Ouvrage- Les arbres utiles du Gabon

 

 

Bien vouloir télécharger: Les arbres utiles du Gabon

 

 

 

La forêt gabonaise comprend plusieurs centaines d’espèces d’arbres. Une poignée est très connue, beaucoup le sont nettement moins, et certaines sont encore anonymes. Ce guide réalisé pour la postérité vous amène à la découverte de 37 familles botaniques et de 225 espèces, dont plus de 140 sont illustrées. Il vous permet de les identifier et de mieux les connaître à l’aide de schémas simples et de près de 1 000 photographies de détails botaniques en couleur. Pour les plus expérimentés, de nouvelles données concernant l’écologie permettront de consolider leurs connaissances.

 

L’objectif de cet ouvrage est le partage et la vulgarisation des connaissances, afin que les agents des administrations en charge des forêts, tout comme les exploitants forestiers ou encore les populations locales, puissent mieux comprendre et gérer ces essences utiles. Il pourra aussi se glisser dans la poche des randonneurs et des naturalistes, qui seront en mesure de reconnaître et de nommer plus facilement ces arbres précieux de la forêt gabonaise.

 

L’origine des premiers guides floristiques du Gabon

 

La forêt gabonaise occupe depuis des décennies une place centrale dans la vie des communautés qui la côtoient, des industriels qui la gèrent et des administrations qui la régulent. Omniprésente sur le territoire, recouvrant plus de 80% des terres, elle est un bloc solidaire du grand complexe forestier d’Afrique Centrale. Au centre des préoccupations politiques, économiques et sociales, la forêt gabonaise a toujours suscité un intérêt particulier. Dès la fin du XIXe siècle, scientifiques et botanistes se sont penchés sur la flore gabonaise.

 

C’est en 1943 que paraît la première œuvre majeure, rédigée par H. Heitz, qui laissa d’ailleurs son nom à plusieurs espèces. Son ouvrage intitulé “La forêt du Gabon” reprend déjà, sous un angle majoritairement forestier, les essences de prédilection que renferment les différentes formations végétales du pays. En 1963, sa publication fut reprise et complétée sous le même nom par G. de Saint Aubin. Celui-ci confirme l’intérêt porté aux essences ligneuses du Gabon dont l’exploitation s’intensifie peu à peu. Aux côtés de l’okoumé, essence phare de l’industrie forestière, plus de 150 autres espèces sont citées et leurs principales caractéristiques mises en avant.

 

 

Dans le même temps, un grand travail d’ethnobotanique fut entrepris par A. Raponda-Walker, qui signa avec R. Sillans en 1961 une référence majeure de la littérature dédiée à la flore du pays : “Les Plantes utiles du Gabon”. Une nouvelle dimension entre en compte, celle de l’interaction étroite entre l’Homme et la Forêt. Les auteurs mettent en avant un grand nombre d’essences, et pour la première fois des arbustes et des lianes qui ont une importance notoire pour les populations locales. Si cet ouvrage ne couvre toujours qu’une part restreinte de la biodiversité du pays, il permet néanmoins une prise en compte des potentiels et des différentes formes de richesse qui émanent de la forêt.

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous :

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

3 mars 2020 : La Journée mondiale de la vie sauvage se célèbre

La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sera célébrée dans le monde entier le 3 mars sur le thème « Maintenir toutes les formes de vie sur Terre », en lien avec « l’année décisive pour la biodiversité » au cours de laquelle plusieurs événements majeurs placeront la biodiversité au premier plan de l’action mondiale menée en faveur du développement durable.

En savoir plus...

Les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le dérèglement climatique

Cette note de décryptage de Coordination SUD et Fern analyse les nombreuses questions qui doivent être prises en compte pour assurer leur contribution optimale à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des pays forestiers tropicaux. Il s’agit notamment du respect des droits et préservation des conditions de vie des populations locales et la protection et restauration de la biodiversité ainsi que l’amélioration de la gouvernance forestière. La gestion de ces défis nécessite une participation étroite de la société civile.

En savoir plus...

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC