WWF Rapport-Faire renaitre l’espoir chez l’homme et la nature

 

 

Bien vouloir télécharger le rapport ci-dessous:

WWF Rapport Annuel 2018.pdf

 

 

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère qui pourrait être l’une des occasions uniques, de prendre des engagements audacieux, et d’envisager des actions critiques pour protéger notre planète d’une grande menace. Celle-ci ne pourrait pas être plus visible. En octobre 2018, le WWF a publié la 10e édition de son rapport biannuel : Rapport Planète Vivante qui indique que, la biodiversité avait diminué de plus de 60% au cours des 40 dernières an- nées. Le rapport attribue ce déclin principale- ment à des causes humaines plutôt qu'à des causes naturelles. Pour la première fois, les êtres humains ont eu un impact aussi puissant sur la planète. Dans notre quête de plus de terres pour l'exploitation forestière, les grandes infrastructures agricoles pour nourrir une population sans cesse croissante, nous avons surexploité la nature et ses ressources pour faire face à une consommation humaine en constante augmentation. Nos actions ont eu un impact sérieux sur la nature et les hommes.

 

 

Dans des moments comme celui-ci, nous avons besoin d’actions audacieuses et crédibles pour ramener la nature à un niveau qui lui permette ainsi qu’aux hommes de s’épanouir. C’est à partir de ce constat que le WWF a poursuivi en 2018 ses actions visant à contribuer à réduire la perte de la biodiversité, à lutter contre le changement climatique et à faire en sorte que les populations partici- pent et bénéficient de la protection de l’environnement au Cameroun. Nous avons travaillé avec différents ministères, la société civile et d’autres partenaires. Ceci pour améliorer les cadres stratégiques visant à protéger la faune et à améliorer les moyens de subsistance des populations.

 

 

Le WWF a accompagné le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), dans l’élaboration de nouvelles directives pour la réalisation d’études sur la faune dans le pays. Ces lignes directrices contribueront énormément à améliorer la connaissance de l’état des populations des grands et moyens mammifères. Connaissance nécessaire pour disposer d’une base solide de surveillance des menaces et l’évaluation du succès des programmes de conservation et de développement durable.

 

 

Dans le but de lutter contre le braconnage, le WWF renforce les capacités des communautés locales autour du paysage tri national Dja- Odzala-Minkebe dénommé TRIDOM afin qu'elles puissent engager des actions en qua- lité de partie civile devant les tribunaux contre les braconniers. Grâce à cette ap- proche, les populations locales pourraient ré- clamer des dommages et intérêts pour tout préjudice subi.

 

 

Le WWF a une politique sociale de conservation (SD4C) qui met en avant les questions liées au genre, aux peuples autochtones (PI), à la pauvreté, à la conservation et aux droits de l'homme. Cette politique est implémentée à tous les niveaux d’intervention du CCPO. Nous avons travaillé main dans la main avec le Réseau Recherches Actions Concertées Pygmées (RACOPY), pour défendre et pro- mouvoir les droits de ce groupe marginalisé. Grâce à des efforts concertés, les Baka et le MINFOF ont finalement validé un projet de convention qui, une fois signé, leur donnera plus d'accès à certaines aires protégées de l'est-Cameroun.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Planification opérationnelle 2019 du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC

Nkolandom – Sud Cameroun, 27 février au 1er mars 2019-  L’atelier de planification opérationnelle 2019 du Secrétariat Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale( SECOMIFAC) s’est tenu dans la salle de réunions du Centre touristique de Nkolandom.

En savoir plus...

Gabon : Le Vice-Président de la République reçoit une délégation de la COMIFAC

Libreville-Gabon, 07 Mars 2019- Une Délégation de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) conduite par Monsieur Raymond Ndomba Ngoye, Secrétaire Exécutif de cette institution qu’accompagnait le Ministre d’Etat belge, membre honoraire de la Chambre des Représentants, et par ailleurs Facilitateur du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), Monsieur François –Xavier DE DONNEA, a été reçue par le Vice-président de la République Gabonaise, son Excellence Monsieur Pierre-Claver MAGANGA MASSAVOU.

 

En savoir plus...

afrik21-KENYA : les investissements du fonds carbone Livelihoods passent à 8 millions €

Soutenu par des groupes comme Veolia, Danone, Hermes, Schneider…, le Fonds Livelihoods s’engage à doubler sa participation dans le projet de distribution des foyers de cuisson améliorés au Kenya, pour atteindre un total de 8 millions d'euros. Ce projet d’efficacité énergétique vise à améliorer les conditions de vie de 600 000 villageois tout en préservant 2 400 ha de forêt.

En savoir plus...

Journée internationale des forêts - 21 mars: Apprends à aimer les forêts!

.. Explorer, s'émerveiller et apprendre à aimer les forêts - Lorsque nous buvons un verre d'eau, écrivons dans un cahier, prenons des médicaments contre la fièvre ou construisons une maison, nous ne faisons pas toujours le lien entre ces actions et les forêts. Pourtant, tous ces aspects de notre vie - et de nombreux autres - sont liés aux forêts, d'une manière ou d'une autre...

En savoir plus...

Bienvenue à notre nouveau partenaire, l’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) !!!!

Bruxelles, le 12 mars 2019, L’Institut Terre et Vie de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), a officiellement rejoint les membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Dans le cadre du processus d’adhésion, UCLouvain a présenté les documents requis et s’est engagé à respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour la promotion de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale.

En savoir plus...

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea participe à l’atelier sous régional du Groupe de travail Climat de la COMIFAC des négociateurs climats.

Du 05 - 07 mars 2019 à Malabo (Guinée Équatoriale), s’est tenu un atelier du Groupe de travail Climat de la COMIFAC.  Il portait sur le décryptage de la COP 24, de préparation des échéances futures sous la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et validation des notes conceptuelles des projets régionaux. 

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

Forest Watch Mars 2019