ATIBT: Forum internationale lance une initiative sur la façon dont le bois tropical peut s’intégrer dans la construction et le design tout en respectant l'environnement

 

ATIBT-Nogent-sur-Marne (France) / 10 novembre 2014 - La confiance des consommateurs est essentielle pour que les vrais atouts du bois tropical puissent être mises en valeur. Les consommateurs jouent en effet un rôle vital dans la protection des forêts, à travers leur choix, ont co-affirmé les 150 participants au forum international intitulé "Accroître la confiance dans le bois tropical" qui s’est tenu du 5 au 7 de novembre 2014 à Amsterdam (Pays-Bas).

Pour l'occasion, le cadre historique de la Koepelkerk Zaal, une ancienne église du 17ème siècle, aujourd’hui site de l'UNESCO a accueilli le Forum exposant des plantes tropicales et des produits issus des bois tropicaux pour exprimer une idée fondamentale : la beauté et la durabilité que les consommateurs peuvent admirer à travers les diverses espèces de bois tropicaux proviennent d'une source commune: les forêts tropicales.

Placé sous l'égide de la Coalition européenne des bois tropicaux durables (STTC) et organisé par l'Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT), association fondée selon une idée originale de l'ONU il y a 63 ans, le Forum a réuni des représentants du secteur privés et d’ONG telles que Greenpeace, le WRI (World Resources Institute), le WWF (World Wildlife Fund) et le WCS (Wildlife Conservation Society).

Le programme était riche, allant des besoins du marché des bois tropicaux aux progrès dans la légalité au sein du secteur forestier.

Les représentants des Pays-Bas et d'Allemagne ont montré comment les marchés publics peuvent faire rimer profit et durabilité.
 

 

La Fondation Prince Albert II de Monaco a souligné l'importance de développer une industrie forestière durable, capable de préserver les forêts tropicales tout en leur offrant un atout économique.

« Preuve a largement été faite que la gestion responsable des forêts est en fait l'un des meilleurs moyens de conserver les forêts tropicales », a déclaré Ted van der Put, directeur de l'Initiative néerlandaise durable (IDH), qui a poursuivi en disant: « La crainte de toucher aux forêts tropicales est malheureusement notre ennemie car elle contribue en fait à la destruction de la forêt: nous avons besoin d’une demande pour les produits forestiers durables si nous voulons les protéger ! »

Offrant un pas concret dans ce sens, Double Helix et ATIBT ont lancé une initiative conjointe. En un mot, il y est question de recourir à «la génétique de pointe appliquée à l’industrie forestière pour déterminer la légalité des bois africains et faciliter l'accès aux marchés européens et américains haut de gamme», tel que décrit par Ralph Ridder, directeur général de l’ATIBT. ATIBT et Double Helix cherchent à attirer l'attention des bailleurs de fonds sur la création d’une base de données de références génétiques qui permettrait aux consommateurs de vérifier si le bois qu'ils achètent est légal, grâce aux codes-barres naturels que la forêt met à notre disposition.
 
 

En marge du Forum, plusieurs visites du secteur ont permis aux entreprises néerlandaises d’ouvrir leurs portes à un certain nombre de participants intéressés.

Comme Machiel Spaan, architecte, a pu l’exprimer, « Nous devons être à l'écoute du bois tropical et innover, à partir de l'idée d’une durabilité et du paysage que nous pouvons façonner grâce à elle ». L’important est que la forêt puisse se développer suivant son rythme naturel car gérée de façon responsable, et que ses habitants puissent voir s’améliorer leur qualité de vie, l'éducation de leurs enfants elle aussi générant du développement.

###
Contact médias: Tullia Baldassari Hoeger von Hoegersthal
Téléphone: +39 328 757 3475

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Afriquenvironnementplus- Protocole de Nagoya : Le Congo a validé le manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication…

Un atelier de validation du manuel de procédures APA, de la stratégie et plan d’action de communication relatif a la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA au Congo a été organisé, du 08 au 10 octobre 2019, à Brazzaville (Congo) .

En savoir plus...

Afriquenvironnementplus-Catastrophes naturelles : les congolais appelés à la résilience des communautés et à une solidarité

La lutte contre la réduction des risques de catastrophes est un défi mondial. D’où la prise de conscience par la communauté internationale en instituant la journée internationale pour la réduction de risques de catastrophes chaque le 13 octobre de chaque année. Au Congo, le gouvernement, par le biais de madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a fait une déclaration.

En savoir plus...

greenrdc-Conflit forestier à la Tshopo : Greenpeace Afrique tire la sonnette d’alarme !

Depuis plus d’un mois, la tension s’est accentuée entre les communautés forestières basées à la Tshopo et la société canadienne des Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) qui est une entreprise de la firme Feronia Inc.

En savoir plus...

Greenpeace-Cameroun-Les communautés locales et autochtones, sont progressivement privées de leurs droits fonciers

Il est important que les organismes internationaux de développement et le gouvernement camerounais puissent repenser leurs approches de développement. Ceci afin de s’assurer non seulement que leurs opérations n’amplifient pas les problèmes environnementaux et sociaux, mais aussi d’assumer leurs responsabilités lorsque ceux-ci surviennent.

En savoir plus...

Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

En savoir plus...

Fern-Déclaration des Organisations de la Société Civile de Pays Forestiers Tropicaux

En septembre 2019, des défenseurs de l'environnement et des droits humains d'Afrique et d'Asie sont venus dans l'Union européenne pour tirer la sonnette d'alarme concernant l'accélération de la perte de forêts dans les régions du bassin du Congo et du Bas-Mékong. Leur message était clair: l'UE doit jouer un rôle clé dans la recherche de solutions mondiales si elle veut vraiment protéger la biodiversité et écologiser ses politiques.

En savoir plus...

Une pépinière des prochains négociateurs climat voit le jour à Yaoundé

 Du 08 au 10 Octobre 2019, s’est tenue dans la salle de conférence de la chambre d’Agriculture Yaoundé, l’Atelier sous régional de formation des jeunes et femmes leaders et négociateurs climats vers COP 25, Sous le thème : Temps pour l’Action – Genre et Finance Climat qui va se tenir à Santiago au Chili. Bien vouloir télécharger les documents de la formation...

En savoir plus...

La gestion participative pour une conservation durable des complexes d’aires protégées de BSB Yamoussa et du TNS

Du 14 au 16 août 2019 à Douala en République du Cameroun, s’est tenu, l’atelier de cadrage de l’évaluation socio-culturelle des services écosystémiques pour les populations autochtones et communautés locales de BSB Yamoussa et du TNS. Bien vouloir télécharger le Communiqué Final de l'atelier...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019