Projet de contribution de la Société civile à la discussion sur l’économie et la gestion durable des forêts dans le cadre de la 18èmeRdP du PFBC

 

 

Bien  vouloir télécharger le projet ci-dessous:

Projet de contribution de la Société civile à la discussion sur l’économie et la gestion durable des forêts dans le cadre de la 18èmeRdP du PFBC.pdf (83.2 Ko)

 

 

Contexte :

 

Le thème central de la 18ème Réunion des Parties du PFBC qui porte sur la durabilité des forêts du Bassin du Congo pose inéluctablement la question de l’interrelation entre la conservation et le développement économique. Le principe 4 de la Déclaration de Rio de 1992 stipule, en substance, que pour parvenir à un développement durable, la conservation, doit faire partie intégrante du processus de développement et ne peut être considérée isolement.

 

Ainsi, dans un contexte où la sous-région, dans sa quête de l’émergence, connaît un regain d’investissements dans des secteurs tels que l’exploitation minière, l’alimentation et l’agriculture, les infrastructures et d’autres projets de grande envergure, il est impérieux de veiller à l’intégration effective des impératifs de la conservation dans ces investissements.

 

La question ne devrait pas seulement être celle de l’impact des secteurs non forestiers sur les forêts du Bassin du Congo, mais aussi celle des opportunités qu’ils offrent pour la conservation de ces forêts. L’absence d’une véritable stratégie pour capitaliser, mutualiser et mettre en synergie les opportunités liées à cette intégration conduit à des actions isolées de quelques opérateurs sans impact réel à l’échelle des besoins de conservation du Bassin du Congo.

 

A titre d’exemple, il est ressorti d’une étude récente du WWF que des projets de développement des infrastructures, d’extraction et agroindustriels dans la zone de Kribi au Cameroun intégraient, à des degrés divers, les aspects relatifs à la préservation de l’intégrité du Parc National de Campo Ma’an, mais que, ces actions proposées en dehors d’un cadre de cohérence établi n’ont pas permis de réduire la pression grandissante sur ledit parc.

 

La Société civile du Bassin du Congo peut, par sa composition plurielle et à travers son rôle d’alerte mais aussi d’accompagnement des différents acteurs concernés, contribuer à la mise sur pieds des cadres d’investissements intégrés en faveur de la gestion durable des forêts, qui seraient nourris par les apports issus des investissements dans les secteurs non forestiers.

 

L’arrimage de ces cadres aux initiatives en cours, telles que le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, le Fonds pour l’Économie Verte en Afrique Centrale, etc. permettrait d’en tirer encore plus de bénéfices, au profit de la mise en œuvre du Plan de Convergence 2 de la COMIFAC.

 

Dans cette optique, pour tenir compte du fait que la plupart des États concernés sont « Fragiles » du point de vue de la gouvernance, il pourrait être nécessaire de contextualiser les critères, les références et standards ‎de responsabilité et de durabilité existants (IFC, Banque Mondiale, Mining association, Certifications, Responsabilité Sociétale des Entreprises, etc.) en promouvant un label tenant compte des réalités de la sous-région. Ceci pourrait aussi faciliter l’alignement des investissements en provenance des pays émergents asiatiques sur les exigences de durabilité.

 

Objectif :

 

La société civile entend contribuer à la discussion sur l’économie et la gestion durable des forêts dans le cadre de la 18èmeRdP du PFBC en se focalisant essentiellement sur la question suivante : « Comment capitaliser les opportunités offertes par les investissements, dans les secteurs non forestiers, pour la gestion durable des forêts dans le Bassin du Congo ? »

 

Organisation :

 

Une session de deux heures sera consacrée au débat démocratique visant à retenir les éléments de contribution de la société civile à cette thématique. A la suite des échanges préliminaires il est convenu que ces discussions s’articuleront autour de deux principaux axes opérationnels sous forme d’idées de projets :

 

  1. Projet de Promotion, contrôle suivi et évaluation de la partie socio environnementale des investissements ;
  2. Projet de contribution à l’élaboration d’un label contextualisé de gestion durable des forêts et de promotion de la gouvernance dans la recherche de solutions liées aux défis environnementaux.

 

 

En pratique, de brèves présentations sur le niveau d’avancement de la réflexion sur ces deux projets seront faites (une pour chaque)  et serviront comme base pour permettre aux participants de consolider et s’approprier lesdits projets.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

FERN-Nos forêts, nos vies : Récits d’espoir et de résilience recueillis auprès de communautés forestières à travers le monde

Les récits portent la voix de femmes libériennes qui luttent pour le droit de posséder et de gérer des terres qui leur reviennent de droit, des populations autochtones guyaniennes qui résistent à des entreprises tentant de saisir leurs forêts, des communautés rurales laotiennes qui s’adaptent aux transformations profondes de leur mode de vie ancestral, ou encore des Ghanéens obtenant enfin justice face aux exploitants forestiers.

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

greenrdc-Conflit forestier à la Tshopo : Greenpeace Afrique tire la sonnette d’alarme !

Depuis plus d’un mois, la tension s’est accentuée entre les communautés forestières basées à la Tshopo et la société canadienne des Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) qui est une entreprise de la firme Feronia Inc.

En savoir plus...

Greenpeace-Cameroun-Les communautés locales et autochtones, sont progressivement privées de leurs droits fonciers

Il est important que les organismes internationaux de développement et le gouvernement camerounais puissent repenser leurs approches de développement. Ceci afin de s’assurer non seulement que leurs opérations n’amplifient pas les problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi d’assumer leurs responsabilités lorsque ceux-ci surviennent.

En savoir plus...

Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

En savoir plus...

Fern-Déclaration des Organisations de la Société Civile de Pays Forestiers Tropicaux

En septembre 2019, des défenseurs de l'environnement et des droits humains d'Afrique et d'Asie sont venus dans l'Union européenne pour tirer la sonnette d'alarme concernant l'accélération de la perte de forêts dans les régions du bassin du Congo et du Bas-Mékong. Leur message était clair: l'UE doit jouer un rôle clé dans la recherche de solutions mondiales si elle veut vraiment protéger la biodiversité et écologiser ses politiques.

En savoir plus...

Une pépinière des prochains négociateurs climat voit le jour à Yaoundé

 Du 08 au 10 Octobre 2019, s’est tenue dans la salle de conférence de la chambre d’Agriculture Yaoundé, l’Atelier sous régional de formation des jeunes et femmes leaders et négociateurs climats vers COP 25, Sous le thème : Temps pour l’Action – Genre et Finance Climat qui va se tenir à Santiago au Chili. Bien vouloir télécharger les documents de la formation...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019