiagnostics et réflexions personnelles et échanges de groupe, travaux de groupes et travaux pratiques sur le terrain ponctués par des plénières et apprentissage de théories et concepts de base.

 

Quelques résultats

 

docs/news/Aout-Septembre 11/SRAFM-Photo4.jpg♦ 46 participants formés à la Forêt Modèle de Dja & Mpomo (FOMOF) ;

♦ 50 participants formés  à la Forêt Modèle de Campo-Ma’an (CAMAMF) ;

♦ Des participants se sont proposés comme porteurs de projets d’entreprises dans les deux sites ;

♦ Des participants se sont proposés comme facilitateurs des processus de conduite et de création d’entreprise dans les deux sites ;

♦ Des vecteurs de changements ont été identifiés dans les deux sites par rapport à l’écologie, l’économie locale et les aspects sociaux et la gouvernance ;

♦ Des vecteurs de changements positifs et négatifs sur l’homme et la nature ont été ciblés dans les sites Forêts Modèles ;

♦ Des actions à entamer ont été identifiées pour répondre à des impacts négatifs et positifs ciblés dans les sites FM, et des vérificateurs élaborés pour chacune de ces actions ;

♦ Onze activités et présentations ont été réalisées avec les participants durant trois jours dans chacun des sites FM du Cameroun au sujet du suivi-évaluation participatif et de la création et de la conduite d’entreprises.

 

Une deuxième série de formations de suivi des projets est prévue dans le court terme (avant décembre 2011). Dans le moyen terme (3 à 5 ans), le Secrétariat du RAFM a pour ambition d’étendre cette expérience de création d’une « Ecole de Forêts Modèles » dans les Forêts Modèles en construction dans le Bassin du Congo tout en intégrant des modules axés sur les deux grands défis des zones rurales et forestières concernées : la gouvernance participative et le développement d’une économie rurale viable, durable et équitable.

 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020