UICN : Rapport annuel 2016

 

Bien vouloir télécharger le Rapport annuel 2016 de l'UICN  ci-dessous:

rapport_annuel_uicn_2016_final(opt).pdf (3.7 Mo)

 

 

C’est avec plaisir que nous vous faisons parvenir ce rapport annuel, qui relate les réalisations phares de l’année 2016 du Programme Cameroun de l’UICN. Un certain nombre de faits majeurs ont marqués cette année 2016, parmi lesquels notre participation réussie au Congrès de la Nature d’Hawaï qui a été couronnée par une présence et une participation remarquable du Comité National des membres, ce qui a facilité les contacts stratégiques avec les partenaires internationaux et renforcé la collaboration entre ces membres et d’autres unités de l’UICN.

 

 

Cette participation réussie au Congrès Mondial de l’UICN a eu des retombées importantes sur les plans programmatique, politique, institutionnel et technique. Les évènements organisés ou appuyés par le Programme Cameroun ont permis de renforcer et montrer l’importance de certaines thématiques pour faire face au « choc actuel entre les besoins humains immédiats et leurs impacts à long terme sur la capacité de la planète à soutenir la vie ». Il s’agit entre autres de la lutte contre la criminalité faunique, la prise en compte des impacts des industries extractives sur la faune sauvage, la prise en compte des groupes vulnérables (y compris les jeunes) dans le processus de lutte contre les changements climatiques, etc.

 

 

C’est avec satisfaction que nous avons clôturé plusieurs projets au cours de cette année 2016; projets qui ont apporté leur contribution aux avancées notables en terme de gestion durable des ressources naturelles au Cameroun et en Afrique centrale. Les principaux champs d’intervention sont restés focalisés sur la conservation et la valorisation de la biodiversité, la REDD+ et les changements climatiques, la gouvernance en matière de gestion durable des ressources naturelles.

 

 

À titre d’illustration, une opération de baguage de deux éléphants a eu lieu dans le Parc National de Sena Oura. Elle a permis entre autres d’assurer l’identification des corridors de migration de ces pachydermes processus hautement important pour la mise en oeuvre de l’Accord de collaboration transfrontalière signée entre le Tchad et le Cameroun pour la gestion du complexe des aires protégées transfrontalières de Bouba Ndjidda (Cameroun) et Sena Oura (Tchad) (BSB-Yamoussa). Les différents succès ont permis de renforcer la collaboration avec le Ministère des Forêts et de la Faune et le Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable, avec la désignation de l’UICN comme agence de mise en oeuvre d’un projet important sur la sécurisation des forêts permanentes du Cameroun qui sera soumis pour le financement du fond vert climat.

 

 

L’année a cependant été triste pour nous, suite au décès de notre collègue Thomas ETSIKE. À cet effet, nous remercions nos partenaires et membres et prestataires pour le soutien aux collègues et la famille.

 

 

Pour l’année à venir, nous travaillerons pour renforcer notre portefeuille projets pour répondre aux objectifs de conservation et de développement durable identifiés dans le Plan stratégique quadriennal du Programme Cameroun. Nous remercions nos donateurs et nos membres pour leur soutien permanent. Nous sommes heureux que les activités et les résultats des projets que nous avons conduits aient apporté des changements importants. Nous restons conscients que de nombreux défis existent et qu’il y a encore beaucoup à faire dans le secteur de la conservation et de la gestion durable des ressources.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le Rapport annuel 2016 de l'UICN  ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Etude sur la valorisation durable de la faune dans le bassin du Congo occidental : avant qu’il ne soit trop tard !

Le bassin du Congo occidental se vide rapidement de sa faune. Le bassin du Congo occidental (défini ici comme regroupant le Cameroun, le Gabon, la République centrafricaine, et la République du Congo) perd rapidement une grande partie de ses animaux sauvages à cause du braconnage et de la chasse non durable. Cette tendance touche de nombreuses espèces qui subissent la pression de la chasse pour la viande de brousse et pour l’exportation commerciale, pour des produits animaliers de haute valeur, ainsi que la dégradation de l’habitat.

En savoir plus...

Enregistrer la date : 18ème Réunion des Parties du PFBC - Bruxelles, Royaume de Belgique, 27 au 28 novembre 2018

La 18ème Réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) aura lieu les 27 et 28 novembre 2018 à Bruxelles en Belgique. Thème central : « Vers un avenir durable pour les forêts du bassin du Congo, leurs habitants, leur flore et leur faune »

En savoir plus...

ATIBT-Aux arbres : l’ATIBT intervient au 1er événement de sensibilisation grand public aux forêts

15.06.2018 C’est une première ! Vendredi et samedi derniers était organisé par la Fondation Maisons du Monde un événement grand public autour de la préservation des forêts, du climat et de la biodiversité, à Nantes.

En savoir plus...

ATIBT : Nouvelle édition du Racewood au sein du Gabon WoodShow

Les 21 et 22 juin, l’ATIBT a organisé le Racewood à Libreville, dans le cadre plus large du Gabon WoodShow, premier salon du bois dans le bassin du Congo. L’ATIBT a décidé de profiter du lancement du premier salon du bois et de la technologie au Gabon cette année, le Gabon WoodShow, pour s’associer à l’événement et y tenir une nouvelle édition du Racewood.

En savoir plus...

L’ATIBT et la COMIFAC signent une convention de collaboration lors du Racewood

 L’ATIBT et la COMIFAC ont signé une convention de collaboration lors du Racewood le 21 juin, à Libreville (Gabon). Le Racewood de l’ATIBT demeure l’un des évènements essentiels de la filière bois tropicaux. Il représente une occasion majeure sur le continent africain de mise en relation multi-partenaire. Pendant deux jours, les acteurs clefs de la filière se rencontrent et échangent : bailleurs, agences de développement, décideurs politiques, ONG, société civile, représentants des pays, chercheurs, scientifiques, organismes de formation, syndicats, producteurs, aménagistes, importateurs et industriels.

En savoir plus...

UICN: La France accueillera le Congrès mondial de la nature de l'UICN 2020

Marseille, France - Le ministère français de la Transition écologique et solidaire et l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) ont signé aujourd’hui un accord afin d’organiser conjointement le prochain Congrès mondial de la nature de l’UICN, qui se tiendra en 2020 à Marseille.

En savoir plus...

UICN : Dire « non » à l’huile de palme ne ferait que déplacer la perte des espèces, sans y mettre un terme - le rapport de l’UICN

Paris, 26 juin 2018 (UICN) - Interdire l’huile de palme augmenterait très certainement la production d’autres cultures oléagineuses pour répondre à la demande d’huile, et ne ferait ainsi que déplacer, sans arrêter, l’appauvrissement significatif de la biodiversité à l’échelle mondiale causé par l’huile de palme, met en garde un rapport de l’UICN publié aujourd’hui.

En savoir plus...

Le Bassin du Congo au cœur de l'Assemblée générale du FEM - Secrétariat du FEM: Table-Ronde de Haut Niveau sur les Paysages du Bassin du Congo, 28 Juin 2018, Assemblée du FEM, Da Nang, Viet Nam

GEF - Secrétariat : Résumé de la Table ronde de haut niveau sur les Paysages du Bassin du Congo du 28 juin 2018, Salle de bal Ariyana, Assemblée GEF, Da Nang, Viet Nam - Environ 70 personnes ont participé à cette table ronde de haut niveau modérée par Mme Cyriaque Sendashonga, Directrice Globale des Programmes et Politiques à l’UICN. Les discussions ont porté sur la protection de la biodiversité mondiale importante dans les aires protégées, la gestion de la biodiversité hors des aires protégées à travers des approches paysages à grande échelle, l'importance des communautés dépendantes des forêts et des connaissances traditionnelles ...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018