Progression rapide du «flux» de viande de brousse dans le bassin du Congo

 

TRAFFIC édite une étude mettant en cause les données actuelles sur le commerce de produits fauniques en Afrique Centrale.


docs/news/Septembre_Octobre2009/Coupdepoint Yaounde-Viandedebrousses.jpg

Cambridge, 16 Octobre 2009 - Les nouvelles techniques d'analyses permettent aujourd'hui de soutenir fortement l'idée d'une chasse périlleuse des produits fauniques dans le Bassin du Congo. Selon TRAFFIC (le réseau) qui a édité cette étude, l'échelle du commerce de viande sauvage communément appelée viande de brousse serait beaucoup plus élevé comparativement aux connaissances actuelles. L'analyse révèle entre autre une progression rapide du «flux» de viande de brousse dans le bassin du Congo entre les années 1990 et 2005. Pour mieux appréhender l'ampleur de la situation, bien vouloir consulter la photo (á droite) présentant une vue des animaux entassés sur l'esplanade du MINFOF au Cameroun lors de l'Opération « Coup de poing » à Yaoundé. Soit 45 animaux vivants, 228 dépouilles, et 42 morceaux divers, le 16 octobre 2009 (Photo © Eva Paule MOUZONG / TRAFFIC).

.

docs/news/Septembre_Octobre2009/Atelier-Kinshasa-18 Sept 2009.jpg

Par ailleurs, cette publication fait suite à l'atelier pour l'élaboration de la stratégie et du plan d'action national sur la viande de brousse tenue à Kinshasa les 23-24 septembre 2009. Cet atelier a connu selon les organisateurs une grande mobilisation à l'échelle nationale, sous régionale et internationale. A l'issue d'intenses échanges, l'atelier a pu formulé "trois axes majeurs sur lesquels la future stratégie et plan d'actions sur la viande de brousse en RDC devrait s'articuler à savoir: (1) l'amélioration de l'efficacité du cadre juridique et institutionnel, (2) l'initiation et la promotion des activités alternatives à la consommation et commercialisation de la viande de brousse et (3) la promotion de la prise de conscience de la problématique de la viande de brousse par l'ensemble des parties prenantes ; les axes de surveillance et de renforcement des capacités ayant été reconnus comme transversaux." Cet atelier a été soutenu par le Ministère fédéral Allemand de la coopération économique et du développement. La photo (ci-dessus)   donne une vue des officiels (de gauche à droite) : M. Dieudonné MBAYO (UICN), M. Albert LIKUNDE (Secrétaire général MECNT), M. Petrus NDONGALA-VIENGELE (MECNT), M. Idi OMARI INDIA (ADGA-ICCN), M. Stéphane RINGUET (TRAFFIC International) lors de la cérémonie d'ouverture le 23 septembre 2009 (Photo © Eva Paule Mouzong/TRAFFIC).

 

docs/fotos/newsletter/100_Elefants.jpg

Plus tôt le 18 septembre 2009, TRAFFIC avait obtenu du financement de la part de la France pour la surveillance du commerce de viandes de brousses en Afrique centrale. Ce financement s'inscrivait dans le cadre d'un agrément signé entre le gouvernement français et l'IUCN pour la gestion durable de la biodiversité. TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvage est un programme conjoint du WWF et de l'UICN. La mission de TRAFFIC est de s'assurer que le commerce des espèces sauvages ne menace pas la conservation de la nature.

 

Pour de plus amples informations, veuillez bien vouloir consulter les liens ci-dessous:

"New analysis sounds alarm over scale of bushmeat trade in Central Africa"

Un atelier pour l'élaboration de la stratégie et du plan d'action national sur la viande de brousse

"French Government supports bushmeat monitoring in Central Africa"

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Vers plus de Co-Management, Partenariat Public et Privé en Afrique centrale

Deux articles scientifiques recommandent des partenariats Public et Privé pour améliorer la conservation de la biodiversité des forêts du Bassin du Congo; la gestion des aires protégées et faciliter un soutien financier et technique à long terme…

En savoir plus...

Le collège de la société civile en marche pour la tenue d’une journée spéciale le 18 décembre 2019

Thème: "Les forêts du Bassin du Congo à la croisée des chemins entre Conservation – Gestion et Développement Durable – Changements Climatiques et Investissements en milieu forestier : Rôle de la société civile et attentes des communautés riveraines"

En savoir plus...

Voaafrique-Le Cameroun et le Nigeria préoccupés par la sécurité de leur frontière commune

Les Gouverneurs des régions du Cameroun et États du Nigeria, des responsables administratifs et de sécurité ont discuté de la sécurité sur leur frontière commune pendant deux jours à Yaoundé mi-juillet.

En savoir plus...

CAWHFI NEWS N°004

La phase actuelle du projet CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) mise en œuvre par l’UNESCO, grâce au soutien financier de l’Union européenne s’achèvera en mars en 2020. Un des résultats majeurs attendus à son terme est le lancement du processus d’inscription de nouveaux sites de la sous-région sur la Liste du patrimoine mondial.

En savoir plus...

Les pays de l’Afrique centrale unissent leur voix pour le Sommet de l’action sur le Climat de New York.

Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères composant la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté samedi 7 septembre à Brazzaville une position commune en vue de parler d’une même voix à l’occasion du sommet de l’action sur le climat du 23 septembre en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Bien vouloir télécharger la position commune et le communiqué final de la rencontre…

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019