Le PDG du FEM se félicite du pacte de coopération pour la protection du bassin amazonien

 

 

Au cours des dernières semaines, le FEM a travaillé avec les organismes gouvernementaux nationaux et infranationaux, son réseau d'organismes d'exécution et d'autres entités au Brésil pour appuyer les activités d'intervention d'urgence en cas d'incendie, dans le cadre de la première phase du programme Paysages durables d’Amazonie.

 

Le PDG et président du Fonds pour l'environnement mondial, Naoko Ishii, se félicite de l'engagement pris par les chefs d'État de sept pays du bassin amazonien de collaborer plus étroitement pour valoriser les forêts, protéger la biodiversité et lutter contre la déforestation et la dégradation des terres sur l'ensemble du biome.

 

 

Le Pacte Leticia pour l’Amazonie, signé le 6 septembre par la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l’Equateur, la Guyane, le Pérou et le Suriname, comprend un engagement à établir un réseau de catastrophes pour aider les pays à coopérer face à des événements à grande échelle tels que les incendies qui ont ravagé ces dernières semaines des milliers de kilomètres carrés de forêt amazonienne.

 

 

Les pays signataires ont convenu de lancer de nouveaux mécanismes d'échange d'informations pour aider à lutter contre les activités illégales qui pourraient compromettre la conservation de l'Amazonie, et se sont engagés à collaborer avec les femmes, ainsi qu'avec les peuples autochtones et tribaux de la région et à les autonomiser pour soutenir le développement durable.

 

 

Ils se sont également engagés à « avancer rapidement dans la formulation de la deuxième phase du Programme pour des paysages durables en Amazonie dans le cadre du Fonds pour l'environnement mondial », reconnaissant le travail de collaboration entrepris dans la première phase du programme du FEM par le Brésil, la Colombie et le Pérou, qui représentent 83 % du biome de l'Amazone.

 

 

« Nous soutenons fermement une action coordonnée en faveur d'un avenir durable pour le bassin amazonien, et le Pacte de Leticia est un pas important dans cette direction », a déclaré Naoko Ishii, PDG et Président du Fonds pour l'environnement mondial. « Nous nous réjouissons à la perspective de collaborer avec les pays de la région et avec notre réseau de partenaires pour mobiliser des ressources publiques et privées afin de permettre la pleine mise en œuvre du Pacte de Leticia, alors que nous avançons dans la deuxième phase du Programme des paysages durables de l'Amazonie ».

 

 

Au cours des dernières semaines, le FEM a travaillé avec les organismes gouvernementaux nationaux et infranationaux, son réseau d'organismes d'exécution et d'autres entités au Brésil pour appuyer les activités d'intervention d'urgence en cas d'incendie, dans le cadre de la première phase du programme Paysages durables d’Amazonie.

 

 

Au-delà de l'appui à l'intervention d'urgence, la première phase du programme des Paysages durables de l'Amazonie, qui est en cours de mise en œuvre depuis un an, comprend des subventions pour aider les pays à renforcer la conservation de la biodiversité, réduire la déforestation, accroître la connectivité des écosystèmes et améliorer les moyens de subsistance des communautés dans la région.

 

 

À plus long terme, le FEM continuera d'aider ses partenaires nationaux et locaux à mettre en œuvre des initiatives de conservation et de développement dans la région dans le cadre de la deuxième phase du Programme pour des paysages durables en Amazonie, qui a été approuvée par le Conseil du FEM en juin 2019.

 

 

Les présidents de la Bolivie, la Colombie, l'Équateur et du Pérou, le vice-président du Suriname, le ministre des Ressources naturelles de Guyane et le ministre des Affaires étrangères du Brésil ont participé au sommet d'une journée qui s'est tenu dans la province de l'Amazonas en Colombie. Le président brésilien y a également pris part par liaison vidéo.

 

Photo : worldclassphoto/Shutterstock.

 

Pour en savoir plus sur le Programme Impact des paysages durables d’Amazonie, veuillez cliquer  ici

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Evaluation besoins de formation dans le domaine de la gestion des ressources naturelles

En collaboration avec Queen’s University au Canada, Forêt Internationale, et Développement Environnemental - IFED est dans le processus de finalisation de son plan de formation professionnelle et de renforcement des capacités 2020 Afrique pour les techniciens, ingénieurs, cadres de l’Administration, étudiants et autres professionnels exerçant dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles. C’est afin de mieux prendre en compte vos besoins réels de formation que le présent sondage a été conçu et soumis à votre appréciation.

En savoir plus...

Recrutement de l'équipe d'exécution technique du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière fôret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC)

Dans le cadre de la préparation du lancement du Projet d'Appui au Développement de la Formation continue dans la filière foret-bois en Afrique Centrale (ADEFAC), The leading authority on tropical timber (ATIBT) et Réseau des institutions de formations forestière et environnementale d'Afrique centrale (RIFFEAC) recrute les experts pour les postes suivants : Assistant(e) Administratif(ve) et Logistique (AAL); Assistant(e) Technique appui à la gestion de projet Congo (AT CONGO); Assistant(e) Technique Communication et Suivi-Evaluation (AT C-SE); Assistant(e) Technique Principal (ATP); Responsable Projet siège ATIBT. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 Janvier 2020.

En savoir plus...

Communiqué final des travaux de la Réunion des Experts pour le suivi de la conférence de N’Djamena sur la feuille de route Sahel - Bassin du Congo sur la déclinaison opérationnelle de la Déclaration de N’Djamena.

La Facilitation du Royaume de Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) en étroite collaboration avec la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et le Gouvernement de la République du Cameroun, a organisé du 16 au 17 décembre 2019 à Douala – Cameroun, la  Réunion des Experts pour le suivi de la conférence Internationale sur la sécurité, la lutte anti- braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale

En savoir plus...

Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

En savoir plus...

rainforestfoundationuk Newsletter-Tradition et changement : les communautés des forêts protègent leurs terres pour l'avenir

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous penchons sur l’organisation interne des forêts communautaires. Alors que leur nombre augmente régulièrement en République Démocratique du Congo (RDC), nous examinons l’exemple d’Ilinga, une communauté qui a franchi une étape significative vers la gestion durable de leur forêt en obtenant l’approbation officielle de leur Plan Simple de Gestion (PSG).

En savoir plus...

Nouvelles du FSC Afrique Décembre 2020

A lire : Point d’avancement sur les normes nationales du Bassin du Congo ; La norme nationale de gestion forestière de la République de Namibie a été approuvée ; Le FSC Afrique du Sud sensibilise le public à la gestion responsable des forêts via un programme ambitieux de formation ; Des emplois crées et l’environnement préservé grâce au charbon de bois certifié FSC® de Namibie….

En savoir plus...

La Facilitation sortante (Royaume de Belgique) et entrante (Allemagne) du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

Le Ministre d’État François-Xavier de Donnea, Facilitateur sortant du Royaume de Belgique du PFBC et l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année 2019 et vous présentent ses meilleurs vœux pour l'année 2020 !

En savoir plus...

thegef-Évaluer les avantages du développement d'une économie de la faune

Les communautés locales devraient être enrôlées comme « première ligne de défense » contre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages, qui est beaucoup plus répandu et complexe qu'on ne le croit généralement, a déclaré le Directeur exécutif de TRAFFIC, Steve Broad, aux participants des réunions de consultation de la société civile du FEM qui se sont tenues à Washington cette semaine.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC