UE - Afrique centrale: Un appui de l'UE pour préserver la biodiversité et renforcer la gestion des écosystèmes forestiers

 

 

Bien vouloir télécharger le communiqué de l'UE ci-dessous:

Communiqué de presse de l'UE

 

 

Le volet Cameroun du "Programme d’Appui à la Préservation de la biodiversité et aux Ecosystèmes Fragiles (ECOFAC)" a été officiellement lancé le 25 octobre 2017 à Douala en marge de la 17ième Réunion des Parties du PFBC En plus de 25 ans, à travers les programmes ECOFAC, l’Union européenne appuie les efforts de l'Afrique centrale en matière de préservation de leur biodiversité exceptionnelle et de gestion de leurs écosystèmes forestiers. Ainsi, depuis 1992, l’UE a investi plus de 90 milliards de Francs CFA (138 millions d'euro) dans la région à travers les 5 premières phases de ce programme phare.

 

La 6e phase de ce Programme (ECOFAC VI) a été signée, pour un montant de 40,5 milliards FCFA (61,5 millions d'euro), dont 10 milliards FCFA (15,5 millions d'euro) alloués à des activités au Cameroun ou bien régionales mais gérées depuis le Cameroun. Pour lancer ce volet, l’Union européenne a organisé une cérémonie de lancement le mercredi 25 octobre à l’Hôtel Sawa de Douala, en marge de la 17ème réunion des parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Cet événement, co-présidé par la CEEAC (Mme la Secrétaire générale adjointe Marie Chantal Mfoula), la COMIFAC (M. le Secrétaire exécutif Raymond Ndomba Ngoye), le Secrétaire Général du Ministère de la Forêt et la Faune du Cameroun (M. Joseph Nyongwen) et l'Union européenne (Mme Chantal Marijnissen, représentante de l'UE à la 17ème réunion des parties du PFBC); a réuni les partenaires techniques et financiers du secteur de la forêt et de la conservation, ainsi que les principales organisations qui participent à la mise en œuvre de cette nouvelle phase d'ECOFAC au Cameroun.

 

En raison des réelles menaces qui pèsent sur la biodiversité, y compris le risque d’extinction de l’éléphant de forêt d’ici 10 ans en Afrique centrale, l’essentiel de l’appui de l’Union européenne se concentre sur les aires protégées. Au Cameroun, il s’agit de la réserve de faune du Dja, inscrit par l’UNESCO sur la liste du Patrimoine Mondial, et pour la 1ère fois du Parc National du Faro, situé dans la région septentrionale du pays. A travers ses partenaires AWF et ZSL, l’UE appuiera notamment le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) dans sa lutte contre le braconnage et le commerce illicite d’ivoire. Pour ces deux parcs, le financement de l'UE porte sur une enveloppe totale supérieure à 5 milliards de francs CFA (8 millions d'euro).

 

L’Union européenne appuiera également l’Observatoire des Forêts d‘Afrique Centrale (OFAC), organe de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC), dont la publication phare est « l’Etat des forêts », ouvrage de référence du secteur. Ce soutien d'une valeur de plus de 2 milliards de francs CFA (3,5 millions d'euro) sera coordonné par le CIFOR. L'appui européen à l’OFAC permettra à la sous-région de disposer des outils essentiels de pilotage et de diffusion des connaissances pour une gestion durable des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo. L’enjeu est considérable puisque, non seulement ces forêts jouent un rôle majeur dans la lutte contre le changement climatique, en stockant 25% du carbone des forêts tropicales du monde, mais elles abritent aussi 30 millions d’habitants et fournissent des moyens de subsistance à plus de 75 millions de personnes.

 

Finalement, la formation des cadres supérieurs de la sous-région via les bourses dans le cadre du RIFFEAC (Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale de l’Afrique Centrale) et le soutien aux écoles régionales, feront l'objet d'une subvention de 2.2 milliards de francs CFA (4 millions d'euros) gérée depuis Yaoundé par la GiZ.  Cette subvention permettra aux écoles régionales -dont l'ERAIFT (l’Ecole Régionale Post-universitaire d’Aménagement et de Gestion intégrés des Forêts et Territoires tropicaux, basée en RDC) et l'Ecole de Faune de Garoua (basée au Cameroun)- de proposer des formations du niveau master dans la gestion des aires protégées, aménagement forestier et aménagement des territoires et forêts tropicaux à des jeunes de la région d'Afrique centrale.

 

 

En savoir plus....

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le communiqué de presse ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Projet APA GIZ COMIFAC : Formation sur la Gestion du Centre d’Echanges sur le mécanisme APA au Cameroun

22 Chefs de Services en charge d’information environnementale des Délégations Régionales du MINEPDED ont été formés sur les techniques de collecte et de publication sur le Centre d’Echange APA au Cameroun.

En savoir plus...

Projet GIZ APA-COMIFAC : Les premiers accords d’accès aux ressources génétiques d’APA au Cameroun évalués

Les premières expériences des Conditions Convenues d’un Commun Accord (CCCA) sur l’accès aux ressources génétiques et au partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des plantes Echinops giganteus et Mondia whitei ont été évalués.  Il est ressorti que d’une manière générale, que les clauses des accords entre les parties signataires dans les deux CCCA sont bien respectées.

 

En savoir plus...

Le Projet GIZ COMIFAC appuie les réseaux de la CEFDHAC dans l’élaboration de leurs stratégies !

Pour une participation multi-acteurs efficace aux prises de décision. Deux documents de stratégie des réseaux de la CEFDHAC ont été élaborés et validés à travers un processus participatif et inclusif au sein de chaque réseau concerné grâce aux différents appuis du Projet régional GIZ COMIFAC.

En savoir plus...

Les chercheurs et les juristes se mettent à l’école de l’APA

Pour une meilleure implication effective de toutes les parties prenantes au mécanisme d’Accès et de Partage des Avantages (APA) du Protocole de Nagoya. 13 chercheurs et 15 juristes des pays de l’espace COMIFAC ont été sensibilisés et formés sur le Protocole de Nagoya et la Convention sur la biodiversité Biologique. Des cahiers de charges ont été élaborés par ces acteurs en vue de leur participation à la mise en place des processus nationaux dans leurs pays respectifs.

En savoir plus...

La sonnette d’alarme est tirée !

Mme la Secrétaire Adjointe du MEP, représentant le Ministre de l’Elevage et des Pêches (MEP), a ouvert l’atelier de restitution des résultats de l’évaluation de la mise en œuvre du plan d’aménagement (PA) du PNSO. La Mission d’évaluation confiée au Dr Dolmia Malachie (consultant), avait pour objectif global d’évaluer la mise en œuvre du PA du parc suscité dans ses aspects techniques et financiers pour la période allant de 2010 à 2016, afin de proposer des mesures correctives transitoires et de formuler des orientations à soumettre à l’appréciation des parties prenantes pour leur prise en compte lors de sa révision.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo mobilise au cœur de la COP 23 à Bonn…

Bonn (Allemagne) -14 novembre 2017 – s’est tenu dans la salle de Réunion Brum -  BULA ZONE 3,  un événement parallèle de haut niveau organisé par la COMIFAC. La session a été rehaussée par la participation de plusieurs ministres des pays membres de la COMIFAC et des autres pays partis, la CEEAC et les représentants des organisations internationales.  

En savoir plus...

Note additionelle: Formation accréditée Lead Auditeur FSC en GF et CoC- Rainforest Alliance

Suite à de nombreux questionnements au sujet de la dite formation, Rainforest Alliance souhaite apporter clarifications sur les points suivants : ASI ayant renforcé ses procédures de qualification d’auditeurs FSC, toute personne ayant suivi précédemment une formation d’auditeur FSC FM-CoC mais SANS s’être qualifiée lors du FSC TRANSITION EXAM de Juillet 2017, se voit perdre son statut d’auditeur...

En savoir plus...

Résumé Evénement parallèle du REPALEAC à la 17è RdP à la PFBC: Comment renforcer la coordination régionale et l’efficacité des appuis aux Peuples Autochtones et Communautés locales

Le Réseau des Peuples Autochtones et Communautés Locales pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale (REPALEAC), réseau membre de la CEFDHAC, a organisé un évènement parallèle à la 17ième RdP du CBFP le mercredi 25 octobre, auquel ont participé plus de 80 personnes de tous horizons, autour du thème de la participation des Peuples Autochtones et Communautés Locales (PACL) dans la gestion durable des forêts d’Afrique Centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

FVC : Intégration du genre
UICN : Rapport annuel 2016
Infosylva 09/2017
UE Forest Watch Avril 2017
L'AIF et l'Agenda 2030