UICN-PACO: Forum International sur les Peuples Autochtones d’Afrique Centrale (FIPAC) 2014 l’UICN tient la marche au cœur de l’action

 

Agence de Facilitation de la Conférence  sur les Ecosystèmes  des  Forêts Denses  et Humides d’Afrique Centrale (CEFDHAC), dont le Réseau des Populations Autochtones et Locales  d’Afrique centrale (REPALEAC) est membre,l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), a été au cœur de l’organisation du FIPAC 3, tenu  à Impfondo au nord du Congo.

 

Reconnu et adopté par la déclaration des ministres de la CEEAC du 16 mai 2012 à Brazzaville, la troisième édition du FIPAC s’est tenue à Impfondo en République du Congo du 04 au 07 mars 2014, sous le haut patronage de son Excellence Monsieur Denis SASSOU-N’GUESSO Président de la République du Congo, sur le thème : « Populations autochtones, Savoir-faire Traditionnels et Economie verte en Afrique centrale ».

 

Ce forum a été organisé  par le Gouvernement du Congo, en collaboration avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC)  et le Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Conservation et la Gestion des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale (REPALEAC).

 

Les objectifs du forum étaient de :

 

-     faire le point sur l’état d’avancement de la mise en œuvre des recommandations du FIPAC2 ;

-     valider le Système de l’Economie des savoirs faire traditionnels en Afrique Centrale et le Programme de l’Economie des savoirs faire traditionnels en Afrique Centrale ;

-     procéder au transfert de la gestion de l’organisation du FIPAC du Gouvernement de la République du Congo au Secrétariat général de la CEEAC.

 

La tenue de cet événement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du système de  l’économie des savoir-faire traditionnels vers celle de la valeur économique des savoirs initié au sein du secrétariat général de la CEEAC

 

Au terme des travaux les principaux produits ci-après ont été obtenus :

 

- l’adoption de la déclaration ministérielle sur le développement et la promotion de l’économie des savoirs faire traditionnels des peuples autochtones de l’Afrique Centrale, les participants

- la validation de la feuille de route post FIPAC

- la formulation de plusieurs recommandations allant dans le sens de la finalisation du processus d’institutionnalisation du FIPAC et de la concrétisation du programme de l’économie des savoir-faire traditionnels en Afrique Centrale

 

Ainsi pour sa contribution à la réussite de cette édition du FIPAC, l’UICN a donné le ton de l’événement par une vaste campagne de communication et de sensibilisation à travers la production des émissions sur la Radio Environnement et sur les radios membres du RERAC, tout comme des notes d’information dans ses différents réseaux. Sa contribution a pu être perceptible aussi au niveau technique et logistique.

 

La déclaration faite à l’entame des travaux du segment technique par l’UICN a réaffirmé son engagement à travailler en étroite collaboration avec les pays d’Afrique Centrale pour mobiliser les partenaires internationaux et les institutions spécialisées, les ressources financières, matérielles et stratégiques pour la mise en œuvre du Programme d’appui au développement et à la valorisation des savoir-faire traditionnels des populations autochtones et locales. Elle a aussi encouragé les Etats membres de la COMIFAC à travers les institutions sous régionales, la COMIFAC et la CEEAC, à soutenir activement une forte participation des peuples autochtones au prochain congrès des parcs qui aura lieu à Sydney en Australie 

 

L’UICN fort de son expérience et de ses ressources a tenu le pari en menant à bien ses missions d’appui et de facilitation auprès des partenaires comme la CEEAC, la COMIFAC et le REPALEAC, réseau membre de la CEFDHAC. Ce rôle lui a valu la reconnaissance du Ministre Djombo qui a remercié et félicité l’UICN pour son accompagnement.

 

Pour en savoir plus sur le contenu de cet article, bien vouloir contacter: 

 

MBENDA Rosette

Assistante technique CEFDHAC

UICN PACO Programme Cameroun

UICN (Union internationale pour la conservation de la nature)
Yaoundé Cameroun

Rosette.MBENDA@iucn.org
www.iucn.org, www.worldparkscongress.org

 

Bien vouloir télécharger:

 

Communiqué final du segment technique du FIPAC 3

Communiqué final du segment de haut niveau du FIPAC 3

 

Source image: Constant Yap UICN

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

FAO-21 mars 2017 : Journée internationale des forêts

Chaque année, la Journée est consacrée à un thème particulier décidé par le Partenariat de collaboration sur les forêts. En 2017, le thème sera les forêts et l'énergie. Une occasion de rappeler que le bois énergie est une source d'énergie renouvelable majeure pour la planète. La FAO estime que le bois fournit au monde environ 40% de l'approvisionnement global actuel en énergie renouvelable.

En savoir plus...

A la reconquête des forêts

Bien vouloir regarder un excellent documentaire de Gil KEBAILI sur la façon dont les opérateurs forestiers mettent en œuvre des pratiques responsables (FSC) dans le bassin du Congo et concilient développement économique, prise en compte des droits des populations locales et autochtones et préoccupations écologiques, avec l’exemple de la société IFO (Interholco) ..

En savoir plus...

FAO #LoveForests: Concours de vidéos pour la Journée internationale des forêts 2017

Publiez une vidéo de votre forêt pour la Journée internationale des forêts ! Les vidéos qui auront obtenu le plus de préférences seront réaffichées sur le compte Twitter @FAOForestry, et au cours de la Journée internationale des forêts, le 21 mars, les meilleures vidéos seront présentées sur le site web de la FAO et sur les réseaux sociaux de la FAO...

En savoir plus...

Tandf online: Rôle des ressources forestières dans les inégalités de revenu au Cameroun

La présente étude est axée sur les revenus forestiers des ménages dans le voisinage des concessions forestières au Cameroun. Les contributions des concessions forestières à l'économie et au bien-être des ménages ont été mesurées et les facteurs explicatifs de l'hétérogénéité déterminés. Nous utilisons l'indice de Gini pour évaluer la répartition des revenus forestiers des ménages et leur influence sur le bien-être et les inégalités de revenu parmi les ménages dépendants des forêts.

En savoir plus...

Pour des Accords de Partenariat Volontaires (APV) au service des Forêts, des Peuples et du Climat Recommandations de la société civile sur le futur des APV

La note fournit un aperçu sur les progrès accomplis après une décennie de mise en œuvre y compris la participation multipartite, une transparence accrue et la réduction de la déforestation illégale. Elle suggère des pistes concrètes pour relever les défis et intensifier les efforts actuels notamment à travers l'application accrue de lois justes, une meilleure cohérence des politiques et la prise de décision inclusive. Si les changements proposés sont pris en compte, les APV pourront continuer de contribuer efficacement à l'amélioration de la gouvernance, à la protection des forêts et au renforcement des moyens de subsistance locaux durables.

En savoir plus...

COMIFAC : Les experts de l'Afrique Centrale à l'école de la finance climatique

S'est tenu du 13 au 15 mars 2017 à Kigali (Rwanda), l’atelier sous-régional sur la mise en œuvre de l’accord de Paris et de renforcement des capacités sur la finance climatique en Afrique Centrale. Cet atelier a été organisé par la COMIFAC avec les appuis technique et financier de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) à travers la Banque Mondiale avec le Projet régional REDD+, du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) sous la facilitation de l’Union Européenne, de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et du Fonds Mondial pour la Nature (WWF).

En savoir plus...

Cameroun24 : Cameroun - Environnement. Bertoua: 144 pointes d’ivoire saisies

« C’est une prise exceptionnelle que viennent d’opérer les douaniers de l’Est», affirme Grégoire Mvongo, gouverneur de la région, venu apprécier l’ampleur du butin sur le parvis de l’hôtel des Finances de Bertoua ce lundi 13 mars 2017.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2017

L'AIF et l'Agenda 2030