Le FVC accélère le processus de financement pour aider à répondre aux besoins urgents en matière d'action pour le climat

 

 

Songdo, 15 nov. 2019

Le Fonds Vert pour le Climat (FVC) a signé des accords de mise en œuvre pour trois projets de financement du climat immédiatement après leur approbation par son Conseil d'administration lors de sa réunion du 12 au 14 novembre.

 

Le passage rapide de l'approbation du Conseil d'administration à des accords juridiques représente une première pour FVC en termes d'accélération de la rapidité des financements disponibles pour répondre au besoin urgent d'action climatique dans les pays en développement.

 

 

Le directeur exécutif du FVC, Yannick Glemarec, a déclaré que la signature rapide des accords d'activités financées (AAF) pour les trois projets - soutenir la résilience climatique au Népal et REDD+ au Paraguay et au Chili - est le résultat de l'amélioration des processus financiers et juridiques du FVC.

 

 


« Au cours de ses quatre premières années de fonctionnement, le FVC a réduit de moitié le temps nécessaire pour faire passer les projets de l'approbation au décaissement », a déclaré M. Glemarec. « Le FVC s'est engagé à soutenir les initiatives d'adaptation et d'atténuation plus rapidement et à plus grande échelle, étant donné la demande croissante de financement pour le climat. »

 



Il souligne que les trois accords représentent un progrès supplémentaire par rapport à la précédente réunion du Conseil d'administration en juillet, qui marquait la première fois qu'un accord de mise en œuvre était signé le lendemain de l'approbation d'un projet climatique par le Conseil. 

 



Soulignant « l'importance de l'étroite collaboration du FVC avec ses partenaires », M. Glemarec a souligné « le rôle crucial du PNUE et de la FAO dans la transformation des idées en actions novatrices ». 

 

 

Le projet au Népal – le premier à être financé par le FVC dans ce pays - renforcera la résilience des écosystèmes et des communautés vulnérables en adoptant des pratiques d'utilisation des terres résistantes au climat dans la région de Churia, dans le pays. Située sur la chaîne la plus méridionale des contreforts de l'Himalaya, cette région fournit des fonctions écosystémiques vitales aux plaines fortement peuplées en aval, où se trouvent les terres agricoles les plus fertiles du pays.

 


Kailash Pokharel, sous-secrétaire au ministère des Finances du Népal, a déclaré : « La région de Churia est une priorité nationale essentielle pour la politique du Népal en matière de sécurité alimentaire et de changement climatique. En tant que premier projet de subvention du FVC au Népal, nous nous engageons à faire en sorte qu'il apporte des changements transformationnels aux communautés de base et qu'il améliore la résilience au climat. »

 


Les deux projets REDD+ consistent en des paiements au Paraguay et au Chili pour leur réduction vérifiée des émissions de gaz à effet de serre au cours des dernières années en maintenant les forêts en place.

 


Le Paraguay utilisera ces paiements pour investir dans sa stratégie nationale pour les forêts et la croissance durable, alignée sur celle de la CDN, et pour mettre en œuvre un Fonds national pour le changement climatique.



Le Ministre paraguayen de l'Environnement et du Développement durable, Ariel Oviedo, a déclaré : « Nous sommes très reconnaissants au FVC et aux membres du Conseil d'administration du FVC pour leur confiance au Paraguay. Nous nous engageons à honorer cette confiance par des actions positives en faveur de notre environnement. »

 

 

Le Chili investira cet acquis pour soutenir sa Stratégie nationale en matière de changements climatiques et de ressources végétales et pour contribuer à la CDN du pays dans le secteur forestier.

 

 

Se référant au projet mené par la FAO au Chili, Mme Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe de la FAO chargée du climat et des ressources naturelles, a déclaré : « La FAO apprécie le partenariat solide forgé avec le FVC qui nous a permis d'accélérer l'action climatique et d'apporter des solutions transformationnelles aux communautés les plus vulnérables. Nous nous réjouissons à la perspective d'une collaboration encore plus étroite pour aider les pays à renforcer leur résilience face aux impacts du changement climatique. » 

 


Lors de sa dernière réunion de 2019, le Conseil d'administration du FVC a approuvé 407,8 millions USD de nouveaux financements pour aider les pays en développement à réduire leurs émissions et à améliorer leur résistance aux changements climatiques.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

CIB-Olam est 100% Certifié FSC

Alors que nous sommes globalement préoccupés par la pandémie qui a ravagé nos vies et perturbé la normalité; nous essayons de comprendre comment naviguer, en nous préparant pour les temps à venir, voici une petite lumière brillante des forêts denses du Bassin du Congo. Nous sommes ravis de vous informer que nous avons officiellement reçu la certification FSC pour Mimbeli-Ibenga et CIB-Olam est maintenant 100% certifié FSC.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park Bulletin mensuel | Février 2020

L’Humanité tout entière fait face à un défi inédit tandis qu’un tiers de la population mondiale est confinée chez soi en raison de la pandémie du Covid-19. La République du Congo, quant à elle, vient d'annoncer la mise en application de l’état d'urgence sanitaire et le confinement à domicile de l'ensemble de la population jusqu'au 30 avril.

En savoir plus...

PATPA série de webinaires - 31 mars, 1 avril, 2 avril - Développement des scénarios d’émissions de GES dans le cadre de la révision des NDC dans les pays africains

Un point technique:  Il y a deux possibilités de participer au webinaire via le logiciel zoom : Vous pouvez soit télécharger l’application de zoom gratuitement (et vous réunir au webinaire en cliquant sur le premier lien) soit vous ouvrez le webinaire dans votre browser (en cliquant sur le deuxième lien)...

En savoir plus...

Mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19) - iucncongress2020

À la lumière des récents développements en France liés à la maladie à coronavirus (COVID-19), l'UICN et le gouvernement français sont en étroite discussion sur les possibles impacts que cette situation aura sur le Congrès mondial de la nature 2020 de l'UICN. Ensemble, nous examinons attentivement les décisions qui pourraient être prises.

En savoir plus...

Modification de la loi forestière chinoise : des changements pour le bassin du Congo ? PAPIER OCCASIONNEL

S’il est vrai que l’on peut se réjouir de cet amendement législatif qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020, l’on peut également s’interroger sur son impact dans l’exploitation forestière du bassin du Congo étant donné que la Chine est devenue la principale destination des bois de cette sous-région depuis plusieurs années.

En savoir plus...

Commodafrica-Evolution différenciée du commerce du bois tropical en 2019

Premier bilan de l’année 2019 sur les importations de bois tropical au Vietnam, en Chine et dans l’Union européenne. Si les importations de grumes diminuent en Chine, celles des sciages de l’Union européenne progressent pour la deuxième année consécutive. Du côté du Vietnam, l’Afrique est l'un des premiers fournisseurs du pays avec une forte présence du Cameroun, souligne l'Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO).

En savoir plus...

Atibt-Filière bois de la RDC : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets FLEGT-REDD CERTIFICATION mis en œuvre par l’ATIBT et financés par l’Union Européenne, le FFEM et la KfW, la Fédération des Industriels du Bois, en sigle FIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêts-bois de la RDC.

En savoir plus...

Analyse du traitement de l'infraction forestière par le judiciaire au Cameroun

Cette analyse ressort des maux de l’exploitation forestière qui restent d’actualité aujourd’hui et met en lumière le rôle que joue l’appareil judiciaire dans la lutte contre la mauvaise gouvernance dans la gestion des ressources naturelles au Cameroun. Le document a été rédigé grâce à la participation financière de l’Union européenne dans le cadre du projet « Voix des citoyens pour le changement : observation forestière dans le Bassin du Congo ». Les opinions qui y sont exprimées ne peuvent en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Union européenne.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020