UE - Afrique centrale: Un appui de l'UE pour préserver la biodiversité et renforcer la gestion des écosystèmes forestiers

 

 

Bien vouloir télécharger le communiqué de l'UE ci-dessous:

Communiqué de presse de l'UE

 

 

Le volet Cameroun du "Programme d’Appui à la Préservation de la biodiversité et aux Ecosystèmes Fragiles (ECOFAC)" a été officiellement lancé le 25 octobre 2017 à Douala en marge de la 17ième Réunion des Parties du PFBC En plus de 25 ans, à travers les programmes ECOFAC, l’Union européenne appuie les efforts de l'Afrique centrale en matière de préservation de leur biodiversité exceptionnelle et de gestion de leurs écosystèmes forestiers. Ainsi, depuis 1992, l’UE a investi plus de 90 milliards de Francs CFA (138 millions d'euro) dans la région à travers les 5 premières phases de ce programme phare.

 

La 6e phase de ce Programme (ECOFAC VI) a été signée, pour un montant de 40,5 milliards FCFA (61,5 millions d'euro), dont 10 milliards FCFA (15,5 millions d'euro) alloués à des activités au Cameroun ou bien régionales mais gérées depuis le Cameroun. Pour lancer ce volet, l’Union européenne a organisé une cérémonie de lancement le mercredi 25 octobre à l’Hôtel Sawa de Douala, en marge de la 17ème réunion des parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Cet événement, co-présidé par la CEEAC (Mme la Secrétaire générale adjointe Marie Chantal Mfoula), la COMIFAC (M. le Secrétaire exécutif Raymond Ndomba Ngoye), le Secrétaire Général du Ministère de la Forêt et la Faune du Cameroun (M. Joseph Nyongwen) et l'Union européenne (Mme Chantal Marijnissen, représentante de l'UE à la 17ème réunion des parties du PFBC); a réuni les partenaires techniques et financiers du secteur de la forêt et de la conservation, ainsi que les principales organisations qui participent à la mise en œuvre de cette nouvelle phase d'ECOFAC au Cameroun.

 

En raison des réelles menaces qui pèsent sur la biodiversité, y compris le risque d’extinction de l’éléphant de forêt d’ici 10 ans en Afrique centrale, l’essentiel de l’appui de l’Union européenne se concentre sur les aires protégées. Au Cameroun, il s’agit de la réserve de faune du Dja, inscrit par l’UNESCO sur la liste du Patrimoine Mondial, et pour la 1ère fois du Parc National du Faro, situé dans la région septentrionale du pays. A travers ses partenaires AWF et ZSL, l’UE appuiera notamment le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) dans sa lutte contre le braconnage et le commerce illicite d’ivoire. Pour ces deux parcs, le financement de l'UE porte sur une enveloppe totale supérieure à 5 milliards de francs CFA (8 millions d'euro).

 

L’Union européenne appuiera également l’Observatoire des Forêts d‘Afrique Centrale (OFAC), organe de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC), dont la publication phare est « l’Etat des forêts », ouvrage de référence du secteur. Ce soutien d'une valeur de plus de 2 milliards de francs CFA (3,5 millions d'euro) sera coordonné par le CIFOR. L'appui européen à l’OFAC permettra à la sous-région de disposer des outils essentiels de pilotage et de diffusion des connaissances pour une gestion durable des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo. L’enjeu est considérable puisque, non seulement ces forêts jouent un rôle majeur dans la lutte contre le changement climatique, en stockant 25% du carbone des forêts tropicales du monde, mais elles abritent aussi 30 millions d’habitants et fournissent des moyens de subsistance à plus de 75 millions de personnes.

 

Finalement, la formation des cadres supérieurs de la sous-région via les bourses dans le cadre du RIFFEAC (Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale de l’Afrique Centrale) et le soutien aux écoles régionales, feront l'objet d'une subvention de 2.2 milliards de francs CFA (4 millions d'euros) gérée depuis Yaoundé par la GiZ.  Cette subvention permettra aux écoles régionales -dont l'ERAIFT (l’Ecole Régionale Post-universitaire d’Aménagement et de Gestion intégrés des Forêts et Territoires tropicaux, basée en RDC) et l'Ecole de Faune de Garoua (basée au Cameroun)- de proposer des formations du niveau master dans la gestion des aires protégées, aménagement forestier et aménagement des territoires et forêts tropicaux à des jeunes de la région d'Afrique centrale.

 

 

En savoir plus....

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le communiqué de presse ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Rapport annuel 2017 de la Fondation pour le Trinational de la Sangha-FTNS

Du 1er janvier au 31 décembre 2017, le bilan risque d’être long à dresser, tellement les actions menées sont nombreuses et variées ! Que retenir donc parmi la multitude de projets mis en œuvre dans le complexe transfrontalier du TNS ?

En savoir plus...

Radiookapi-Haut-Uele : la délégation chargée d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens à Dungu

La délégation déployée lundi 23 juillet dans le territoire de Dungu pour le lancement de l’opération d’identification des Mbororo est dépourvue des moyens et éprouve d’énormes difficultés pour remplir sa mission.

En savoir plus...

Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux, Belgique devient le 108e membre du PFBC

C’est avec beaucoup de plaisir que la Facilitation du Royaume de Belgique du PFBC et l'ensemble des partenaires du PFBC accueillent chaleureusement l’adhésion de Gembloux Agro-Bio Tech de l'Université de Liège – Gembloux qui s’engage à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC.

En savoir plus...

REDD+ au Cameroun : 850 millions de Fcfa pour cinq projets développés au sein des Communes/Groupements de communes par Le PNDP

Dans le cadre de l’implémentation du processus REDD+ et de la lutte contre les changements climatiques au Cameroun, le Programme National de Développement Participatif (PNDP) participe comme acteur majeur, au niveau national avec la mise en œuvre des projets pilotes REDD+ et accompagne le gouvernement à travers le Secrétariat Technique REDD+ à la réalisation des études et réflexions, à l’élaboration des outils et documents de stratégie pour l’implémentation du processus REDD+ au Cameroun.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier national de lancement de la Composante CAMEROUN du projet régional CBSP-Partenariats pour la conservation de la biodiversité : financement durable des systèmes d’aires protégées dans le Bassin du Congo-PIMS 3447

L’atelier national de lancement de la composante Cameroun du Projet Régional s’est tenu le 5 juillet 2018 à l’Hôtel Djeuga Palace à Yaoundé. Au terme des présentations et des échanges, les participants ont formulé les recommandations suivantes :A l’endroit du PNUD: Prendre le « lead » en vue de coordonner le plaidoyer en vue de la signature et la mise en place de l’agence de gestion des aires protégées...A l’endroit du MINFOF: Relancer le projet de création de l’agence de gestion des aires protégées...

En savoir plus...

18ème Réunion des Parties du PFBC : Note d’information et Projet de programme officiel

La 18ème Réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) aura lieu les 27 et 28 novembre 2018 à Bruxelles en Belgique. Le programme de la réunion s’articule autour de : La réunion des collèges du PFBC – 27 novembre de 9h00 à 12h00 ; Un segment technique de la RdP 18 du PFBC ; une cérémonie de bienvenue des participants…

En savoir plus...

Fern-Des forêts à l'UE : Vlog tournée européenne des représentants de la société civile de pays tropicaux forestiers en Europe

Des représentants de la société civile du Ghana, Libéria, Cameroun, Congo et Vietnam ont fait le voyage jusqu'en Europe pour relater leurs expériences, succès, défis et leçons tirées de FLEGT et des Accords de Partenariat Volontaire (APV) afin de lutter contre le commerce de bois illégal.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel JUIN 2018

Je suis heureux de vous annoncer le lancement officiel de la phase de démarrage du Programme de Gestion de la Faune Sauvage (Sustainable Wildlife Management ou SWiM) en République du Congo, lequel est financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par un consortium incluant la FAO, le CIRAD, le CIFOR et la WCS. Ce projet prévoit de développer un modèle reproductible de gestion communautaire durable de la chasse dans des concessions forestières.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018