WWF CARPO: Le Cameroun intensifie les mesures de la protection des éléphants

 

Pour de plus amples informations sur cet article ci-dessous, bien vouloir contacter: Florence Anouboudem +237 75 29 58 70 fanouboudem@wwfcarpo.org et Alona Rivord +41 97 959 1963 arivord@wwfint.org

 

Yaoundé, Cameroun – Six mois après le massacre de centaines d'éléphants dans un parc national du Cameroun, le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) est aujourd'hui sur le point de diffuser une vidéo exclusive des lieux où se sont déroulés les événements scabreux, mettant en garde contre le braconnage qui reste une menace pour les populations d'éléphants d'Afrique Centrale. La nouvelle arrive à la veille de la Journée Mondiale de l'Eléphant, qui se célèbre le 12 août.

 

docs/fotos/newsletter/100_Elefants.jpgEntre Janvier et Mars de cette année, des braconniers étrangers et lourdement armés ont abattus plus de 300 éléphants dans le parc national de Bouba N'Djida. L’incident a attiré l’attention des médias du monde entier et depuis lors, le Cameroun a mis en place des mesures de renforcement de la sécurité de ses aires protégées, notamment en déployant 60 écogardes supplémentaires à Bouba N'Djida afin d’assurer la sécurité du parc et veiller sur les populations animales restantes. Deux écogardes ont récemment été blessés par balles à l’issu de la poursuite d’un potentiel braconnier.

 

L’Etat camerounais prévoit le recrutement de 2.500 écogardes supplémentaires au cours des cinq prochaines années. L’Etat s’assurera également que ces derniers reçoivent une formation de type militaire avant d’être déployés dans les aires protégées du pays. De plus, l’Afrique en miniature prévoit d’établir une autorité nationale du parc et le Premier Ministre a d’ores et déjà approuvé le plan de sécurisation des aires protégées transfrontalières.

 

Durant sa dernière visite sur le site des écogardes en formation, le Ministre des Forêts et de la Faune, Ngole Philip Ngwese, s’est adressé aux nouvelles recrues en disant que " le MINFOF compte sur vous pour relever les défis sur le terrain, en particulier celui lié au massacre des éléphants de Bouba N’Djida.  Nous avons hâte de vous voir sur le terrain afin qu'ensemble nous nous battions pour ce que nous partageons. Sachez que vous travaillez pour la Nation en protégeant notre biodiversité, qui est l'une des richesses du Cameroun. "

 

Le braconnage des éléphants en Afrique a atteint des chiffres record ces dernières années, et les emblématiques éléphants de forêts d’Afrique Centrale ont été durement touchés. Des centaines de milliers d'éléphants sont tués chaque année pour leurs défenses d'ivoire, qui sont souvent commercialisées illégalement en Asie.

 

"De nos jours, les braconniers possèdent des équipements sophistiqués, sont bien organisés et vicieux. Ils envahissent nos pays, tuent nos gardes, mitraillent nos armées et terrorisent nos communautés", a déclaré Basile Yapo, Directeur National de WWF-Cameroun. "Le Cameroun a pris la bonne décision en allouant des ressources supplémentaires pour assurer la sécurité nationale. Les autres pays d'Afrique Centrale devraient suivre cet exemple et agir maintenant pour arrêter les gangs criminels avant qu'ils ne frappent. "

 

"Le braconnage des éléphants à grande échelle, tel que celui auquel nous avons assisté à Bouba N'Djida, peut survenir n'importe où dans la région. En fait, selon des rapports récents, 30 éléphants ont été massacrés en une nuit au Tchad ", a déclaré Stefanie Conrad, Représentante Régionale du Bureau de WWF pour l’Afrique Centrale. "La conservation n'est plus seulement une préoccupation des institutions environnementales. La vie et les emplois des populations sont mis en danger pour la protection de la nature. Chaque fois qu’un éléphant est tué, le pays concerné perd de sa valeur économique. Le WWF appelle les Gouvernements d'Afrique Centrale à s'unir pour lutter pour le maintien de notre biodiversité. Le temps est venu d'agir. "

 

En réponse à l’accroissement des crimes contre la faune, le WWF et TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce des espèces, lanceront une campagne mondiale visant à stopper le commerce illégal de l'ivoire, de la corne de rhinocéros et des parties de tigre. Pour en savoir plus et agir, visitez le site panda.org/wildlifecrime  ou le page Facebook de WWF.

###

 

 Les photos et vidéos sont sous embargo  jusqu’ au 10 août 2012 à 00:01 GMT

Retrouvez les vidéos en anglais et en français sur: WWF YouTube ou Vimeo channel home

Pour la version en anglais du film: GVN link to come

Pour la version en français du film : GVN link to come

Media broll et interviews: GVN link to come

Pour les photos, allez sur: https://photos.panda.org/gpn/external?albumId=4291

 

Les experts de WWF sont disponibles pour des interviews en français et en anglais, par téléphone, vidéo conférence ou via Skype:

Stefanie Conrad, Représentante Régionale du Bureau de WWF pour l’Afrique Centrale

Basile Yapo, Directeur National de WWF Cameroun (français) 

Lamine Sebogo, Coordonnateur du Programme Eléphants d’Afrique de

Wendy Elliott, Manager du Programme “Global Species” de WWF

 

Pour plus d’informations ou pour avoir un rendez-vous, contactez :

Florence Anouboudem +237 75 29 58 70 fanouboudem@wwfcarpo.org

Alona Rivord +41 97 959 1963 arivord@wwfint.org

 

A propos de WWF

WWF  est  l’une  des  plus  grandes  et  respectables  organisations  indépendantes  de  conservation  dans  le monde, comptant plus de 5 millions de sympathisants et un réseau mondial actif dans plus de 100 pays. La mission du WWF est de stopper la dégradation de l'environnement naturel de la Terre et de construire un avenir  où  les  humains  vivent  en  harmonie  avec  la  nature,  en  conservant  la  biodiversité  mondiale,  en assurant l’utilisation durable des ressources naturelles renouvelables, et promouvant de la réduction de la pollution et de la surconsommation.

 

Pour plus d’actualités, suivez-nous sur Twitter @WWF_media et visitez le site panda.org/wildlifecrime   

 

Please download:

 

♦Document providing a timeline of recent events involving poaching and illegal wildlife trade in Central Africa

 

♦Cameroon increases elephant protection after mass slaughter

 

♦ Le Cameroun intensifie les mesures de la protection des éléphants

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020