Bienvenue à notre nouveau partenaire « The Nature Conservancy (TNC) » !

m

 

La « The Nature Conservancy (TNC) » a confirmé officiellement son adhésion au Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC)

 


Washington DC (États-Unis d'Amérique), 07 septembre 2013 – La « The Nature Conservancy (TNC)» a confirmé officiellement son souhait de rejoindre le Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC).
Dans cette perspective, le TNCs'engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC, dont elle a pris connaissance.

 

La mission de TNC consiste à préserver les plantes, les animaux et les communautés naturelles qui constituent la diversité de la vie sur terre, en protégeant les terres et les eaux dont ils ont besoin pour survivre.

 

TNC a été créée en 1951. Elle protège plus de 119 millions d’hectares de terres et environ 7 500 kilomètres de cours d’eau à travers le monde. Elle pilote plus de 100 projets de conservation marine et détient et gère le plus grand réseau de chasses gardées aux États-Unis. TNC est présente dans plus de 50 États et dans plus de 30 pays - en Amériques, en Asie, dans le Pacifique et en Afrique. Il s’agit d’une organisation fiable qui compte plus d’un million de membres, bénéficie d’une note de quatre étoiles attribuée par Charity Navigator, est accréditée par BBB Wise Giving Alliance et est classée la plus fiable parmi les 13 ONG les plus en vue, selon un sondage mené par Harris Interactive.

 

Les activités de TNC ont pour socle la science. Elle utilise une approche scientifique, avec l’appui de plus de 500 scientifiques. À travers des réseaux, des ateliers et des échanges, TNC partagent des connaissances avec des scientifiques à travers le monde. En 1995, TNC a développé le concept « Conservation by Design », une approche originale permettant de définir des priorités de conservation. Cette approche trouve du succès auprès des conservateurs du monde entier et a déjà été adoptée par bon nombre d’organisations de conservation et de services de parcs en Afrique.

 

TNC compte sur des partenariats pour obtenir des résultats de conservation durables. L’utilisation par TNC de stratégies de conservation sans confrontation, pragmatiques permet de travailler dans un esprit de collaboration avec des communautés locales, des sociétés, des institutions publiques, des individus et autres institutions.

 

L'essentiel de la biodiversité existe dans des zones habitées par des humains. Nous savons que la conservation ne peut être efficace si les communautés qui vivent sur des terres et qui en dépendent ne sont pas intégrées au processus de conservation. De l’Alaska à la Chine, de la Colombie à la Zambie, travailler avec les communautés est essentiel pour la conservation des écosystèmes les plus sensibles les plus menacés du point de vue biologique.

 

Depuis le lancement du programme TNC en Afrique en 2006, TNC a affuté les armes dont elle a besoin pour promouvoir la conservation sur ce continent de diversité. TNC assure la protection des écosystèmes terrestres, aquatiques et marins qui existent depuis des générations. TNC a pour objectifs de réaliser des résultats durables en matière de conservation, d’autonomiser les communautés locales afin d’améliorer leur qualité de vie et établir un équilibre entre les besoins des communautés et ceux de la nature.

 

Après avoir défini leurs priorités de conservation, TNC est focalisée sur des terres et des eaux sensibles qui s'étendent du Kenya à la Tanzanie, la Zambie, la Namibie, le Mozambique et tout récemment au Gabon. Ils poursuivent l’évaluation des menaces et opportunités ailleurs afin de déterminer comment étendre leurs programmes et partenariats dans le domaine de la conservation. C’est au regard de nos activités au Gabon et de notre intérêt pour le Bassin du Congo que TNC a souhaité intégrer le PFBC. La dite intervention au Gabon est menée en partenariat avec le gouvernement gabonais et son Agence des Parcs Nationaux (ANPN). « Nous travaillons avec le gouvernement gabonais sur le fleuve Ogoué et son bassin qui couvre la majeure partie du pays. Nous avons fourni de nouveaux financements et une expertise technique dans ce pays, en intégrant le fleuve Ogoué dans le Great Rivers Partnership Program (un partenariat secteur privé/TNC). (http://www.greatriverspartnership.org). Ce programme concerne, entre autres, assurer la gestion durable des forêts dans ce bassin. » écrit TNC dans sa lettre d’adhésion au PFBC

 

L’approche de TNC est basée sur le partenariat et les résultats en matière de conservation, ainsi que sa forte capacité à mobiliser et mettre à disposition de nouveaux financements et une expertise technique au profit du Bassin du Congo ; seraient d’une valeur inestimable pour le PFBC. TNC a désigné, Greg Overton, le Directeur des Affaires étrangères, comme personne de contact du PFBC et pour la région Afrique.

 

 

Bienvenue" à notre nouveau partenaire « The Nature Conservancy (TNC) » !

 

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site web de la « The Nature Conservancy (TNC) » 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SYNTHESES DES RAPPORTS D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - CAMEROUN - [Rapports produits en Septembre-Novembre 2019] via les procédures du SNOIE (SYSTEME NORMALISE D’OBSERVATION INDEPENDANTE EXTERNE - SNOIE)

Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), et ses délégations régionales de l’Est et du Centre ont depuis le 10 décembre 2019, sur leur table quatre rapports de dénonciations des cas d’exploitation forestière illégale dans les régions du Centre et de l’Est. Dans ces rapports produits par les OSC membres du Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE), certifié ISO 9001 :2015, plusieurs infractions présumées ont été relevées.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC