Climat vert : Le Conseil du FVC approuve plus d’un milliard de dollars USD pour l’atténuation et l’adaptation

 

 

Songdo, 01 mars 2018

La première réunion 2018 du Conseil d’administration du Fond Vert pour le Climat s’est achevée aujourd’hui après l’approbation de 23 projets, évalués à 1 093,5 millions de dollars USD du FVC.

 

 

Les nouvelles approbations portent le portefeuille du FVC à un total de 76 projets et programmes, d’un montant de 3 730,2 millions de dollars USD de financement FVC pour aider les pays en développement dans leur développement à faibles émissions et résilient au changement climatique.

 

 

Le Conseil a élu les ambassadeurs Lennart Båge et Paul Oquist comme co-présidents pour 2018, représentant respectivement les pays développés et les pays en développement. Un certain nombre de décisions politiques importantes ont également été prises pour renforcer les opérations du FVC, y compris l'adoption d'une politique des peuples autochtones et d'une politique environnementale et sociale. En plus des approbations de financement, le Conseil a approuvé 60 millions de dollars supplémentaires pour la mise en œuvre du programme de préparation afin d'aider les pays en développement à accéder aux fonds du FVC.

 

 

« Nous avons eu une semaine très positive, approuvant plus d’un milliard de dollars USD de projets, ce qui représente un montant record en une seule réunion du Conseil d’administration du FVC », a déclaré Paul Oquist, coprésident du FVC.

 

 

« Ce grand volume de projets pour l’atténuation et l’adaptation - et les 60 millions de dollars supplémentaires pour le soutien à la préparation - montre que le FVC est prêt à changer de vitesse pour aider les pays en développement à atteindre leurs objectifs climatiques. Les projets adoptés ici auront un réel impact face aux défis climatiques », a-t-il poursuivi.

 

 

Le coprésident Lennart Båge a déclaré :  « Le Conseil a géré avec succès un programme ambitieux cette semaine, démontrant ainsi son engagement à apporter une contribution sérieuse à la réponse au changement climatique. En particulier, l’adoption d’une politique des peuples autochtones et d’une politique environnementale et sociale est une étape importante vers l’achèvement du cadre politique du FVC.

 

 

Båge a conclu : « Paul et moi aimerions également remercier nos collègues membres du conseil d'administration pour leur soutien positif et reconnaître que notre travail s'appuie sur les réalisations de nos prédécesseurs en tant que coprésidents, Ayman Shasly et Ewen McDonald. Notes de fin

 

 

La dix-neuvième réunion du Conseil du FVC a approuvé les projets et programmes suivants, dont le premier projet soumis au nouveau processus d’approbation simplifié :

 

 

FP059 - 42,16 millions USD pour le secteur de l’eau résilient au climat à Grenade (G-CREWS) avec la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

 

 

FP060 - 27,61 millions USD pour le Nexus de résilience du secteur de l’eau pour la durabilité à Barbade (WSRN S-Barbade) avec le Centre communautaire des changements climatiques des Caraïbes (CCCCC)

 

 

FP061 - 20 millions USD pour l’adaptation physique intégrée et la résilience communautaire pilote d’accès direct amélioré dans les secteurs public, privé et la société civile de trois petits États insulaires en développement des Caraïbes orientales à Antigua-et-Barbuda, Dominique et Grenade, avec le ministère de l’Environnement, le ministère de la Santé et de l’Environnement, le gouvernement d’Antigua-et-Barbuda (DOE ATG)

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Cinq priorités pour les lois relatives à la foresterie communautaire en République du Congo

La foresterie communautaire peut avoir des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques en améliorant la gestion des forêts et les moyens de subsistance des communautés locales. Tanja Venisnik, conseillère en droit et politique publique à ClientEarth, explique que des lois claires et cohérentes sont indispensables au succès de la foresterie communautaire.

En savoir plus...

Alwihdainfo-Innovation environnementale : la tchadienne Hindou Oumarou remporte le prix Pritzker de 100 000 dollars

Native du Tchad, Hindou Oumarou reçoit 100 000 dollars pour un travail d'unification des cultures autour d'une ressource en eau qui se raréfie et qui dessert quatre pays africains.

En savoir plus...

mediaterre-Participation de la Francophonie à la CdP - COP25

À chaque Conférence des Parties négociant sur le climat depuis la CdP21 en 2015, la Francophonie a réservé et aménagé un Pavillon pour les acteurs francophones. Le pavillon mis à disposition permet durant deux semaines de la CdP permet d'abriter des événements, totalisant une participation de près de 2000 personnes à chaque édition. Cette expérience a toujours été couronnée de succès et beaucoup appréciée par les États et Gouvernements membres de la Francophonie ainsi que par les acteurs de la société civile et du privé!

En savoir plus...

SNOIE* I Note d’information I Numéro 8

Deux entreprises forestières dénoncées pour exploitation forestière illégale par le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (SNOIE) suspendues.

En savoir plus...

Lemonde-Après le désistement du Chili, la COP25 sur le climat sera organisée en Espagne en décembre

Après le renoncement du président chilien, Sebastian Piñera, en raison des troubles dans le pays, l’Espagne organisera la conférence aux dates prévues, du 2 au 13 décembre.

En savoir plus...

Lemonde-L’Afrique incontournable pour conduire la transition énergétique mondiale

L’Afrique subsaharienne consomme à peine plus d’électricité que l’Espagne. C’est pourtant sur le continent que se joue une importante bataille contre le dérèglement climatique. A quelques semaines de la 25e conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP25), l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publie, vendredi 8 novembre, un rapport que les négociateurs africains auraient tort de ne pas mettre dans leurs valises avant de s’acheminer vers Madrid. Ils y trouveront de solides arguments pour faire entendre leurs voix à côté des pays gros émetteurs de gaz à effet de serre. « La façon dont l’Afrique parviendra à satisfaire ses besoins énergétiques est cruciale pour l’avenir du continent, et du monde », posent d’emblée les auteurs de cette deuxième édition des Perspectives économiques de l’Afrique, une somme de près de 300 pages.

En savoir plus...

SWM Programme - Bulletin d'information numéro 3 - juillet - octobre 2019

Le troisième bulletin d’information du Programme de gestion durable de la faune sauvage (de l’anglais Sustainable Wildlife Management «SWM» Programme) vient tout juste de paraître. Ce troisième numéro présente les dernières avancées de la mise en œuvre du programme entre juillet et octobre 2019, à travers treize pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Il est disponible....

En savoir plus...

Trentième réunion du Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC) : Une position commune adoptée.

Cette réunion a été organisée du 11 au 13 novembre 2019, à Kigali (Rwanda), dans la salle de réunion de l’hôtel CHEZ LANDO, en prélude de la onzième réunion du Groupe de Travail sur l’Article 8 (j) et les dispositions connexes (WG8J 11) et à la 23ème réunion de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (OSASTT-23) qui se tiendront du 20 au 22 et du 25 au 29 novembre 2019 à Montréal au Canada. Bien vouloir télécharger le communiqué final...

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2019

La chine se remet au vert !
CAWHFI NEWS N°004
Telos-Total et les forêts
Forest Watch Mars 2019