Projet UICN-FFBC : quel bilan après un an de mise en œuvre?

 

Bien vouloir télécharger en PDF l'article complet: Projet UICN-FFBC : quel bilan après un an de mise en œuvre?

 

Financé par le Fond Forestier du Bassin du Congo (FFBC)  à travers la Banque Africaine de Développement (BAD) et mis en œuvre par l’UICN, le projet « Appui à la Participation Multi-acteurs au Processus REDD au Cameroun, au Congo, au Gabon et en RCA » a pour but de favoriser l’émergence d’un cadre institutionnel participatif et équitable, contribuant efficacement à l’amélioration des conditions de vie des populations et à la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts.

 

Ce projet à caractère sous régional est déployé dans quatre pays du bassin du Congo (Cameroun, Congo, Gabon et RCA) en général, et particulièrement dans deux sites forestiers à caractère transfrontaliers à savoir : la TNS (Tri-National de la Sangha) regroupant le Cameroun, le Congo et la RCA et le TRIDOM (Tri-National Dja-Odzala-Minkébé) regroupant le Cameroun, le Congo et le Gabon.

 

Le regard rétrospectif sur les actions de ce projet depuis sa mise en œuvre en 2012, présente un bilan assez élogieux dont les principales réalisations sont :

 

  • Appui au Réseau de Foresterie communautaire pour l’élaboration d’une proposition pour la prise en compte des aspects REDD+ sur les dispositions relatives à la foresterie communautaire, dans le cadre de la révision de la loi forestière du Cameroun
  • Réalisation de trois études sur les mécanismes de partage des revenus issus de l’exploitation forestières réalisées pour le Cameroun, la RCA, le Congo. il ressort que le modèle de « Gestion des Redevances Forestières au Cameroun » est proposé pour être adapté en vue de la construction du mécanisme de partage des bénéfices de la REDD+,
  • Confection des dépliants sur la REDD+ et le Changement Climatique ont été produit en 4500 exemplaires en trois langues (français, sangho et lingala) puis distribué à au moins 3000 personnes.
  • Au moins 2135 personnes dont 1437 femmes et 1647 populations autochtones, sont formées et sensibilisées sur le processus REDD+ au Cameroun, Congo et RCA
  • Elaboration de trois documents de stratégie d’implication des femmes et des peuples autochtones au processus REDD vers une stratégie sous – régionale genre sur la REDD pour le Cameroun, le Congo et la RCA ,
  • Construction des synergies avec les autres initiatives REDD+ de la sous région, notamment celles sous l’égide de la COMIFAC. Cette synergie agissante renforce les impacts des initiatives au processus REDD+ et autres processus de gestion durable des ressources forestières,
  • Elaboration et validation par le MINEPDED du document technique devant aider le Cameroun dans l’élaboration de la stratégie nationale REDD + intitulé « Comment aborder la REDD+ au Cameroun »,
  • Appui aux réseaux de la CEFDHAC (REPALEAC, REFADD, REJEFAC) dans leurs actions de plaidoyer pour la prise en compte des populations vulnérables dans le processus REDD+,
  • Appui au groupe de travail climat de la COMIFAC, pour sa participation aux négociations de la 18 ème Conférence des Parties (COP 18) de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) tenue à Doha au Qatar.
  • Appui aux organisations de la société civile pour une meilleure participation dans le processus REDD+ dans leur pays respectif,
  • Développement d’une approche de suivi des facteurs de déforestation et de dégradation des forêts dans les aires protégées TNS et TRIDOM.

 

Ce bilan encourageant après une année de mise en œuvre laisse entrevois un avenir clair et plein de bonnes actions pour ce qui de favoriser l’émergence d’un cadre institutionnel participatif et équitable contribuant efficacement à l’amélioration des conditions de vie des populations et à la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts.

 

Bien vouloir télécharger l'article complet ci-dessous et pour de plus amples informations, bien vouloir contacter

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

ATIBT Flash du 20/05/2020

A lire: Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) ; RIFFEAC - Une précieuse opportunité des formations forestière et environnementale dans le Bassin du Congo ;  FAO - Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 – FRA 2020 ; Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC ; Timber Procurement Assessment Committee -TPAC- évalue PEFC…

En savoir plus...

22 Mai 2020 Journée internationale de la diversité biologique

Le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2020 est "Nos solutions sont dans la nature". Le thème de la journée montre que la biodiversité reste la réponse à un certain nombre de défis du développement durable auxquels nous sommes tous confrontés. Des solutions basées sur la nature au climat, en passant par la sécurité alimentaire et de l'eau, et les moyens de subsistance durables, la biodiversité reste la base d'un avenir durable.

En savoir plus...

Visionnez notre nouvelle vidéo -UICN

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, cette nouvelle vidéo PPI, propose d’illustrer cette question de la conservation de la biodiversité et des liens avec le développement économique local. Elle montre deux témoignages, celui d’Alexis Kaboré (NATUDEV) qui développe des filières durables de miel et de beurre de karité dans le complexe du PONASI au Burkina Faso et celui de Caleb Ofori (Herp Ghana) qui met en place un projet d’écotourisme national dans les montagnes de l’est du Ghana.

En savoir plus...

COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les entreprises du secteur alimentaire - FAO

L’objet de ces orientations est de présenter ces mesures supplémentaires qui visent à préserver l’intégrité de la chaîne alimentaire et à garantir que les consommateurs ont accès à des denrées alimentaires qui répondent à leurs besoins et ne présentent pas de danger pour la santé.

En savoir plus...

Effets de la covid-19 sur les systèmes alimentaires halieutiques et aquacoles - FAO

La présente synthèse passe en revue les défis à relever actuellement et contient des propositions de mesures visant à protéger les secteurs de la pêche et de l’aquaculture et les plus vulnérables, à maintenir les activités et à soutenir la chaîne d’approvisionnement.

En savoir plus...

UNESCO: Fonds d'intervention d'urgence (RRF) - Parc national des Virunga en RDC

Suite aux événements tragiques au Parc national des Virunga en RDC qui est un site du patrimoine mondial et dans le cadre du projet UNESCO de Rapid Response Facility, une subvention d'urgence d’un montant de 40 000 $ a été octroyée au Parc national des Virunga en RDC.

En savoir plus...

Étude sur l'interaction entre la sécurité et la conservation des espèces sauvages en Afrique subsaharienne – Europa

Cette étude rassemble des informations solides tirées de plus de 20 sites marins et terrestres en Afrique subsaharienne et met en lumière la nature et l'étendue des liens entre la sécurité, y compris la sécurité socio-économique, et la vie sauvage (protection des espèces et des écosystèmes, interactions entre l'homme et la nature, et trafic).

En savoir plus...

Le FVC est le plus grand fonds mondial consacré à la lutte contre le changement climatique.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le plus grand fonds dédié au monde qui aide les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à renforcer leur capacité à répondre au changement climatique. Il a été mis en place par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020