Africatime -Six tonnes d'ivoire et 1.753 objets d’art en ivoire brûlés à Yaoundé.

 

 

 

 

Yaoundé (Cameroun) - Le ministère camerounais des Forêts et de la Faune a procédé, mardi à Yaoundé, à l’incinération de 2000 défenses d’éléphant et de 1753 objets d’art en ivoire saisis sur des braconniers et autres trafiquants.

 

 

Cette cérémonie d'incinération, ordonnée par le chef de l'Etat Paul Biya, s'est tenue en présence de plusieurs membres du gouvernement, d'élus ainsi que de l'ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies, Samantha Power, en séjour au Cameroun depuis lundi.

 

 

"Le Cameroun a signé trois accords de coopération avec des Etats voisins en vue de faire front commun contre le braconnage transfrontalier", a déclaré à cette occasion le ministre camerounais en charge de la Faune, Ngole Philip Ngwese.

 

 

Trois éco-gardes, quatre garde-chasses et un guide villageois ont été abattus au Cameroun par les braconniers depuis quatre ans, a précisé le ministre.

Plus de 1.000 éco-gardes ont été déployés dans les aires les plus exposées au braconnage cette année. 2.000 armes ont également été saisies, selon le ministre.

 

 

Le Cameroun a intensifié la lutte contre le braconnage et le trafic d'ivoire après un massacre important d'éléphants survenu dans le parc national de Bouba-Ndjida (nord), début 2012. L’armée a été appelée en renfort pour chasser les bandes de trafiquants qui sévissent dans la région. Les gardes-forestiers ont par ailleurs été équipés d'armes pour riposter aux attaques régulières des braconniers.

 

 

Les pays africains, notamment le Kenya, procèdent régulièrement à la destruction publique par le feu des défenses d'éléphants saisies aux braconniers et aux revendeurs, mais les massacres se poursuivent malgré le renforcement ponctuel de la lutte contre les trafiquants, en raison de la forte demande commerciale.

 

 

Plus de 30.000 éléphants sont tués chaque année en Afrique pour alimenter un trafic mondial d'ivoire à destination essentiellement de la Chine et de l'Asie du Sud-Est, où un kilo d'ivoire brut se négocie environ 1.000 euros.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

 

 

Dans la presse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

ATIBT -PFBC: Le Secteur privé mobilisé autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC

L’ATIBT a co-facilité la mobilisation du secteur privé de la filière bois pour participer à la première réunion du collège du secteur privé du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo avec le nouveau facilitateur Dr Christian Ruck et son équipe de la Facilitation allemande.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020