Progression rapide du «flux» de viande de brousse dans le bassin du Congo

 

TRAFFIC édite une étude mettant en cause les données actuelles sur le commerce de produits fauniques en Afrique Centrale.


docs/news/Septembre_Octobre2009/Coupdepoint Yaounde-Viandedebrousses.jpg

Cambridge, 16 Octobre 2009 - Les nouvelles techniques d'analyses permettent aujourd'hui de soutenir fortement l'idée d'une chasse périlleuse des produits fauniques dans le Bassin du Congo. Selon TRAFFIC (le réseau) qui a édité cette étude, l'échelle du commerce de viande sauvage communément appelée viande de brousse serait beaucoup plus élevé comparativement aux connaissances actuelles. L'analyse révèle entre autre une progression rapide du «flux» de viande de brousse dans le bassin du Congo entre les années 1990 et 2005. Pour mieux appréhender l'ampleur de la situation, bien vouloir consulter la photo (á droite) présentant une vue des animaux entassés sur l'esplanade du MINFOF au Cameroun lors de l'Opération « Coup de poing » à Yaoundé. Soit 45 animaux vivants, 228 dépouilles, et 42 morceaux divers, le 16 octobre 2009 (Photo © Eva Paule MOUZONG / TRAFFIC).

.

docs/news/Septembre_Octobre2009/Atelier-Kinshasa-18 Sept 2009.jpg

Par ailleurs, cette publication fait suite à l'atelier pour l'élaboration de la stratégie et du plan d'action national sur la viande de brousse tenue à Kinshasa les 23-24 septembre 2009. Cet atelier a connu selon les organisateurs une grande mobilisation à l'échelle nationale, sous régionale et internationale. A l'issue d'intenses échanges, l'atelier a pu formulé "trois axes majeurs sur lesquels la future stratégie et plan d'actions sur la viande de brousse en RDC devrait s'articuler à savoir: (1) l'amélioration de l'efficacité du cadre juridique et institutionnel, (2) l'initiation et la promotion des activités alternatives à la consommation et commercialisation de la viande de brousse et (3) la promotion de la prise de conscience de la problématique de la viande de brousse par l'ensemble des parties prenantes ; les axes de surveillance et de renforcement des capacités ayant été reconnus comme transversaux." Cet atelier a été soutenu par le Ministère fédéral Allemand de la coopération économique et du développement. La photo (ci-dessus)   donne une vue des officiels (de gauche à droite) : M. Dieudonné MBAYO (UICN), M. Albert LIKUNDE (Secrétaire général MECNT), M. Petrus NDONGALA-VIENGELE (MECNT), M. Idi OMARI INDIA (ADGA-ICCN), M. Stéphane RINGUET (TRAFFIC International) lors de la cérémonie d'ouverture le 23 septembre 2009 (Photo © Eva Paule Mouzong/TRAFFIC).

 

docs/fotos/newsletter/100_Elefants.jpg

Plus tôt le 18 septembre 2009, TRAFFIC avait obtenu du financement de la part de la France pour la surveillance du commerce de viandes de brousses en Afrique centrale. Ce financement s'inscrivait dans le cadre d'un agrément signé entre le gouvernement français et l'IUCN pour la gestion durable de la biodiversité. TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvage est un programme conjoint du WWF et de l'UICN. La mission de TRAFFIC est de s'assurer que le commerce des espèces sauvages ne menace pas la conservation de la nature.

 

Pour de plus amples informations, veuillez bien vouloir consulter les liens ci-dessous:

"New analysis sounds alarm over scale of bushmeat trade in Central Africa"

Un atelier pour l'élaboration de la stratégie et du plan d'action national sur la viande de brousse

"French Government supports bushmeat monitoring in Central Africa"

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

COMMUNIQUE FINAL : atelier sous régional de préparation des échéances futures sous la CCNUCC.

Du 28 au 30 Août 2017 à l’Hôtel la concorde de Brazzaville en République du Congo, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) a organisé, avec l’appui technique et financier du Fonds pour l’environnement Mondial et la Banque Mondiale à travers le Projet Régional REDD+, du Projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC, de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) et du Gouvernement Congolais, un atelier sous régional de renforcement des capacités et de préparation des échéances futures sous la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

Projet de programme officiel :17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017 Douala, Cameroun, Hôtel Sawa

Bien vouloir télécharger le Projet de programme officiel de la 17ième Réunion des Parties au Partenariat des Forêts du Bassin du Congo, du 24-27 octobre 2017,  Douala, Cameroun Hôtel Sawa....

 

En savoir plus...

environews-rdc-Conservation : Les marchés domestiques de l’ivoire disparaissent de plus en plus en Afrique centrale

Une étude complète sur le commerce illégal d’ivoire dans cinq pays d’Afrique centrale vient d’être publiée, après près de 20 ans d’enquêtes sur terrain. Réalisé par TRAFFIC, ce rapport dont Environews RDC s’est procuré une copie, présente les résultats des investigations sur les marchés d’ivoire dans les principales villes de cinq pays d’Afrique centrale ( Cameroun, République démocratique du Congo, Congo, République centrafricaine et le Gabon), en 2007, 2009 et 2014 et 2015.

En savoir plus...

Le CBPE en est à sa quatrième session!

La région de l’Adamaoua – château d’eau du Cameroun a été le lieu de la rencontre binationale Cameroun-Tchad  relative à la création et la gestion concertée du Complexe transfrontalier des aires protégées Bouba Ndjidda – Sena Oura (BSB Yamoussa). Cette rencontre organisée par les services de conservation du Complexe BSB Yamoussa a permis au Comité de faire un bilan d’un quinquennat de mise en œuvre de l’Accord binational.

En savoir plus...

L’histoire retiendra ! N’Gaoundéré abrite la toute première session du CTPE

Organisée par le WWF à travers le Programme PCBAC-SEAC avec l’appui technique de la GIZ (Projet d’appui au Complexe BSB Yamoussa) et de l’UICN, la toute première session du Comité Tripartite de Planification et d’Exécution (CTPE) de l’Accord Tripartite (AT) LAB de N’Djamena concernant le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad, s’inscrit dans la dynamique de l’opérationnalisation dudit Accord signé par les parties en 2013.

En savoir plus...

Eco-sécurité, conflit homme/faune et utilisation des terres au cœur des débats : Tous les chemins mènent à N’Djamena !

Les  Ministres chargés de la Protection de la Faune, des questions de Défense et de Sécurité, de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Administration du Territoire, des Etats membres de la Communauté  Economique  des  Etats  de  l’Afrique  Centrale (CEEAC) se sont retrouvés à N’Djamena pour donner des orientations politico- juridico-diplomatiques et socio-économiques aux questions relatives à l’éco-sécurité, conflit homme/faune et autres conflits liés à l’utilisation des terres en Afrique centrale.

En savoir plus...

Agripo : Publication du livre "Les vergers écologiques, un modèle d’agriculture climato-intelligente responsable et exemplaire "

Les données présentées dans ce livre mettent l’accent sur la nécessité d’une gestion raisonnée des territoires en favorisant les systèmes agricoles durables. Le livre peut être utilisé par les acteurs de développement, les planificateurs et tous ceux qui sont intéressés par les enjeux du développement durable en milieu rural, afin d’impulser la performance des démarches d’accompagnement des communautés et d’identifier les bonnes pratiques.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030