TRIDOM: Le projet de classement de la biosphère transfrontalière de la TRIDOM en bonne voie !

 

Pour plus d’information sur les résultats de cette étude de faisabilité et de l’atelier de validation, les différents rapports peuvent consulter en cliquant sur  les liens ci-après:

application/pdf TRIDOM-Rapport-Etude de faisabilite RBT Tridom 5 - FV.pdf (9.5 Mo)

application/pdf TRIDOM-Rapport-final-atelier-validation-EF_RBTTridom.pdf (389.0 Ko

 

Après la signature de l’accord de coopération intergouvernementale entre le Cameroun, le Congo et le Gabon en 2005, au sujet de la création du complexe transfrontalier tri nationale Dja-Odzala-Minkébé (TRIDOM), d’une superficie d’environ 150.000 km², soit 7,5 % du Bassin du Congo. Face aux nombreuses menaces dont fait face ce complexe, l’UNESCO a entrepris de soutenir cette action de coopération en engageant une étude de faisabilité l’établissement d’une réserve de biosphère transfrontière dans la TRIDOM.

 

C’est pour marquer un pas vers l’avant dans ce processus, qu’un atelier d'analyse et de validation des résultats de l’étude de faisabilité à été organisé à Yaoundé le 12 et 13 Décembre 2013.

 

Cette rencontre a connu la participation d’environ 20 personnes venant des Organisations sous-régionales ( COMIFAC), des Agences du Système des Nations Unies ( UNESCO, UNOPS), des représentants des administrations en charge de la gestion des aires protégées des trois pays faisant partie de la TRIDOM (Cameroun, Congo et Gabon) , des Conservateurs de la Dja et de l’ Odzala, des trois réserves de biosphère existantes dans le TRIDOM, des Représentants des projets régionaux: projet UNOPS/TRIDOM, des Organisations Non Gouvernementales nationales et internationales : ICA, WWF, UICN et des Représentants des communautés locales.

 

Pendant deux jours, ces participants ont suivi avec beaucoup d’intérêts, les présentations portant sur :

 

♦ les objectifs de l’atelier,

♦ les résultats de l’étude de faisabilité en vue de l’établissement d’une RBT dans l’espace TRIDOM,

♦ les réserves de biosphère et la question du zonage.

 

Et des échanges fructueux qui en sont suivies, leur a permis de formuler des recommandations fortes à l’endroit des différents organes en terme de :

 

1.  Au consultant

♦ Qu'une check-list des critères soient établit afin que puissent être ressorti clairement les critères satisfaisants et ceux qui ne le sont pas,

♦ De considérer le patrimoine culturel comme Valeur Ajoutée de la RBT TRIDOM.

 

2.  Au Gouvernement gabonais

Clarifier la situation de la Réserve de biosphère d'Ipassa Makokou.

 

3. Sur la question du zonage

 

 

3.1. Au Projet UNOPS TRIDOM et UNESCO:

 

♦ Impliquer davantage toutes les parties prenantes notamment les sectorielles, le secteur privé, les communautés locales…, afin qu'un « partenariat gagnant-gagnant » puisse véritablement s'établir ;

♦ Poursuivre les actions engagées sur le plan du zonage (affectation des terres) en s'inspirant de l'exemple du zonage effectué pour le cas de la réserve de biosphère de la Pendjari au Bénin ;

♦ Poursuive les actions engagées au niveau de la connectivité des différents segments.

 

3.2. Aux Etats membres

 

♦ Inscrire dans l’agenda des équipes multidisciplinaires des segments nationaux, le projet de création d’une RBT TRIDOM ;

♦ Considérer l’ensemble des AP de la TRIDOM comme étant des noyaux centraux de la future RBT TRIDOM, en tenant compte des critères de Séville sur les zones tampons et les zones de transition ;

♦ Envisager dans le cadre des négociations, avec les concessionnaires et les communautés locales, que les clairières et les corridors clés soient considérés comme zone tampon ;

♦ Prendre en compte les critères de Séville dans la réalisation/révision des plans d’aménagement pour les réserves de biosphère et les plans de développement locaux.

 

3.3.  A L’UNESCO

 

Poursuivre les actions de plaidoyer auprès des Etats membres pour l'établissement d'une réserve de biosphère transfrontalière dans l’espace TRIDOM

 

4. Plaidoyer pour une meilleure information et sensibilisation sur l'établissement de la RBT

 

4.1. A L'UNESCO

Renforcer les capacités des Comités nationaux MAB dans les actions de plaidoyer envers les décideurs politiques et les autorités en charge des sectoriels. Les Comités nationaux MAB devraient pour cela être fonctionnels.

 

Avant de mettre un terme à cet atelier, une feuille de route intégrant les éléments ayant fait l’objet de discutions et devant concourir à l’établissement de la biosphère transfrontière dans l’espace TRIDOM, a été adopté les participants. Cette feuille de route retrace les actions à mener avec les délais d’exécution ainsi que les responsables.

 

Les discours qui ont clôturé cette rencontre étaient épris d’une détermination des parties prenantes à voir ce processus conduire à des résultats probants.

 

Pour plus d’information sur les résultats de cette étude de faisabilité et de l’atelier de validation, les différents rapports peuvent consulter en cliquant sur  les liens ci-après:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CAWHFI (Central African World Heritage Forest Initiative) NEWS N°003

Comme vous le lirez ou découvrirez dans cette lettre d’information, l’UNESCO a organisé, en décembre 2018, un atelier pour le lancement de « Patrimonito au Cameroun : le tourisme durable dans la Réserve de Faune du Dja » pour les jeunes et les enfants des écoles dans la localité riveraine du site, dont les détails sont ci-dessous. Ce lancement fut un succès et nous espérons renouveler l’expérience, qui est une première dans la région, dans le courant de l’année…

En savoir plus...

unenvironmen-La Chine accueillera la Journée mondiale de l'environnement 2019 qui aura pour thème la pollution de l'air

Chaque année, environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique. La Journée mondiale de l'environnement 2019 exhortera les gouvernements, l'industrie, les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans les villes et les régions du monde.

En savoir plus...

Forêt : En RDC, l’exploitation du bois d’Afrormosia prend des allures inquiétantes

Très prisé dans l’industrie du bois d’œuvre, Afrormosia de son scientifique (Pericopsis elata) attire l’attention des scientifiques au regard de menaces de disparition auxquelles cette espèces est actuellement confrontée en République démocratique du Congo.  Cette espèce qui a déjà disparu dans plusieurs pays du bassin du Congo risque de disparaître également en RDC à cause d’une demande de plus en plus croissante sur le marché national et international.

En savoir plus...

Environews-Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

En savoir plus...

14e session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF-14) : l’Afrique Centrale se prépare

Douala- Cameroun –29 et 30 avril 2019. La réunion sous-régionale préparatoire des pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à la 14ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF) s’est tenue à l’Hôtel la Falaise Akwa, en vue de formuler une position commune consensuelle sous régionale sur les thématiques inscrites à l’ordre du jour de la session du FNUF prévue du 6 au 10 mai 2018 au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus...

Les Populations Autochtones se mobilisent pour une gestion durable des forêts d’Afrique Centrale

Brazzaville- République du Congo- 23 au 24 avril 2019. Il s’est tenu dans la salle de conférence du Ministère de l’Économie Forestière, l’atelier de lancement du plan opérationnel du cadre stratégique du REPALEAC pour le développement des populations autochtones et communautés locales de la République du Congo.

En savoir plus...

Gestion des aires protégées en Guinée Equatoriale : de nouvelles compétences disponibles

Altos de Nsork, République de Guinée Equatoriale, 15-17 avril 2019- Un atelier de formation pour renforcer les compétences des conservateurs et administrateurs sur la gestion des aires protégées à travers l’utilisation de l’outil d’évaluation de l’efficacité de gestion des aires protégées et d’aide à la décision, dénommé IMET (Integrated Management Effectiveness Tool) a été organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l'appui technique et financier du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (CCR-CE).

En savoir plus...

République de Guinée Equatoriale: les acteurs du groupe national mieux outillés pour la collecte des données des indicateurs COMIFAC

Malabo, Guinée Equatoriale,10 au 12 Avril 2019 : l’atelier national de formation des acteurs du groupe national et de lancement de la campagne de collecte des données des indicateurs COMIFAC dont les principaux objectifs étaient de renforcer les capacités du groupe national sur le processus harmonisé et l’utilisation des outils de collecte et d’encodage des données des indicateurs COMIFAC d’une part...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019