Progression rapide du «flux» de viande de brousse dans le bassin du Congo

 

TRAFFIC édite une étude mettant en cause les données actuelles sur le commerce de produits fauniques en Afrique Centrale.


docs/news/Septembre_Octobre2009/Coupdepoint Yaounde-Viandedebrousses.jpg

Cambridge, 16 Octobre 2009 - Les nouvelles techniques d'analyses permettent aujourd'hui de soutenir fortement l'idée d'une chasse périlleuse des produits fauniques dans le Bassin du Congo. Selon TRAFFIC (le réseau) qui a édité cette étude, l'échelle du commerce de viande sauvage communément appelée viande de brousse serait beaucoup plus élevé comparativement aux connaissances actuelles. L'analyse révèle entre autre une progression rapide du «flux» de viande de brousse dans le bassin du Congo entre les années 1990 et 2005. Pour mieux appréhender l'ampleur de la situation, bien vouloir consulter la photo (á droite) présentant une vue des animaux entassés sur l'esplanade du MINFOF au Cameroun lors de l'Opération « Coup de poing » à Yaoundé. Soit 45 animaux vivants, 228 dépouilles, et 42 morceaux divers, le 16 octobre 2009 (Photo © Eva Paule MOUZONG / TRAFFIC).

.

docs/news/Septembre_Octobre2009/Atelier-Kinshasa-18 Sept 2009.jpg

Par ailleurs, cette publication fait suite à l'atelier pour l'élaboration de la stratégie et du plan d'action national sur la viande de brousse tenue à Kinshasa les 23-24 septembre 2009. Cet atelier a connu selon les organisateurs une grande mobilisation à l'échelle nationale, sous régionale et internationale. A l'issue d'intenses échanges, l'atelier a pu formulé "trois axes majeurs sur lesquels la future stratégie et plan d'actions sur la viande de brousse en RDC devrait s'articuler à savoir: (1) l'amélioration de l'efficacité du cadre juridique et institutionnel, (2) l'initiation et la promotion des activités alternatives à la consommation et commercialisation de la viande de brousse et (3) la promotion de la prise de conscience de la problématique de la viande de brousse par l'ensemble des parties prenantes ; les axes de surveillance et de renforcement des capacités ayant été reconnus comme transversaux." Cet atelier a été soutenu par le Ministère fédéral Allemand de la coopération économique et du développement. La photo (ci-dessus)   donne une vue des officiels (de gauche à droite) : M. Dieudonné MBAYO (UICN), M. Albert LIKUNDE (Secrétaire général MECNT), M. Petrus NDONGALA-VIENGELE (MECNT), M. Idi OMARI INDIA (ADGA-ICCN), M. Stéphane RINGUET (TRAFFIC International) lors de la cérémonie d'ouverture le 23 septembre 2009 (Photo © Eva Paule Mouzong/TRAFFIC).

 

docs/fotos/newsletter/100_Elefants.jpg

Plus tôt le 18 septembre 2009, TRAFFIC avait obtenu du financement de la part de la France pour la surveillance du commerce de viandes de brousses en Afrique centrale. Ce financement s'inscrivait dans le cadre d'un agrément signé entre le gouvernement français et l'IUCN pour la gestion durable de la biodiversité. TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvage est un programme conjoint du WWF et de l'UICN. La mission de TRAFFIC est de s'assurer que le commerce des espèces sauvages ne menace pas la conservation de la nature.

 

Pour de plus amples informations, veuillez bien vouloir consulter les liens ci-dessous:

"New analysis sounds alarm over scale of bushmeat trade in Central Africa"

Un atelier pour l'élaboration de la stratégie et du plan d'action national sur la viande de brousse

"French Government supports bushmeat monitoring in Central Africa"

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

cop23.unfccc : La conférence climat de Bonn, tremplin pour de plus hautes ambitions

Dynamique de nouveaux engagements financiers sur l'assurance et les forêts pour intensifier l’action des gouvernements, villes et entreprises...ONU Changements Climatiques Infos, 18 nov. 2017 - Les pays se sont mis d'accord aujourd'hui pour mettre en œuvre les prochaines étapes en vue d’une plus grande ambition en matière d'action climatique avant 2020, à l'issue de la conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui s'est tenue dans la ville allemande de Bonn.

En savoir plus...

La FAO a mis en avant les avancées de la foresterie participative en Afrique centrale réalisées par trois projets financés par le Fonds pour l’Environnement Mondial et les défis qui restent à relever.

En droite ligne avec les engagements internationaux et politiques des Etats d’Afrique centrale en matière de conservation de la biodiversité et de sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations qui dépendent des produits forestiers pour leurs moyens d’existence, quelques pays d’Afrique centrale se sont engagés dans des tests pilotes pour démontrer que la gestion participative peut être une option viable pour conserver la fonction, l’intégrité et la biodiversité des écosystèmes forestiers dans le bassin du Congo.

En savoir plus...

CV4C Newsletter : Surveillance des forêts dans le Bassin du Congo

« Bienvenue au premier numéro de la Newsletter trimestrielle CV4C. Nous avons été très occupés avec la mise au point ce projet et les évaluations des besoins en capacités, ainsi que dans les activités liées à la phase initiale de la formation, le renforcement des capacités et la surveillance des forêts. Cette correspondance vous propose un aperçu des étapes franchies dans le cadre de cet important projet. Veuillez partager ce message avec vos collègues et contacts. »

En savoir plus...

Événement de haut – Niveau - COP 23: Qui paierait pour la préservation des forêts du Bassin du Congo pour sa contribution à l'équilibre du système climatique mondial! - Meeting Room de Brum - BULA ZONE 3 - 14 Novembre 2017 à 18 à 19h30

L’objectif de cette session parallèle de haut niveau qui regroupera les ministres des pays membres de la COMIFAC et des autres pays partis, la CEEAC et les représentants des organisations internationales, est de présenter les efforts des pays en matière de conservation, de gestion durable et sa contribution à la lutte contre les changements climatiques.  

En savoir plus...

Le Bassin du Congo mobilise à la COP 23 autour de son Pavillon

Message du Secrétariat Exécutif de la COMIFACLa COMIFAC vous remercie pour votre visite à son stand (D.03 – Zone Bonn) mais aussi à tous ceux qui ont été présents lors des réunions matinales quotidiennes de la COMIFAC qui ont été organisées à la salle Montréal durant la première semaine de la COP23.  Ce fut un plaisir d'échanger avec vous. 

En savoir plus...

Douala (Cameroun) a accueilli le 24 octobre 2017 la 3e Réunion du Conseil du PFBC

Bien vouloir télécharger le Compte Rendu de la troisième Réunion du Conseil du PFBC, tenue à Douala le 24 octobre 2017 (La version anglaise sera disponible sous peu)

En savoir plus...

Facilitation UE du PFBC: Communiqué Final de la 17e Réunion des Parties (RdP) du PFBC

La 17e RdP du PFBC consolide le renforcement de la gouvernance du PFBC engagé sous la Facilitation européenne, adopte les priorités à moyen terme (2018-2022), à titre pilote un système de priorités annuelles du PFBC… Bien vouloir télécharger le communiqué final y compris les recommandations des streams…

En savoir plus...

10 ans du Fonds d’adaptation - Pionnier de la finance d’adaptation et d’actions concrètes

À qui profite le Fonds d’Adaptation ? Quelle est la part de l’Afrique centrale ? L’analyse des pays bénéficiaires du Fonds d’adaptation présente une récolte assez maigre pour l’Afrique centrale. Il est temps de nous questionner sur les goulots d’étranglement de cette absence accrue de la sous-région dans le cadre de la mobilisation de ces ressources. Il ne se fait pas tard et un sursaut est encore possible à travers le Direct Access !

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030