WWF CARPO : Une étude indépendante démontre les avantages sociaux du label FSC

 

Yaoundé, le 8 avril 2014 - Les forêts certifiées FSC pour leur gestion durable offrent plus d'avantages sociaux aux communautés locales que les forêts non certifiées, selon une nouvelle étude sur des concessions forestières du Bassin du Congo réalisée par le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR).

 

“Cette étude effectuée dans le Bassin du Congo apporte la preuve que la certification FSC du Forest Stewardship Council engage les entreprises d'exploitation forestière vers la voie d’un progrès social remarquable », a déclaré Paolo Cerutti, responsable scientifique du CIFOR.

 

Conduite en 2013-2014 dans trois pays du Bassin du Congo - Cameroun, Gabon et République du Congo - cette étude soutenue par le WWF porte sur neuf concessions certifiées FSC et neuf concessions non certifiées. Son objectif est de comparer les impacts sociaux résultants des pratiques des entreprises forestières sur les communautés locales.

 

L'étude porte sur des indicateurs tels que les conditions de vie des employés et leurs conditions de travail, la répartition équitable des ressources, la présence d’infrastructures sociales comme les écoles, ou les bâtiments communautaires, ou encore le respect des droits coutumiers tels que l'agriculture et la chasse.

Cette étude est la première du genre à examiner spécifiquement les impacts sociaux de la certification FSC. Elle démontre combien la qualité de vie s’est améliorée dans les bases de vie autour des concessions certifiées FSC depuis que les sociétés forestières poursuivent une gestion des forêts exigeante et responsable, conforme au cahier des charges de la certification FSC et audité par un tiers indépendant.

En outre, l'étude révèle que ces résultats sociaux positifs résultent du maintien par les entreprises forestières certifiées FSC d’un canal de communication permanent avec les populations locales et du soutien financier équitable à des projets de développement, contrairement aux concessions non certifiées du Bassin.

À la lumière des résultats de cette étude dans le Bassin du Congo, Rod Taylor, Directeur du WWF Forêt réaffirme l'engagement du WWF à soutenir la certification FSC. « Ce rapport confirme que la certification FSC conduit les sociétés forestières à adopter des pratiques sociales beaucoup plus volontaristes, et que cela bénéficie aux communautés vivant dans et autour des concessions forestières certifiées ».

 

Toutefois, en termes de droits coutumiers et de droits d’accès aux ressources forestières tels que l’agriculture et la chasse ou les produits non-ligneux, l’étude n'a pas révélé de différences significatives entre les concessions certifiées et non certifiées. L'étude a également souligné un besoin de veiller à ce que les avantages de la certification pour les communautés soient maintenus.

Selon l'étude, les prestations sociales pourraient encore être améliorées si les compagnies forestières, les organismes de certification et le FSC allaient plus loin dans la mise en place de procédures écrites claires de résolution des conflits, l’amélioration des indicateurs de performances et une amélioration de la planification de carrière à faire de l'industrie forestière un secteur de l'emploi plus attractif.

 

Pour le texte intégral de ce communiqué, bien vouloir consulter le lien ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Collège de la Société Civile se prépare à relever les grands défis liés à la préservation de la biodiversité et à l’action climatique

KIGALI du 10 au 11 Septembre 2019, le Collège de la Société Civile du PFBC, avec l’appui dudit partenariat et celui de la Coopération Allemande GIZ Projet d’appui à la COMIFAC, a organisé la première réunion de la task force chargée de préparer le processus devant conduire à la journée spéciale Société Civile prévue le 18 Décembre 2019. Bien vouloir télécharger le Communiqué Fanal de la réunion…

En savoir plus...

Les pays de l’Afrique centrale unissent leur voix pour le Sommet de l’action sur le Climat de New York.

Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères composant la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté samedi 7 septembre à Brazzaville une position commune en vue de parler d’une même voix à l’occasion du sommet de l’action sur le climat du 23 septembre en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Bien vouloir télécharger la position commune et le communiqué final de la rencontre…

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

environews-rdc-Climat : New York accueillera le 23 septembre prochain, un sommet de l’action sur le climat

En prélude au Sommet de l’action sur le climat prévu le 23 septembre 2019 à New York, plusieurs experts de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont pris part le 07 septembre à Brazzaville, à une réunion extraordinaire des ministres d’Afrique centrale sur la position commune à défendre lors de la prochaine rencontre.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile africaine sur les politiques climatiques internationales notamment le mécanisme CORSIA.

Les 27 et 28 Août 2019, s’est tenu à l'hôtel Bélavie Bonabéri - Douala, en République du Cameroun, l’Atelier de renforcement des capacités des organisations de la société civile africaine sur les politiques climatiques internationales notamment le mécanisme CORSIA (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation).

En savoir plus...

La chine se remet au vert !

Pékin joue un rôle incontournable dans le commerce florissant du bois. Après avoir sacrifié toutes ses forêts à la construction pendant la période maoïste, la Chine replante ses arbres pour rendre le pays à nouveau respirable. Comment concilier exigence environnementale et importations massives ?

En savoir plus...

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019