African Parks - Communiqué de presse : Le Tchad brûle une réserve d’ivoire de 1,1 tonne à l’occasion du 50ième anniversaire du Parc National de Zakouma et décerne une distinction à African Parks

 

Le Président Idriss Deby Itno a marqué le cinquantenaire du Parc National de Zakouma vendredi en mettant le feu à un stock d’ivoire de 1,1 tonne avant de décerner la plus haute distinction honorifique civile, les Ordres Nationaux du Tchad, au responsable du Parc National de Zakouma, Rian Labuschagne et à son adjoint, Babakar Matar Breme, pour des services remarquables rendus à la nation.

 

Rian Labuschagne a reçu l’Ordre d’Officier et Babakar Matar Breme l’Ordre de Chevalier en reconnaissance de leurs efforts de conservation menés à Zakouma sous l’égide d'African Parks.Le Directeur national d’African Park, Gilles Desesquelles, ex-chef de la délégation de l’Union Européenne au Tchad, a reçu l’Ordre des Commandeurs pour son rôle clé dans la facilitation du partenariat entre les autorités tchadiennes et African Parks. L’évènement du cinquantenaire a également offert au Président l’occasion de dévoiler un monument érigé en mémoire des 23 gardes de Zakouma arrachés à la vie en plein service depuis 1998.

 

Dans son allocution, le Président Déby Itno a reconnu les mérites du partenariat public-privé conclu avec African Parks en 2010.  Il s’agit d’un bon exemple de coopération à émuler par les autres responsables d’aires protégées », a-t-il déclaré.

 

La destruction du stock d’ivoire du Tchad marque le ferme engagement du Président Deby de combattre le braconnage à outrance qui décime la population de pachydermes du pays. La destruction de l’ivoire est intervenue dans le sillage de la Conférence de Londres sur le Commerce illégal des Espèces sauvages tenue le 13 février et au cours de laquelle le Président Deby et quatre autres Chefs d’État africains se sont engagés à soutenir l’EPI (l’Initiative pour la Protection des Éléphants.

 

L’EPI établit un train de mesures en faveur de la protection des éléphants, y compris l’engagement à ne plus commercialiser les produits à base d’ivoire pendant au moins 10 ans. Son organisation de mise en œuvre, Stop Ivory, était représentée à la cérémonie de destruction de la réserve d’ivoire et a mis à disposition 2 millions de dollars USD pour soutenir cette promesse, en plus de 2 autres millions promis par le Royaume-Uni.

 

Pour de plus amples informations, veuillez télécharger le Communiqué de presse – African Parks : Le Tchad brûle 1,1 tonne d’ivoire à l’occasion du 50ième anniversaire du Parc National de Zakouma et décerne une distinction à African Parks

 

Crédits images : Ici_

De gauche à droite et de haut en bas : Le Président Déby Itno (en chapeau blanc) enflamme le stock d’ivoire ; 1,1 tonne d’ivoire en fumée ; le responsable du Parc de Zakouma, Rian Labuschagne et son adjoint, Babakar Matar Breme, après la réception de leurs médailles ; la médaille de l’Ordre d’Officier de Rian Labuschagne ; entassement de l’ivoire avant l’allumage du feu. Photographes : AFP/Marco Longari et Lorna Labuschagne.

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les pays de l’Afrique centrale unissent leur voix pour le Sommet de l’action sur le Climat de New York.

Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères composant la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté samedi 7 septembre à Brazzaville une position commune en vue de parler d’une même voix à l’occasion du sommet de l’action sur le climat du 23 septembre en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Bien vouloir télécharger la position commune et le communiqué final de la rencontre…

En savoir plus...

Les Partenaires du PFBC préparent la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena

Yaoundé, 6 septembre 2019 -­ S’est tenue dans la salle de réunion du Programme Gestion durable des Forêts dans le Bassin du Congo de la GIZ, une réunion préparatoire de la réunion des experts du suivi de la conférence internationale de N'Djamena des Ministres en charge de la défense, de la sécurité́ et des aires protégées sur la lutte contre le braconnage et autres activités criminelles transfrontalières.

En savoir plus...

environews-rdc-Climat : New York accueillera le 23 septembre prochain, un sommet de l’action sur le climat

En prélude au Sommet de l’action sur le climat prévu le 23 septembre 2019 à New York, plusieurs experts de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont pris part le 07 septembre à Brazzaville, à une réunion extraordinaire des ministres d’Afrique centrale sur la position commune à défendre lors de la prochaine rencontre.

En savoir plus...

Communiqué Final : Atelier de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile africaine sur les politiques climatiques internationales notamment le mécanisme CORSIA.

Les 27 et 28 Août 2019, s’est tenu à l'hôtel Bélavie Bonabéri - Douala, en République du Cameroun, l’Atelier de renforcement des capacités des organisations de la société civile africaine sur les politiques climatiques internationales notamment le mécanisme CORSIA (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation).

En savoir plus...

La chine se remet au vert !

Pékin joue un rôle incontournable dans le commerce florissant du bois. Après avoir sacrifié toutes ses forêts à la construction pendant la période maoïste, la Chine replante ses arbres pour rendre le pays à nouveau respirable. Comment concilier exigence environnementale et importations massives ?

En savoir plus...

JM-Journée Internationale de la protection de la couche d'ozone

En 1994, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 16 septembre, date anniversaire de la signature, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, Journée internationale de la protection de la couche d'ozone (résolution 49/114 du 19 décembre).

En savoir plus...

Journées du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), 27-28 septembre Douala Cameroun

Quatorze institutions de la sous-région et internationales en sont les membres fondateurs, mais il vise à fédérer le plus grand nombre de chercheurs, comme l'indique la Charte: "Ce réseau a vocation à rassembler les différentes institutions signataires afin de conduire en partenariat des activités de recherche et de développement relatives aux objectifs généraux du Réseau et mettre à disposition des informations de qualité en vue de contribuer à l’amélioration de la gestion des forêts d’Afrique centrale. Le Réseau est également ouvert à des chercheurs individuels qui ne relèvent pas d’institutions de recherche mais qui ont démontré leurs capacités en matière de production scientifique.

En savoir plus...

Vers plus de Co-Management, Partenariat Public et Privé en Afrique centrale

Deux articles scientifiques recommandent des partenariats Public et Privé pour améliorer la conservation de la biodiversité des forêts du Bassin du Congo; la gestion des aires protégées et faciliter un soutien financier et technique à long terme…

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019