Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous :

-Version Finale du Communiqué Final ayant sanctionné la JS du CSC du PFBC.pdf

 

 

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

 

 

Organisée par les Leaders dudit Collège à savoir, le Président du Comité de Pilotage Régional de la Conférence sur les Écosystèmes des Forêts Denses et Humides d'Afrique Centrale (CEFDHAC) Hon. Louis Roger ESSOLA ETOA et le Point Focal de African Community Rights Network (ACRN), Monsieur Maixent Fortunin AGNIMBA EMEKA, avec l’appui financier de la Coopération Technique Allemande (GIZ), à travers le Projet GIZ-Appui à la COMIFAC, cette journée a regroupé une cinquantaine de participants représentant, outre le Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun, le Ministre de l’Economie Forestière de la République du Congo, le Facilitateur du PFBC, la COMIFAC, la CEEAC, les Organisations de la Société Civile et des Populations Autochtones et Communautés Locales Membres du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les forêts du bassin du Congo (PFBC).

 

 

Elle avait pour objectif global, de capitaliser les résultats des discussions organisées en amont lors des ateliers préparatoires organisés à Kigali du 10 au 11 Septembre 2019, puis à Douala d’abord du 29 Novembre au 02 Décembre 2019, et ensuite le 17 Décembre 2019, sur les thématiques émergentes en matière de conservation de la biodiversité, de gestion durable des forêts, de lutte contre les changements climatiques et d’amélioration des conditions de vie des populations dépendantes des forêts du Bassin du Congo ; non sans exploiter l’espace de dialogue ainsi offert pour des échanges conséquents, sur les éléments de positions et de plaidoyers ainsi que l’outil d’évaluation proposés et élaborés par la Société Civile et les Populations Autochtones et les Communautés Locales (PACL) pour une gestion inclusive et bénéfique des forêts du Bassin du Congo.

 

 

Les travaux présidés par les deux Co-leaders, étaient facilités par Monsieur René OYONO.

 

 

Ces travaux étaient constitués des trois principales articulations ci-après :

 

  • La cérémonie d’ouverture ;
  • La phase technique organisée en sessions plénières, échanges et discussions, et en marché d’idées ;
  • La cérémonie de clôture.

 

 

Au terme des assises, les recommandations phares ci-après ont été adressées aux Etats et aux Partenaires Techniques et Financiers :

 

1- Améliorer l’accès aux financements des acteurs de la société pour la mise en oeuvre de leurs activités en lien avec la mise en œuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC notamment celles :

 

a- de renforcement des capacités sur les thématiques émergentes objet des notes de position en vue de leur meilleur accompagnement ;


b- de sensibilisation des PACL et de lancement d’alertes notamment et entre autres sur la non prise en compte et/ou les violations des droits desdits peuples et communautés ;

 

c- de mise en oeuvre des projets visant l’amélioration des conditions de vie desdites communautés ;


d- de participation au dialogue social, politique et global.

 

 

 

2- Améliorer l’accès de la CEFDHAC, instance faitière des organisations de la Société Civile :


a- aux appuis attendus auprès du Projet GIZ-Appui à La COMIFAC par l’inscription d’une ligne à elle dédiée avec flexibilité pour l’action des fora nationaux et des réseaux d’acteurs pour l’accompagnement de la mise en oeuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC ;


b- aux autres partenaires à la faveur d’un accompagnement soutenu auprès de ces derniers ;

 

 

3- institutionnaliser la tenue annuelle de la journée du Collège de la Société Civile ;

 

 

4- finaliser l’élaboration et réaliser un ou deux tests des standards présentés le 18 Décembre 2019 ;

 

 

5- appuyer la mise en place d’un comité restreint chargé d’exploiter la moisson de la susdite journée et d’élaborer la feuille de route pour son exploitation et son suivi ;

 

 

6- favoriser la reconnaissance juridique des droits coutumiers sur les terres des communautés locales et les territoires de populations autochtones ;

 

 

7- réviser les codes forestiers et les codes fonciers en intégrant des dispositions fortes sur l’allocation des droits forestiers sécurisés, durables et irrévocables aux communautés locales et populations autochtones ;

 

 

8- s’approprier des mécanismes du marché carbone au niveau sous régional afin de mieux capter les financements y afférent ;

 

 

9- instaurer un Partenariat Sous Régional pour les CDN.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

COVID 19 – Corona Virus - Prenez toutes les mesures nécessaires afin de protéger votre santé et celles et ceux qui vous sont chers

Cher(e) Partenaire, j’espère sincèrement que vous vous portez bien, ainsi que vos proches en ces temps difficiles de Pandémie du Covid-19. Cette crise globale qui affecte nos pays, nos communautés, nos familles a de même un impact sur l’ensemble des partenaires du PFBC dans leurs interventions...

En savoir plus...

L’irruption du Covid-19 pourrait occulter et aggraver une crise alimentaire et nutritionnelle majeure. De dizaines de millions de personnes sont menacées. La stabilité́ de la région pourrait être en jeu - CSAO/RPCA

Relève de conclusions - Réunion restreinte du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) - 2 avril 2020 ... Les membres du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) appellent à agir dès maintenant pour venir en aide aux 17 millions de personnes en crise alimentaire et nutritionnelle et aux 50 millions de personnes actuellement sous pression qui risquent de basculer en phase de crise d’ici juin-aout 2020. Il est urgent de mobiliser les énergies pour soutenir les pays dans la mise en œuvre de leurs plans nationaux de réponse.

En savoir plus...

L’empreinte de la Chine sur les forêts : il est temps d’agir - FERN

Christian Mounzéo et Essylot C. Lubala se penchent sur les nouvelles dispositions de la loi forestière chinoise et leur impact dans les pays forestiers comme ceux du bassin du Congo.

En savoir plus...

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020