Bienvenue à notre nouveau partenaire « The Nature Conservancy (TNC) » !

m

 

La « The Nature Conservancy (TNC) » a confirmé officiellement son adhésion au Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC)

 


Washington DC (États-Unis d'Amérique), 07 septembre 2013 – La « The Nature Conservancy (TNC)» a confirmé officiellement son souhait de rejoindre le Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC).
Dans cette perspective, le TNCs'engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC, dont elle a pris connaissance.

 

La mission de TNC consiste à préserver les plantes, les animaux et les communautés naturelles qui constituent la diversité de la vie sur terre, en protégeant les terres et les eaux dont ils ont besoin pour survivre.

 

TNC a été créée en 1951. Elle protège plus de 119 millions d’hectares de terres et environ 7 500 kilomètres de cours d’eau à travers le monde. Elle pilote plus de 100 projets de conservation marine et détient et gère le plus grand réseau de chasses gardées aux États-Unis. TNC est présente dans plus de 50 États et dans plus de 30 pays - en Amériques, en Asie, dans le Pacifique et en Afrique. Il s’agit d’une organisation fiable qui compte plus d’un million de membres, bénéficie d’une note de quatre étoiles attribuée par Charity Navigator, est accréditée par BBB Wise Giving Alliance et est classée la plus fiable parmi les 13 ONG les plus en vue, selon un sondage mené par Harris Interactive.

 

Les activités de TNC ont pour socle la science. Elle utilise une approche scientifique, avec l’appui de plus de 500 scientifiques. À travers des réseaux, des ateliers et des échanges, TNC partagent des connaissances avec des scientifiques à travers le monde. En 1995, TNC a développé le concept « Conservation by Design », une approche originale permettant de définir des priorités de conservation. Cette approche trouve du succès auprès des conservateurs du monde entier et a déjà été adoptée par bon nombre d’organisations de conservation et de services de parcs en Afrique.

 

TNC compte sur des partenariats pour obtenir des résultats de conservation durables. L’utilisation par TNC de stratégies de conservation sans confrontation, pragmatiques permet de travailler dans un esprit de collaboration avec des communautés locales, des sociétés, des institutions publiques, des individus et autres institutions.

 

L'essentiel de la biodiversité existe dans des zones habitées par des humains. Nous savons que la conservation ne peut être efficace si les communautés qui vivent sur des terres et qui en dépendent ne sont pas intégrées au processus de conservation. De l’Alaska à la Chine, de la Colombie à la Zambie, travailler avec les communautés est essentiel pour la conservation des écosystèmes les plus sensibles les plus menacés du point de vue biologique.

 

Depuis le lancement du programme TNC en Afrique en 2006, TNC a affuté les armes dont elle a besoin pour promouvoir la conservation sur ce continent de diversité. TNC assure la protection des écosystèmes terrestres, aquatiques et marins qui existent depuis des générations. TNC a pour objectifs de réaliser des résultats durables en matière de conservation, d’autonomiser les communautés locales afin d’améliorer leur qualité de vie et établir un équilibre entre les besoins des communautés et ceux de la nature.

 

Après avoir défini leurs priorités de conservation, TNC est focalisée sur des terres et des eaux sensibles qui s'étendent du Kenya à la Tanzanie, la Zambie, la Namibie, le Mozambique et tout récemment au Gabon. Ils poursuivent l’évaluation des menaces et opportunités ailleurs afin de déterminer comment étendre leurs programmes et partenariats dans le domaine de la conservation. C’est au regard de nos activités au Gabon et de notre intérêt pour le Bassin du Congo que TNC a souhaité intégrer le PFBC. La dite intervention au Gabon est menée en partenariat avec le gouvernement gabonais et son Agence des Parcs Nationaux (ANPN). « Nous travaillons avec le gouvernement gabonais sur le fleuve Ogoué et son bassin qui couvre la majeure partie du pays. Nous avons fourni de nouveaux financements et une expertise technique dans ce pays, en intégrant le fleuve Ogoué dans le Great Rivers Partnership Program (un partenariat secteur privé/TNC). (http://www.greatriverspartnership.org). Ce programme concerne, entre autres, assurer la gestion durable des forêts dans ce bassin. » écrit TNC dans sa lettre d’adhésion au PFBC

 

L’approche de TNC est basée sur le partenariat et les résultats en matière de conservation, ainsi que sa forte capacité à mobiliser et mettre à disposition de nouveaux financements et une expertise technique au profit du Bassin du Congo ; seraient d’une valeur inestimable pour le PFBC. TNC a désigné, Greg Overton, le Directeur des Affaires étrangères, comme personne de contact du PFBC et pour la région Afrique.

 

 

Bienvenue" à notre nouveau partenaire « The Nature Conservancy (TNC) » !

 

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site web de la « The Nature Conservancy (TNC) » 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SWM Programme - Bulletin d'information numéro 3 - juillet - octobre 2019

Le troisième bulletin d’information du Programme de gestion durable de la faune sauvage (de l’anglais Sustainable Wildlife Management «SWM» Programme) vient tout juste de paraître. Ce troisième numéro présente les dernières avancées de la mise en œuvre du programme entre juillet et octobre 2019, à travers treize pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Il est disponible....

En savoir plus...

Trentième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC) : Une position commune adoptée.

Cette réunion a été organisée du 11 au 13 novembre 2019, à Kigali (Rwanda), dans la salle de réunion de l’hôtel CHEZ LANDO, en prélude de la onzième réunion du Groupe de Travail sur l’Article 8 (j) et les dispositions connexes (WG8J 11) et à la 23ème réunion de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (OSASTT-23) qui se tiendront du 20 au 22 et du 25 au 29 novembre 2019 à Montréal au Canada. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus- Adaptation aux changements climatiques : le Fonds d’Adaptation octroi le Congo une enveloppe de 5 milliards francs CFA

La République du Congo bénéficie du Fonds d’adaptation une enveloppe de 5 milliards de FCFA pour matérialiser le projet de renforcement des capacités d’adaptation au changement climatique des communautés vulnérables du Bassin du fleuve Congo, en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM).

En savoir plus...

La boucle est bouclée: Le Cameroun emboite le pas à la RCA et au Tchad et signe les Protocoles Spécifiques !

Tout commence en décembre 2016 à Douala au Cameroun avec la 1ère Réunion des Experts Pays du Cameroun, de la RCA et du Tchad relative à l’élaboration des Protocoles Spécifiques (PS) aux Accords binational BSB et tripartite de Lutte Anti Braconnage Transfrontalier, notamment, le Protocole Spécifique de Lutte Anti Braconnage relatif à l’Accord de Coopération Tripartite Cameroun-RCA-Tchad de N’Djamena et le Protocole Spécifique Ecodéveloppement relatif à l’Accord de Coopération Binational Cameroun–Tchad.

En savoir plus...

AFORPOLIS A ne pas manquer - Appel à résumés

Cette conférence est organisée en collaboration avec l'Université de Göttingen en Allemagne et l'Union internationale des instituts de recherche forestière (IUFRO). La conférence se tiendra à Accra, au Ghana, du 14 au 17 septembre 2020.

En savoir plus...

Synthèse numéro 6 des rapports d'Observation Indépendante Externe du Système Normalisé d'Observation Indépendante Externe (SNOIE)

De Juin à Août 2019, six (6) missions de vérification d’allégations d’activités forestières illégales ont été réalisées dans les régions de l’Est et du Sud. Les rapports de ces missions produits ont été soumis au Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), aux délégations régionales du Sud et du Littoral au Cameroun. Au cours des missions, des infractions présumées ont été relevées par ces OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015. Trouvez la liste des infractions présumées et les auteurs présumés en téléchargeant la synthèse de ces rapports de dénonciation....

En savoir plus...

Le PFBC mobilise à Shanghai, Chine : Le Ministre d'État François-Xavier de Donnea Facilitateur du PFBC renforce le dialogue du Bassin du Congo avec les principaux acteurs chinois du secteur Forêt-Bois

Du 21 au 15 octobre 2019, Shanghai (Chine), le Ministre d'État Francois-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC, a participé au Forum international sur les chaînes d’approvisionnement vertes des produits de l’industrie forestière., en anglais : “Together towards Global Green Supply Chains - A Forest Products Industry Initiative”. (Flyer disponible en téléchargement). Le Conseil d’Administration et l’Assemblée de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT) se sont tenus en marge du Forum.

En savoir plus...

Forestnews.cifor - Malgré sa taille, le Bassin du Congo attire moins de fonds que les autres grandes zones forestières.

L'étude montre que les forêts d'Afrique centrale ont reçu 2 milliards de dollars de sources bilatérales (52,5 %) et multilatérales (47,5 %), l'Allemagne représentant 25 % du financement, suivie par l'Union européenne et le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). La plupart des fonds sont allés à la République Démocratique du Congo (40 %), au Tchad (17 %) et au Cameroun (14 %).

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019