WWF CARPO : Une étude indépendante démontre les avantages sociaux du label FSC

 

Yaoundé, le 8 avril 2014 - Les forêts certifiées FSC pour leur gestion durable offrent plus d'avantages sociaux aux communautés locales que les forêts non certifiées, selon une nouvelle étude sur des concessions forestières du Bassin du Congo réalisée par le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR).

 

“Cette étude effectuée dans le Bassin du Congo apporte la preuve que la certification FSC du Forest Stewardship Council engage les entreprises d'exploitation forestière vers la voie d’un progrès social remarquable », a déclaré Paolo Cerutti, responsable scientifique du CIFOR.

 

Conduite en 2013-2014 dans trois pays du Bassin du Congo - Cameroun, Gabon et République du Congo - cette étude soutenue par le WWF porte sur neuf concessions certifiées FSC et neuf concessions non certifiées. Son objectif est de comparer les impacts sociaux résultants des pratiques des entreprises forestières sur les communautés locales.

 

L'étude porte sur des indicateurs tels que les conditions de vie des employés et leurs conditions de travail, la répartition équitable des ressources, la présence d’infrastructures sociales comme les écoles, ou les bâtiments communautaires, ou encore le respect des droits coutumiers tels que l'agriculture et la chasse.

Cette étude est la première du genre à examiner spécifiquement les impacts sociaux de la certification FSC. Elle démontre combien la qualité de vie s’est améliorée dans les bases de vie autour des concessions certifiées FSC depuis que les sociétés forestières poursuivent une gestion des forêts exigeante et responsable, conforme au cahier des charges de la certification FSC et audité par un tiers indépendant.

En outre, l'étude révèle que ces résultats sociaux positifs résultent du maintien par les entreprises forestières certifiées FSC d’un canal de communication permanent avec les populations locales et du soutien financier équitable à des projets de développement, contrairement aux concessions non certifiées du Bassin.

À la lumière des résultats de cette étude dans le Bassin du Congo, Rod Taylor, Directeur du WWF Forêt réaffirme l'engagement du WWF à soutenir la certification FSC. « Ce rapport confirme que la certification FSC conduit les sociétés forestières à adopter des pratiques sociales beaucoup plus volontaristes, et que cela bénéficie aux communautés vivant dans et autour des concessions forestières certifiées ».

 

Toutefois, en termes de droits coutumiers et de droits d’accès aux ressources forestières tels que l’agriculture et la chasse ou les produits non-ligneux, l’étude n'a pas révélé de différences significatives entre les concessions certifiées et non certifiées. L'étude a également souligné un besoin de veiller à ce que les avantages de la certification pour les communautés soient maintenus.

Selon l'étude, les prestations sociales pourraient encore être améliorées si les compagnies forestières, les organismes de certification et le FSC allaient plus loin dans la mise en place de procédures écrites claires de résolution des conflits, l’amélioration des indicateurs de performances et une amélioration de la planification de carrière à faire de l'industrie forestière un secteur de l'emploi plus attractif.

 

Pour le texte intégral de ce communiqué, bien vouloir consulter le lien ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

SEP2D : Lancement de la seconde revue de l'évaluation mondiale de l'IPBES par les gouvernements et les experts

L’IPBES (Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques) lance une revue externe de l’évaluation mondiale de la biodiversité jusqu’au 29 juin 2018 (documents disponibles depuis le 14 mai). Le souhait de l’IPBES est que cette démarche concerne le plus large panel de réviseurs : « experts intéressés et qualifiés, y compris scientifiques, décideurs, praticiens et autres détenteurs de connaissances ».

En savoir plus...

FNUF : Le Forum sur les forêts achève ses travaux en adoptant une stratégie de communication sur la mise en œuvre du Plan stratégique de l’ONU sur les forêts

Pendant une semaine, le Forum a examiné, à titre prioritaire, la mise en œuvre du Plan stratégique sur les forêts qui offre un cadre global d’action pour assurer une gestion durable de tous les types de forêts et d’arbres en général, et pour mettre un terme à la déforestation et à la dégradation des forêts.  La planète perd en moyenne 13 millions d’hectares de couvert forestier par an.

En savoir plus...

Mise en œuvre du Protocole de Nagoya. Les juristes et experts chargés de politiques publiques de l’espace COMIFAC outillés pour l’élaboration des mesures APA

15 juristes et experts chargés de politiques publiques ont été formés sur les connaissances en matière de formulation et d’élaboration de mesures législatives, administratives et de politique générale relative à l’APA.

En savoir plus...

Harmattan : La gouvernance climatique au Cameroun

La multiplication des événements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations) du fait de la hausse de la température mondiale a conduit les États de la planète à mettre la question du changement climatique sur leur agenda politique. Le Cameroun n’en fait pas exception. Traiter de la gouvernance climatique au Cameroun conduit nécessairement à analyser comment se construit l’action publique de lutte contre le changement climatique au Cameroun. Elle apparaît comme une configuration d’action publique multi-niveaux. Ainsi, la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique en constitue l’arène climatique globale.

En savoir plus...

L’Afrique centrale parle aux parties du FNUF sur la mise en œuvre du Plan stratégique des Nations Unies sur les Forêts (2017-2030)

Le Gabon et la République du Congo font des déclarations forte sur le point concernant les discussions générales (point 6) et sur les remarques de clôtures… la COMIFAC rehaussée dans le plaidoyer des Ministres au FNUF 13...

En savoir plus...

Afdb : Afrique de l’Ouest : le 3 ème Forum sur le financement climatique et des énergies propres s’achève à Abidjan sur un succès

La troisième édition du Forum sur le financement climatique et des énergies propres en Afrique de l’Ouest (WAFCCEF-3, sigle en anglais) a eu lieu jeudi 12 avril 2018 à l’auditorium Babacar Ndiaye de la Banque africaine de développement à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en présence de représentants d’institutions internationales, de promoteurs privés, d’experts en énergie ainsi que de nombreux enseignants-chercheurs et étudiants.

En savoir plus...

Entrée diplomatique et politique réussie du Ministre d’Etat François-Xavier de Donnea, Facilitateur du Royaume de la Belgique du PFBC

Du 19 au 20 avril 2018, le Ministre d’Etat François-Xavier de Donnea, Facilitateur du PFBC a effectué une mission à Yaoundé la capitale politique du Cameroun. Entre autres au programme de cette importante mission, une table ronde des Chefs de Missions des partenaires du PFBC, une visite du Facilitateur au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des réunions avec les partenaires techniques et les représentants des différents collèges du PFBC au tour de la nouvelle vision et orientation stratégique de la Feuille de route de la Facilitation du Royaume de la Belgique du PFBC.

En savoir plus...

Le Facilitateur du PFBC à la rencontre des acteurs de la société civile et du Secteur privé…

Durant sa mission du 19 au 20 Avril 2018, Le Facilitateur du PFBC a rencontré successivement les acteurs de la société civile et du Secteur privé..

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2018