UN Water : Les solutions fondées sur la nature pour la gestion de l’eau

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Les solutions fondées sur la nature pour la gestion de l’eau.pdf

 

 

Les solutions fondées sur la nature (SfN) pour la gestion de l’eau sont inspirées par et s’appuient sur la nature et utilisent, ou imitent, des processus naturels pour améliorer la gestion de l’eau. Une SfN pourrait par exemple viser la conservation ou la remise en état des écosystèmes naturels et/ou l’amélioration ou la réalisation de processus naturels dans les écosystèmes modifiés ou artificiels. Elles peuvent être appliquées à l’échelle micro (par exemple des toilettes sèches) ou macro (par exemple un paysage).

 

 

L’intérêt pour les SfN a considérablement augmenté ces dernières années. Ceci a été démontré par l’intégration des SfN dans un large éventail d’avancées politiques, notamment dans les domaines des ressources en eau, de la sécurité alimentaire et agricole, de la biodiversité, de l’environnement, de la réduction des risques de catastrophes, des établissements urbains et du changement climatique. Cette évolution positive est une illustration de la convergence croissante des intérêts sur le besoin de reconnaître des objectifs communs et d’identifier un ensemble d’actions se renforçant mutuellement, comme l’illustre bien le Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui reconnaît officiellement l’interdépendance des différents Objectifs et Cibles.

 

 

Le recours aux SfN à une plus grande échelle constituera un élément essentiel pour réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030. La sécurité hydrique ne sera pas atteinte par le scénario du maintien du statu quo. Les SfN vont à l’encontre de la nature, pas contre la nature, et constituent un moyen indispensable pour aller plus loin que les scénarios du maintien du statu quo, afin d’augmenter les gains en efficacité sociale, économique et hydrologique en matière de gestion des ressources en eau. Les SfN sont particulièrement prometteuses dans le domaine de la réalisation de progrès vers une production alimentaire durable, l’amélioration des établissements humains, l’accès aux services d’eau potable et d’assainissement, et la réduction des risques liés à l’eau en cas de catastrophe. Elles peuvent également aider à faire face aux effets du changement climatique sur les ressources en eau.

 

 

Les SfN soutiennent une économie circulaire qui est, par nature, réparatrice et régénératrice, et entendent promouvoir une plus grande productivité des ressources dans le but de réduire la production de déchets et la pollution, grâce à la réutilisation et le recyclage. Les SfN approuvent le concept de la croissance verte ou l’économie verte, qui préconise une exploitation durable des ressources naturelles et l’utilisation de processus naturels pour soutenir nos économies. Le recours aux SfN pour la gestion de l’eau produit également des avantages partagés dans le domaine social, économique et environnemental, notamment dans les domaines de l’amélioration de la santé humaine et les moyens de subsistance, de la croissance économique durable, des emplois décents, de la réhabilitation des écosystèmes et le maintien et la protection de la biodiversité. La valeur de certains de ces avantages partagés peut être substantielle pour faire pencher la balance en faveur des SfN dans les décisions d’investissement.

 

 

Cependant, malgré une longue histoire et la multiplication des expériences dans la mise en œuvre des SfN, il y a encore beaucoup de cas où la politique et la gestion des ressources en l’eau ignorent les possibilités offertes par les SfN – même si celles-ci sont évidentes et que leur efficacité a été prouvée. Par exemple, malgré la croissance rapide des investissements dans les SfN, les données disponibles suggèrent qu’ils représentent bien moins de 1 % de l’investissement total dans l’infrastructure de la gestion des ressources en eau.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Environews : Mise au point des activités du Groupe inter-bailleurs pour l’Environnement, GIBE en RDC

Cette rencontre a permis aux participants de faire un point sur la réponse conjointe du GIBE au ministre des hydrocarbures concernant le déclassement d’une partie des parcs nationaux de Virunga et Salonga.  Sur ce, l’USAID a informé le groupe que la lettre a été revue à la demande des Ambassadeurs de l’Union européenne, des Etats-Unis, du Canada et de la Suisse pour qu’elle soit élevée au niveau des Ambassadeurs et qu’elle soit plutôt adressée au Premier Ministre.

En savoir plus...

Rainforest Pétition : Non au sacrifice des primates pour le pétrole !

Des grands singes menacés par les hommes et leur soif de pétrole. Ainsi se résume le destin des gorilles et des bonobos dans le bassin du Congo. Le gouvernement veut réduire les aires protégées des Virunga et de la Salonga car elles renferment du pétrole. Empêchons l’exploitation des ressources naturelles au détriment des primates.

En savoir plus...

IISD: Congrès mondial sur le bambou et le rotin

25-27 Juin 2018 | Beijing, Chine. Le dernier jour du Congrès mondial du bambou et du rotin (BARC 2018) a porté sur les innovations technologiques et les affaires. Les scientifiques et les entrepreneurs ont présenté leur travail de développement de matériaux à base de bambou de haute performance qui ont été utilisés dans une grande variété de contextes, par exemple, dans la construction de bâtiments, le transport et les poteaux du réseau électrique. Les participants ont également discuté des aspects sociaux du bambou et du rotin dans les moyens de subsistance et l'autonomisation des femmes.

En savoir plus...

GEF: Nouveau programme de travail du FEM au profit des pays les plus vulnérables

Les communautés locales en Afrique bénéficieront d’une aide pour préserver leurs forêts tropicales, la deuxième plus petite nation du monde sera accompagnée dans le passage des combustibles fossiles aux énergies renouvelables et 13 gouvernements seront soutenus dans la préparation des rapports sur les progrès qu’ils font pour lutter contre le changement climatique, à travers des projets approuvés aujourd’hui par le 54e Fonds pour l’environnement mondial (GEF) à Da Nang, au Vietnam.

En savoir plus...

GEF : Sommet des leaders virtuels sur le climat annoncé lors de l’Assemblée du FEM

Une cinquantaine de chefs de gouvernement tiendront le premier sommet virtuel au monde pour renouveler l’élan politique dans la lutte contre le changement climatique, a annoncé Hilda Heine, Présidente des Îles Marshall lors de l’ouverture de l’Assemblée du Fonds pour l’Environnement Mondial le 27 juin à Da Nang, Vietnam, à l’appréciation de la communauté internationale. Photo par IISD/ENB | Sean Wu

En savoir plus...

Le FVC et le FEM harmonisent les mesures pour suivre le leadership des pays en développement dans le financement climatique

DA NANG, 27 JUIN 2018. Le Fonds Vert pour le Climat (FVC) et le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) ont convenu hier de prendre des mesures conjointes pour améliorer les flux de financement climatique afin de répondre au mieux aux besoins des pays en développement.

En savoir plus...

Willagri : La crise de la filière européenne du bois tropical en Afrique centrale

Début 2018, la branche Afrique du Groupe Rougier annonce son dépôt de bilan. C’est un choc pour la profession forestière tropicale et les observateurs de l’industrie du bois en Afrique. Entreprise familiale cotée en bourse, la société Rougier fondée en 1923 à Niort, est une des plus anciennes et des plus importantes sociétés exploitant du bois en Afrique. Ses premières exploitations d’okoumé ayant commencé dans les années 1950 au Gabon, elle est également présente au Cameroun, au Congo et, depuis 2015, en Centrafrique (RCA). La surface totale détenue en concession par le groupe Rougier s’élève à plus de 2,3 millions d’hectares et il emploie 3000 salariés, essentiellement en Afrique. Il devrait se désengager totalement ou partiellement de ses activités d’exploitation, sauf au Gabon.

En savoir plus...

6 ième Assemblée Générale du FEM au Vietnam : La COMIFAC pour le Bassin du Congo mobilise avec succès, rehausse son importance et sa visibilité au niveau international

Da Nang, Vietnam, 27 et 28 juin 2018 – La Commission des Forêts d’Afrique centrale a organisé en étroite collaboration avec le Facilitation du Royaume de la Belgique du PFBC, au « Gallery Room » du Furama Resort du Centre de Conférences Da Nang, un événement parallèle de haut niveau en marge de la 6 ième  Assemblée Générale du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) sous le thème central : « Les écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale : Poumon méconnu de la planète, enjeux nouveaux, défis et perspectives ».

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018